Mieux respirer est nécessaire à tout être vivant. La respiration est une action qui prouve l’existence d’un être. Ce qui signifie que que les problèmes de respiration sont un danger pour notre existence. Première action dès la naissance et dernière à la mort, la respiration nous accompagne tout le long de notre vie sur terre. En plus de prouver notre existence, elle peut l’améliorer. Il s’agit donc d’une thérapie utilisant deux réflexes innés : l’inspiration et l’expiration.

Par ailleurs, la respiration est étroitement liée à notre âme et donc nos émotions. Elle varie beaucoup en accélération ou décélération selon nos humeurs, que l’on soit fâché, stressé ou autres. Par conséquent, notre état influence notre respiration mais aussi dans le sens contraire, notre respiration peut influencer notre état. En effet, bien respirer favorise la gestion du stress, de l’anxiété et même de la douleur. La bonne respiration régule la tension artérielle et la circulation du sang. Découvrez dans cet article cinq (5) conseils pour mieux respirer.

5 conseils pour mieux respirer

Comment mieux respirer
Comment mieux respirer

La première étape pour mieux respirer est d’identifier le problème de respiration. Votre respiration est peut-être trop rapide, trop lente, entrecoupée, fluctuante ? Passe t-elle par la voie nasale ou buccale ? Il faut à ce moment se faire diagnostiquer au moment où on remarque des anomalies. Pour ce faire, utilisez vos mains en les posant l’une sur l’abdomen et l’autre sur le thorax afin de vérifier les mouvements de ces derniers. Réguler ainsi votre respiration contribue à votre bien-être.

Conseil 1 : Respirer profondément

On vient de parler de deux endroits du corps où il faut vérifier la respiration à savoir le thorax (poitrine) et l’abdomen (ventre). Cependant, il arrive fréquemment que l’air inspiré s’arrête au thorax et ne va pas en profondeur dans l’abdomen. Cela est dû à une mauvaise utilisation de l’inspiration ou encore du muscle appelé diaphragme. Ce dernier intervient dans la compression des poumons lors de l’expiration et se concentre sur lui-même lors de l’inspiration. Dans le premier cas il laisse sortir l’air et dans le second il laisse entrer l’air. Il faudra donc bien utiliser le diaphragme pour mieux respirer c’est-à-dire pour faire passer l’air jusqu’à l’abdomen. Vous pourrez ainsi respirer profondément et alimenter complètement l’organisme.

Voici un exercice très simple que vous pouvez faire partout où vous êtes : Inspirez jusqu’à gonfler le ventre pendant 5 secondes (vous pouvez vous-même compter lentement jusqu’à cinq). Ensuite, bloquez votre respiration pendant 5 secondes également. Enfin, expirez en dégonflant le ventre pendant le même temps (cinq secondes). Recommencez tout de suite et faites le en boucle. Reprenez encore et concentrez vous sur votre respiration.

Il serait bien de pratiquer cet exercice chaque jour pendant quelques minutes. Ainsi, il vous aidera à gérer les situations de stress intense avant la proclamation d’un résultat par exemple ou même à la réception d’une nouvelle (bonne ou mauvaise).

Conseil 2 : La respiration abdominale pour chasser les angoisses

La respiration abdominale est une technique très relaxante qui permet d’éliminer les déchets toxiques. L’amplitude des mouvement respiratoires masse les organes abdominaux et favorise la détente neuromusculaire. Y compris une oxygénation du cerveau.

Poser les mains sur le ventre afin de mieux ressentir les mouvements de votre respiration. Inspirez pas le nez tout en gonflant votre ventre comme un ballon. Ensuite, expirez lentement par la bouche en rentrant progressivement le ventre. Le but étant de vider l’air de vos poumons.

Inspirez à nouveau en gonflant le ventre comme un ballon et en bloquant l’air dans vos poumons quelques secondes. Puis, expirez lentement par la bouche en faisant rentrer votre ventre. Notez que plus l’expiration sera longue, meilleure sera votre détente.

Lorsque vous inspirez, imaginez que vous remplissez votre être d’oxygène, d’air pur et d’énergie positive. En expirant, vous expulsez le dioxyde de carbone, vous évacuez vos soucis, vos pensées négatives et votre stress.

Conseil 3 : La respiration thoracique pour libérer sa poitrine

La respiration thoracique favorise la libération des émotions par l’ouverture de la cage thoracique. A condition toutefois qu’elle soit ample et profonde. Cet exercice est idéal lorsque vous êtes tendus, que vous avez des sensations d’oppression et d’un poids sur la poitrine.

Tenez-vous debout, la tête et le dos bien droit. Les pieds solidement ancrés à plat sur le sol, tirez les épaules vers l’arrière. Ensuite, étirez vos bras vers l’avant à la hauteur de la poitrine. Fléchissez les coudes de sorte à former un angle droit avec vos bras et vos avant-bras.

Tout en inspirant lentement par le nez, écartez les bras vers l’extérieur (comme à l’ouverture d’une fenêtre). Conservez l’air dans vos poumons quelques secondes. Puis, ramenez vos bras toujours fléchis devant vous en expirant par la bouche.

Reprenez cet exercice au moins trois fois, avant de relâcher les bras.

Conseil 4 : La cohérence cardiaque pour réguler les émotions

L’exercice proposé à ce niveau permet de contrôler sa respiration et la variabilité des battements de son cœur. L’objectif étant de réguler son stress et d’équilibrer ses émotions. Pour ce faire, commencez par respirer lentement et profondément par ventre. Ensuite, inspirez pendant 3 secondes. Bloquez l’air dans vos poumons pendant 12 secondes. Puis, expirez par la bouche pendant 6 secondes.

Pour finir, expirez le plus profondément possible, jusqu’à épuisement de votre souffle. L’inspiration se fera ensuite tout naturellement. Pendant toute la durée de l’exercice, essayez de porter votre attention sur la région du cœur. Imaginez que vous respirez à travers lui. Cela créera une unité entre le cœur et le cerveau.

Conseil 5 : La détente express pour mieux respirer

La détente express est efficace pour baisser le stress, la tension, l’émotion, le stress et apaise le système neurovégétatif. Dans un premier temps, inspirez en gonflant le ventre. Ensuite, expirez lentement par la bouche comme si le souffle traversait une paille. Plus longue est l’expiration, meilleure est la détente.

Dans un deuxième temps, porter votre attention sur les trois points suivants :

  • Le menton (afin de détendre l’ensemble du visage),
  • L’épaules (pour relâcher la nuque, les bras, le tronc et le dos),
  • Et l’abdomen (pour favoriser le relâchement du ventre, du bassin et des membres inférieurs).

Dans un troisième temps, inspirer lentement, puis sur une expiration, relâcher le menton, les épaules et l’abdomen. Prenez conscience de la détente qui gagne chacune de ces zones.

Mieux respirer grâce à la relaxation bio-dynamique

Comment mieux respirer grâce à la relaxation bio-dynamique
Comment mieux respirer grâce à la relaxation bio-dynamique

Pour certaines personnes, la respiration est instinctive et automatique. Cependant, de mon point de vue, c’est un comportement volontaire qui confirme notre désir de rester sur terre. Chaque respiration, contient en elle de l’information dans sa structure moléculaire. A chaque inspiration, nous imprégnons des précieuses molécules d’oxygène, de conseil et d’instruction, c’est notre principal moyen de rester en contact avec la vie.

En effet, votre respiration équivaut à un équilibre entre votre conscience supérieure et votre moi terrestre. Elle est une table ronde autour de laquelle sont planifiés vos prochains mouvements, qui, les uns après les autres, peuvent apparaître.

A ce stade, si vous ne modifiez pas vos habitudes ou vos comportements dans l’accumulation du stress, ces symptômes vont évoluer ou s’amplifier et peut-être se transformer en maladie. Si ces signaux d’alarme indiquent qu’un changement est nécessaire et qu’ils ne sont pas pris en compte, notre corps va compenser jusqu’à développer une pathologie.

Face à ces contraintes, l’optimisation du fonctionnement de la colonne vertébrale et du système nerveux, qui libère en permanence des interférences nerveuses, se combine aussi à notre hygiène de vie et va potentialiser ou ralentir à la fois notre auto-régulation et notre auto- guérison.

1°) Le nettoyage du corps vers les tensions mobilisatrices et libératrices

Exercice 1

Dans une inspiration, étirez la nuque tranquillement vers le haut, puis dans une longue expiration vers le bas. Renouvelez l’exercice plusieurs fois de droite à gauche, sur les côtés (oreilles, épaules), puis en circulaire dans les deux sens, avant de revenir au centre.

Cet exercice agit sur l’élimination des tensions au niveau de la nuque et permet une meilleure régulation entre le haut et le bas.

Exercice 2

Mobilisez vos épaules en rotation avant-arrière, sans bouger les coudes et tout en prenant conscience qu’une chaleur circule le long de votre colonne vertébrale. Les épaules et les bras sont complètement relâchés. Inspirez ! En montant uniquement les épaules, bloquez votre respiration et relâchez en expirant, le poids de vos épaules. Faites l’exercice deux à trois fois.

La mise en pratique de cet exercice apporte une prise de conscience directe des tensions accumulées dans les trapèzes et développe une meilleure conscience du dos.

Exercice 3

Les épaules complètement relâchées, inspirez en ouvrant les épaules vers l’arrière, les mains restent en contact avec les cuisses. Ramenez par une longue expiration les épaules devant, en ouvrant tout l’axe du dos et en
restant le plus droit possible et sans raidir les lombaires. Faites l’exercice trois fois et en conscience, prenez contact avec toutes les sensations internes.

Cet exercice améliore les situations difficiles liées aux problèmes respiratoires : asthme… ; Il favorise l’ouverture aux autres et développe la confiance en soi.

Exercice 4

Continuez l’exercice en ouvrant les bras horizontalement, le centre de vos mains tourné vers le ciel et en perception de l’externe, inspirez profondément. Puis, vos mains tournées vers la terre, relâchez vos bras en expirant et en relâchant le dos, la colonne vertébrale ainsi que la zone du bassin. Refaites l’exercice trois fois et percevez à chaque expiration la sensation d’enracinement de votre corps dans le sol. Pour terminer, inspirez profondément, ouvrez les bras, puis montez les paumes des mains vers le haut et dans une longue expiration, faites redescendre lentement vos bras sur les côtés.

Cet exercice, développe la conscience extra corporelle, provoque plus d’enracinement et permet un relâchement : Dos, bas du dos et bassin. Pour le pratiquant confirmé, la pratique, provoque un nettoyage du corps par l’élimination des tensions vers la terre.

Exercice 5

Le poignet complètement relâché, tapotez les muscles des cervicales, des épaules ainsi que des bras, à droite et à gauche. Ensuite revenez et tapotez au niveau des poumons, du thorax, du ventre, des cuisses, des genoux, des tibias, des mollets, des adducteurs, du bas du dos, des reins avec le dessus des poignets. Remontez le long du corps jusque sur la tête.

Après cette phase de percussions corporelles, prenez vos deux mains et essuyez-vous les cheveux, le visage et balayez avec vos mains le reste du corps, vers la terre, les énergies superflues de l’enveloppe corporelle. Ensuite, les doigts enlacés, étirez les bras vers le haut, inspirez profondément et relâchez vos bras le long du corps. Fermez les yeux et ressentez les effets internes et la répercussion des exercices dans votre corps.

Cet exercice permet d’éliminer les tensions fixées au niveau des fascias musculaires et organiques, libère les bulles d’oxygène fixées dans les parois des poumons et réactive la conscience corporelle.

2°) Les bienfaits de la relaxation bio-dynamique pour mieux respirer

Quand une personne a une envie compulsive de contrôler sa vie, la peur au ventre, elle ferme ses écoutilles. Ce qui conduit naturellement les muscles du sphincter à se resserrer et à rester dans un état de contraction. Cette nuisance se répercute dans les viscères. Les tensions se transmettent aux intestins et à l’estomac. Il en résulte une raideur qui se propage dans toute la région du bassin, du dos, de la colonne vertébrale et jusqu’à la nuque.

En décontractant votre corps par votre respiration, vous ressentirez un soulagement qui s’étend dans votre ventre, votre dos et dans tout votre corps. Aussi, par un mouvement souple et fluide de la tête, vous pourrez relaxer votre nuque, vos épaules et votre dos et trouverez une meilleure régulation entre la tête et le corps.

En remobilisant la cage thoracique par une respiration profonde, vous libérerez les tensions exercées au niveau de la poitrine, vous réduirez la pression exercée dans les vaisseaux sanguins irriguant les muscles cardiaques et les poumons. Ainsi par une pratique régulière, vous favoriserez votre longévité.

Cette pratique de respiration corporelle en mouvement va augmenter votre capacité à gérer votre vie avec plus d’efficacité et d’attention à vous-même. Pratiquer chaque jour, jusqu’à être intégrer à vos comportements, elle aura des répercussions dans l’ensemble de votre corps, votre vie, votre santé et dans vos relations.

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : Tao respiratoire et redynamisation du corps.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :