Les crises répétées de migraine ont de graves conséquences sur la santé humaine et sur les relations sociales. En France par exemple, près de 12 % de la population est affectée par ladite maladie. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) identifiait déjà en 2010 la migraine comme la septième cause mondiale d’invalidité des humains.

La bonne santé et la plénitude sont des éléments indispensables au bien-être (physique et moral). Elles permettent en effet aux individus d’user pleinement de leur potentialité. Ainsi, ils deviennent épanouis et favorisent le développement de la société. Malheureusement, certains maux à l’instar de la migraine gênent et constituent un obstacle à la bonne humeur et à l’accomplissement des tâches quotidiennes. Ainsi, il est impératif de remédier à ces affections. Qu’est-ce que la migraine ? Et comment faire disparaître un mal de tête ? Découvrez dans cet article comment soulager une migraine naturellement.

Qu’est-ce que la migraine ?

Migraine - Qu'est-ce que c'est
Migraine – Qu’est-ce que c’est

La migraine carabinée (douleur à la tête) est une affection caractérisée par une répétition de crises. Elle touche dans la plupart des cas un seul côté de tête et s’accompagne de nausées puis de vomissements. Les personnes atteintes ressentent des douleurs lors des battements du cœur.

1°) Quels sont les symptômes de la migraine ?

La migraine fait partie des maladies du système nerveux central les plus répandues dans le monde. L’encéphale des personnes affectées est très sensible aux facteurs externes (stimulations). Ainsi, au cours de la phase aiguë de la maladie, les membranes qui enveloppent le cerveau sont irritées. On assiste donc à une réaction inflammatoire des vaisseaux sanguins qui nourrissent ledit organe. Par conséquent, chaque battement cardiaque propulsant du sang vers ces vaisseaux, constitue un supplice (douleur extrême) pour les migraineux.

La survenue et la durée d’un malaise de migraine varient d’un individu à un autre. Chaque crise peut durer entre 4 et 72 heures tout en se répétant plusieurs fois en une semaine ou dans l’année. D’après une étude récente, plus de la moitié des personnes qui souffrent de la migraine sont sujettes au moins à une crise par mois. Chez les jeunes enfants, près de 10% souffrent de cette affection. Cependant, leurs crises ont des durées moins importantes que chez les adultes.

En général, la maladie débute dans les premières périodes de la vie (enfance) ou au cours de la période juvénile (adolescence). Elle atteint son paroxysme lorsque les individus sont âgés de trente à quarante ans. Dès lors, l’affection se lénifie progressivement. En outre, il faut noter que les jeunes filles, après la puberté, sont plus enclines aux migraines que les garçons. Ces maux peuvent survenir périodiquement chez les filles au cours des menstrues et disparaître la plupart du temps pendant la gestation ou la ménopause. Par ailleurs, le bruit, la lumière, les activités physiques modérées ou intenses… peuvent accentuer ces maux de tête spécifiques tandis que le sommeil peut l’atténuer.

2°) Quelles sont les étapes de manifestation de la migraine ?

La crise de migraine se manifeste en plusieurs étapes. Ces dernières peuvent varier d’un migraineux à un autre. Il s’agit de :

La période avant la crise

Il existe plusieurs indices caractéristiques et annonciateurs de la céphalalgie. Ils apparaissent globalement 2 à 48 heures avant la crise. On les appelle « symptômes avant-coureurs de la maladie ». On distingue entre autres, la lassitude (physique et intellectuelle), le blasement, le bouleversement d’humeur, l’envie de s’alimenter…

La période juste avant la crise

À l’approche des encéphalalgies (30 minutes à 1 heure avant la crise), les individus présentent des signes spécifiques appelés « aura ». Ils sont la plupart du temps visuels et touchent dans la minorité des cas la sensibilité ou la parole. On peut citer entre autres, les troubles visuels (la vision floue, le scintillement, la vision d’étoiles, les sensations d’engourdissement…). Environ 25% des patients migraineux présentent des signes « aura ».

La période de la crise

Cette période est caractérisée par de violents maux de tête et le soulèvement de l’estomac. Elle contraint le malade à s’éloigner de toutes les sources sonores et à se retrancher dans un lieu obscur et calme.

La période après la crise

Elle est caractérisée par une fatigue passagère et un léger mal de tête. Des myalgies (douleurs au niveau des muscles) peuvent continuer sur deux jours après la crise.

Quels sont les différents types de migraine ?

Il existe plusieurs types de migraines. Elles varient en fonction des symptômes et du type de douleur qu’elles occasionnent. Ainsi, on distingue entre autres :

1°) Les migraines de type ophtalmique

Cette catégorie de migraine est caractérisée par des maux de tête atroces et est précédée d’indices précurseurs. Ces derniers se manifestent par des « auras ». Par ailleurs, cette affection dénommée migraine ophtalmique s’accompagne souvent de lipothymies (vertiges), de troubles du langage et de plusieurs autres signes neurologiques.

2°) Les migraines dites « sans aura »

Les migraines dites « sans aura » sont celles qui sévissent le plus la population. Elles sont caractérisées par un mal de tête local et régulier (migraine fréquente). Les individus atteints ont des séquences de vomissements et présentent une attitude hostile à la lumière et aux émissions sonores.

3°) Les migraines de type menstruel

Les périodes menstruelles chez les femmes favorisent plusieurs réactions au sein de leur organisme. Ainsi, la diminution brusque des hormones sanguines telles que l’œstrogène serait à la base du déclenchement d’une forme particulière d’affection appelée migraine cataméniale. Elle atteint près de 50% des femmes qui souffrent de la migraine.  

4°) Les migraines causées par l’abus de médicament

Les médicaments sont des substances préparées et employées afin de soigner un mal spécifique. En effet, la consommation excessive de médicaments destinés à lutter contre la douleur provoque la survenue de sensations physiques pénibles. Cet excès amplifie la douleur au lieu de la calmer. Ce faisant, il provoque une migraine caractérisée par un mal de tête très difficile à endurer : c’est la migraine due à l’abus de médicament.

Quelles sont les causes de la migraine ?

Quelles sont les causes de la migraine
Quelles sont les causes de la migraine

Les spécialistes de la santé ont une multitude d’avis sur les causes réelles de la migraine. Toutefois, ils sont tous convaincus que l’affection est liée aux facteurs génétiques. En outre, plusieurs éléments peuvent être responsables d’une crise aiguë et varient d’un patient à un autre. Par ailleurs, les cellules du système nerveux sécrètent, dans certains contextes, une quantité exagérée de neurotransmetteurs (substance chimique de l’organisme permettant aux neurones de transmettre leurs messages) à l’instar de la sérotonine.

Dans ces conditions, l’organisme s’applique à dégrader le surplus de substance chimique. Ce faisant, certaines substances néfastes pénètrent les vaisseaux sanguins. Elles provoquent alors des inflammations et sont responsables des crises de migraine. En outre, d’autres facteurs peuvent entraîner ce mal. On peut citer entre autres :

  • La mauvaise organisation du sommeil ;
  • La mauvaise alimentation ;
  • Les boissons alcoolisées (alcool ou vin rouge) ;
  • Le café ;
  • La consommation de certaines variétés d’aliments ou de compléments alimentaires ;
  • Le stress, l’anxiété, la dépression ;
  • Les bains de vapeur (sauna) ;
  • La consommation de médicaments hormonaux ;
  • Les changements climatiques…

Il existe également des produits (boissons ou aliments) qui contiennent une grande concentration en histamine (médiateur chimique de l’organisme qui intervient dans les réactions immunitaires du corps). Ils sont à éviter, car ils peuvent non seulement déclencher des réactions allergiques, mais également et surtout provoquer la migraine.

Quelles sont les conséquences liées à la migraine ?

Une multitude de recherches scientifiques ont été entreprises afin de lui trouver un remède efficace. Certaines recherches ont permis d’identifier les marqueurs génétiques liés au déclenchement de l’affection. D’autres en revanche insinuent que le cerveau des individus atteints de la maladie serait mal alimenté en sang.

À ce jour, aucun antidote n’a été trouvé, mais les conséquences liées à la migraine sont de plus en plus connues. Ainsi, certains clercs de l’université de Copenhague ont montré, grâce à des études scientifiques, que la migraine change la configuration du cerveau et occasionne des dommages organiques et physiologiques irréversibles.

En effet, les analyses de l’IRM des patients étudiés ont révélé une hausse des lésions au niveau de la substance blanche du tissu nerveux. Elle avoisine 70 % chez les patients souffrant de la migraine avec « aura » et tourne autour de 35 % chez ceux qui souffrent de la migraine « sans aura ». Dorénavant, on sait que l’affection agit sur le volume cérébral et détériore l’organe. Il est alors recommandé aux patients d’effectuer des IRM afin d’évaluer les risques de l’AVC (Accident Vasculaire Cérébral) ainsi que l’état de leurs cerveaux.

Par ailleurs, d’autres chercheurs (Montefiore Headache Center) ont effectué une étude sociologique sur la migraine. Les résultats qu’ils ont obtenus montrent que sur 4022 migraineux interrogés, 41 % d’entre eux pensent que ladite maladie fait d’eux des parents limités. En effet, ils doivent différer au moins une activité avec leur progéniture au cours de chaque mois (crises et raisons médicales). En outre, 21 % de leurs conjoints estiment que ce mal affecte gravement la situation économique et les finances du ménage. Par conséquent, les migraineux se sentent fautifs et les relations familiales qu’ils entretiennent sont très fragiles. Les résultats de ces chercheurs ont été publiés dans la revue « Mayo Clinic Proceedings » le 28 avril 2016.

Comment faire passer un mal de tête sans médicament ?

Comment soulager la migraine
Comment soulager la migraine

Il existe plusieurs méthodes pour faire passer naturellement la migraine. Elles sont également simples à mettre en œuvre et permettent de dissiper les douleurs occasionnées par les crises. Il s’agit entre autres de :

1°) Remède à base de tubercule crue : comment soigner un mal de tête ?

Ce remède consiste à couper en rondelles de l’oignon (crue) et de la pomme de terre puis à les poser sur le front dès l’apparition des premiers prodromes de l’affection. Encore appelée « remède de grand-mère », cette astuce est pratique, efficace et ne présente pas de contraintes.

2°) La mastication de crayon

Mastiquer un crayon afin de faire passer un mal de tête étonne fortement les patients. Cependant, d’après la Britannique Jane Leonard, directrice de clinique à Londres, la contraction des muscles intervenants dans l’articulation temporo-mandibulaire provoque un mal de tête persistant. Ainsi, le fait de mâcher longuement le crayon fait travailler lesdits muscles et fait retomber la pression. Ce qui permet de traiter la migraine sans médicaments.

3°) La tisane de gingembre : un puissant remède

Le gingembre est une plante herbacée à rhizome aromatique. Il est notamment connu pour ses vertus et ses spécificités contre les inflammations, les nausées et les douleurs. Ces propriétés lui permettent ainsi de lutter efficacement contre les maux engendrés par la migraine (douleurs, nausées, vertiges…). Il est recommandé de consommer le gingembre sous forme de tisane afin d’amplifier son action. En effet, il faut le mettre dans de l’eau bouillante pendant quelques minutes. Lorsque la crise survient, buvez ladite eau.

4°) Le massage

Afin de soulager un mal de tête, le massage du front peut être d’une grande utilité s’il est effectué dès les premiers symptômes de la maladie. Le massage se fait en effectuant des mouvements circulaires. Il peut être facilité en utilisant par exemple l’huile de menthe.

5°) L’adoption de comportements responsables

Lorsqu’une crise de migraine survient, il est conseillé de se rendre et de se coucher dans un local sombre, calme et qui facilite la circulation du vent. Ensuite, vous pouvez appliquer sur votre front un linge froid et vous détendre.

6°) La relaxation bio-dynamique

Les exercices de relaxation bio-dynamique vous permettent de soulager une migraine aisément. En effet ces exercices consistent d’une part, à réoxygéner le cerveau. D’autre part, ils permettent d’identifier puis de masser six points spécifiques. Ces derniers sont situés de part et d’autre de la tête et du cou. Il s’agit des :

  • Deux points situés juste au-dessus des yeux ;
  • Deux points situés au niveau de la tempe ;
  •  Deux points situés derrière le cou (de part et d’autre de la ligne de la colonne vertébrale).

Leurs stimulations permettent de faire circuler l’énergie au sein du corps et de soulager la migraine. L’exercice d’oxygénation du cerveau quant à lui, se réalise en plusieurs étapes à savoir :

  • Placer le pouce dans le creux qui se situe derrière la tête ;
  •  Étirer la tête vers le ciel ;
  • Inspirer profondément ;
  • Appuyer et faire glisser le pouce vers le haut du creux tout en soufflant ;
  • Reprendre le même processus en secouant la tête lors de l’expiration.

Cet exercice qui favorise l’oxygénation du cerveau permet de faire passer un mal de tête en trente secondes.

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : Comment faire face à la Migraine !…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet article :comment soulager une souflette, comment soulager la migraine, comment soulager une migraine naturellement, faire passer une migraine naturellement, migraine comment soigner naturellement, qu est ce qui soulage une migraine, soulager les migraines naturellement, traiter la migraine naturellement

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :