La peur du changement est une variante de la résistance au changement. Pourtant, la vie est faite de nombreux changements qui s’accompagnent parfois de turbulences. En effet, qu’il s’agisse d’un changement planifié ou non, il mobilise nos capacités d’adaptation et peut susciter la peur. Pouvoir maîtriser cette peur du changement vous permet de vous développer, de grandir et de réaliser votre plein potentiel. Découvrez dans cet article comment gérer la peur du changement.

Pourquoi a t-on peur du changement ?

D'où vient la peur du changement
D’où vient la peur du changement

La peur du changement est liée à la peur de l’échec et surtout à la peur de ne pas être à la hauteur. En effet, vous devez vous habituer à un nouvel environnement sur lequel vous n’avez encore aucune maîtrise. C’est particulièrement le cas pour les personnes perfectionnistes. Avec la nouveauté on se pose la question : Et si c’était moins bien que l’ancien ?

La peur du changement vient également du fait de l’expérience passé : un déménagement qui s’est mal passé ou tout autre changement qui a bouleversé votre vie. Avoir peur du changement vient donc de tout notre vécu antérieur et de nos craintes non avouées.

1. C’est normal d’avoir peur du changement

Bien souvent, la peur du changement cache une résistance face au changement. Elle survient lorsqu’une personne refuse ce qui se passe à l’intérieur ou à l’extérieur d’elle. Quand nous refusons d’admettre une réalité, cela créé de la résistance. Cette résistance est processus normal, inévitable et universel. Il s’agit d’une réaction de survie face à une situation d’inconnue. Par contre, cette attitude devient malsaine lorsqu’elle dure dans le temps au point de s’installer dans nos vies.

Ainsi, c’est compréhensible d’avoir peur du changement dans un premier temps. Il n’est pas facile d’accepter que ce que nous avons connu jusqu’à présent ne sera plus là. Cependant, il faut savoir lâcher prise et c’est bien ça le grand challenge. Par exemple, avoir un nouveau patron vous obligera à vous adapter à une nouvelle façon de fonctionner. Un déménagement signifie que vous devrez vous faire de nouveaux amis, vous habituer à un nouvel environnement, vous séparer de tout ce qui est familier pour vous aujourd’hui, etc. De même une rupture amoureuse ou un décès nous oblige à reconstruire notre vie autrement.

2. S’adapter au changement : C’est possible !

Il est tout à fait possible de s’adapter et de dépasser sa peur du changement. En effet, l’être humain dispose d’une capacité de s’adapter à tout changement. Cependant, entretenir certaines idées ne favorisent pas l’adaptation, mais au contraire la rend plus difficile. Il s’agit des pensées relatives à ses capacités telles que :

  • Ce genre de situations n’arrivent qu’à moi,
  • Je n’ai pas le choix, il n’y a rien que je puisse faire,
  • J’ai l’impression de repartir de zéro,
  • Je suis trop habitué pour changer
  • Je ne vaut rien,
  • Etc.

Toutes ces croyances ne feront que vous donner la posture de victime. Or, il se trouve que le sentiment de ne pas avoir le contrôle est la principale cause du stress. Il y a beaucoup de situations sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle. Cependant, nous pouvons décider de notre façon de les percevoir.

Des études ont démontré que de deux personnes ayant les mêmes compétences, celle qui dispose d’une meilleure estime personnelle obtiendra de meilleurs résultats. Elle sera également mieux à même de solutionner des problèmes et ressentira moins de tension en situation de stress. Par contre, une personne qui doute de ses capacités se sentira davantage gouvernée pas le destin ou les autres.

Comment se préparer au changement?

Peur du changement - Comment rester positif
Peur du changement – Comment rester positif

Pour sortir de la peur du changement, décidez de prendre les commandes. Sortez du statut de victime ou de martyr. Tout le monde vit des changements au cours de sa vie, par votre attitude, vous pouvez en faire une belle expérience. Ensuite, veillez à cultiver des pensées qui vous encouragent.

2. Quels sont les pièges à éviter ?

Il est important de cultiver des façons saines de se débarrasser de l’énergie qui s’accumule dans ce stress. Vous pouvez commencer par supprimer les attitudes suivantes :

S’entêter et refuser de lâcher prise

C’est du temps que vous perdez lorsque vous résistez au changement. Votre vie ne progresse pas pendant que vous retardez votre acceptation. Vous perdez ainsi une occasion de recréer votre vie autrement.

Ressasser le passé

Face à une situation nouvelle, l’homme cherche naturellement une réponse dans son expérience passé. Pourtant, même si cette solution a déjà fonctionné dans le passé, elle peut ne pas être adaptée pour le cas présent. C’est essayer de revenir au passé. Lorsque vous avez compris la nécessité de faire le deuil du passé, quand vous avez accepté que le passé ne reviendra plus, il faut maintenant créer et innover. Vous devez donc vous disposer à trouver des solutions nouvelles, à développer des nouveaux comportements.

Plus nous grandissons, plus il devient difficile d’apprendre de nouvelles façons de faire. En effet, l’apprentissage est beaucoup plus facile quand on est enfant car nous n’avons pas encore de repère. En vieillissant, nous devons prendre la décision de continuer à apprendre. Pour cela, il faut lire, se former, trouver du support externe, etc. Cela vous permettra de rester flexible.

Foncer sans réfléchir

Une personne qui vient de rompre une relation et qui se lance aussitôt dans une nouvelle relation sans réfléchir se prépare généralement à vivre le même scénario. Il faut prendre le temps de penser à ce qui compte réellement pour nous avant de prendre une décision importante.

Le découragement

Il faut prendre le temps nécessaire de s’habituer à une nouvelle façon de réfléchir et d’agir. Pendant tout le processus, encouragez-vous en attendant que le changement soit effectif. Avec le temps votre confiance reviendra et vous pourrez apprécier les changements survenus.

Négliger son bien-être

Vous devez continuellement veillez à votre bien-être personnel, plus encore en situation de changement. Entretenez et provoquez en vous des états d’esprit positifs. Évitez également d’être obsédé à l’idée de protéger vos états d’esprit positifs. Répondez également aux questions suivantes :

  • Est-ce que certaines conversations négatives nous atteignent trop?
  • Existe t-il des personnes dans votre entourage qui sapent votre confiance ou votre estime de vous-même ?
  • Êtes-vous troublé par l’écoute de certains médias ?

Lorsque la réponse est positive à l’une ou toutes ces questions, cela veut dire que vous avez un environnement toxique. Il est important de bien s’entourer. Décidez de ce que vous voulez garder dans votre environnement immédiat.

2. Quelles pensées entretenir ?

Il est également important d’éviter les questions limitantes qui ne feront que vous saper votre confiance, provoquer du stress, l’impuissance, le sentiment d’être une victime, etc. Décidez au contraire d’entretenir des pensées qui mobilisent votre attention sur les solutions possibles, vos ressources personnelles, etc. De telles pensées ouvrent l’accès à votre créativité et vous mettent dans de meilleures dispositions.

Voici quelques questions à vous poser :

  • Qu’est-ce que je veux obtenir ? Pour sortir de la peur du changement, vous devez décider de l’issue de la situation. Orientez votre réflexion sur le résultat que vous désirez atteindre plutôt que sur le problème.
  • Qu’est-ce que je peux faire pour que la situation change ?
  • De quoi puis-je être fier ?
  • Comment rendre ma vie agréable aujourd’hui ?
  • Qu’est-ce que j’apprécie dans ma vie ?
  • Etc.

Comment gérer la peur du changement

Surmonter la peur du changement
Surmonter la peur du changement

Il n’est jamais facile de vivre un changement dans sa vie. L’appréhension et la peur sont les réactions normales de protection et de défense psychologique. Cependant, vous n’êtes pas obligé de rester en souffrance. Il existe en effet des solutions pour retrouver à nouveau le bonheur.

1. Yoga du visage : posture du lion, du dragon ou du poisson

Le yoga est une pratique qui permet de détendre le corps et de calmer l’esprit. Il propose un ensemble de postures, de techniques de respiration associée à la méditation afin de diminuer le niveau de stress. Ce qui permet à l’organisme de récupérer et d’améliorer le bien-être général. Le yoga permet également de recentrer l’attention sur les mouvements du corps dans le but de réduire le nombre de pensées anxiogènes et apaise le système nerveux. En plus, il favorise l’écoute et la conscience de soi-même.

Technique du lion

Voici les étapes pour réaliser la posture du lion efficacement :

  • Mettez-vous à genoux et faites reposer le poids de votre corp sur vos genoux. Les mollets et les talons ainsi que les orteils tournés vers l’arrière. Gardez votre tête et l’épine droite avec les genoux environ à 6-12 centimètres l’un de l’autre.
  • Serrez vos paumes sur les genoux respectifs avec les doigts étendu droit. C’est la posture de coup de foudre (Vajrasana).
  • Ouvrez votre bouche entièrement. Exhalez par votre nez et votre bouche, et étendez simultanément votre langue confortablement hors de votre bouche la courbant vers le menton. Tenez votre souffle avec l’abdomen tiré, élargissez vos yeux, découvrez vos dents et étirez vos muscles faciaux de sorte que votre visage semble terrifiant.
  • Restez dans cette posture environ 10 secondes.

Posture du dragon

Elle s’exécute en position debout :

  • Ouvrez votre bouche en forme de croissant lunaire qui tire vers le bas, tout en contractant tous les muscles du cou.
  • Respirez calmement et profondément en conservant la forme de la bouche. Puis, tournez la tête à droite, restez dans cette posture pendant quelques secondes.
  • Ensuite tournez la tête du côté gauche et restez dans cette posture pendant quelques secondes.
  • Pour finir, relâchez et respirez calmement.

Posture du poisson

Dans la posture du poisson, creusez au maximum les joues vers l’intérieur et regardez vers le haut ou fermez les yeux. Restez dans cette posture pendant 15 secondes, relâchez puis respirez calmement.

2. Relaxation bio-dynamique

Pour avoir souvent accompagné des personnes en difficulté sociales, psychoaffectives parfois, relationnelles, dans la mise en œuvre de projets de vie, dans des parcours d’insertion au long cours, je peux témoigner de l’importance de l’attention dans le changement profond d’histoires de vie. La conscience relationnelle prend ici toute son importance pour accéder au changement d’histoire, en fait au changement de représentation, de vision du monde, de la personne inquiète est l’actrice, auteure de l’histoire de sa vie.

Le travail de relaxation dans la posture interne permet :

  • De s’enraciner d’avantage dans le moment présent (Dissipation de l’agitation).
  • Et de sortir petit à petit de la culpabilité du passé et/ou de l’appréhension du futur (domaine de l’acceptation, de la transformation de soi et du changement).

Exercice 1

Debout en position genoux fléchis, ramenez les doigts des mains sous les orteils, étirez le bas du dos, les jambes et les genoux vers le haut. Les yeux entre les genoux, relâchez le bassin et le bas du dos. Puis en relâchant les orteils, libérez les doigts des mains et remontez tranquillement en déroulant chaque partie du dos, la tête en dernier.

Ensuite, les mains se rassemblent vers l’estomac pour s’étirer vers le haut, en inspirant. Le corps en extension, en appui sur les orteils, laissez retomber les bras le long du corps et les talons sur le sol en expirant. Ensuite, fermez les yeux un instant, et ressentez toutes les répercussions énergétiques et sensitives dans l’interne.

Cette pratique relâche le bassin, étire le bas du dos et redonne une parfaite sensation d’assouplissement. Dans la phase d’inspiration puis de relâchement des bras vous découvrez de nouvelles sensations internes en relation avec les exercices réalisés auparavant.

Exercice 2

Dans une position debout, les pieds fixes, jambe gauche en avant, pied ouvert, fléchissez un peu les genoux, transférez l’axe du corps de l’arrière vers l’avant. Accompagnez l’inspiration dans une extension des bras, des poignets et du corps vers l’avant, talon arrière au sol. Et dans une longue expiration, ramenez en déplaçant l’axe du corps ainsi que les mains vers l’arrière, comme une vague qui s’étant derrière vous. Dans ce retour, relâchez mentalement toutes tensions oubliées. Renouvelez cet exercice cinq à six fois de chaque côté.

Cet exercice s’alterne avec celui qui suit. La force de cette pratique harmonise d’une manière parfaite la relation entre mouvement et respiration. Elle est la méthode la plus utilisée en Chine vers l’âge de 50 ans (souvent pratiquée dans les parcs) pour l’élimination des tensions corporelles et pour sa qualité régénératrice de l’énergie interne.

Exercice 3

Puis ramenez votre pied gauche, ouvrez les bras sur les cotés du bas vers le haut en inspirant profondément jusqu’à accoler les mains. Ensuite, les mains jointes, ramenez les paumes enlacées au niveau du centre en expirant, relâchez les épaules, les avant-bras, et les coudes et créer une vibration verticale de l’axe du corps en décollant les talons du sol.

Réalisez cet exercice pendant une à deux minutes. Ensuite reposez tranquillement les talons au sol. Refaites l’exercice de respiration en mouvement vue précédemment, en changeant de jambe avant de reproduire les exercices de redynamisation interne.

Cet exercice fait suite au précédent. Il ramène l’énergie externe vers l’interne et permet, par la mise en vibration du centre, de redynamiser l’énergie le long de chaque méridien et de nourrir chaque cellule du corps. Cette pratique, utilisée depuis des siècles par les grands maîtres japonais, apporte attention, calme, concentration, énergie et permet de faire face à toute situations nouvelles ou épreuves délicates

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : 5 erreurs qui vous empêchent de réussir.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :