Peu importe l’âge, nous sommes tous confrontés à des douleurs articulaires. Ce, qu’elles soient traumatiques, inflammatoires ou mécaniques. Les articulations sont des lieux de rencontre de deux ou de plusieurs os de l’organisme. Elles sont également des lieux de rencontre de plusieurs terminaisons nerveuses. Ainsi, elles constituent des charnières indispensables aux mouvements de flexion, d’extension, de rotation et autres. Elles sont très sollicitées dans le cadre des activités humaines.

Au fil du temps, des sensations douloureuses provenant des articulations peuvent apparaître. Les douleurs relatives aux articulations sont généralement dues à l’irritation des terminaisons nerveuses, à la dégénérescence du cartilage, etc. En fonction des caractéristiques, elles sont classées en plusieurs catégories. Certaines sont plus intenses et vives que d’autres. Découvrez dans cet article 7 conseils pour soulager les douleurs articulaires.

Catégories de douleurs articulaires et symptômes

Quelles sont les différentes catégories de douleurs articulaires
Quelles sont les différentes catégories de douleurs articulaires

En général, les pathologies liées aux articulations douloureuses sont désignées sous le mot « rhumatisme ». Ce dernier rassemble environ 200 cas de maladies différentes les unes des autres selon les origines et les symptômes. Ces maladies affectent particulièrement les terminaisons osseuses au niveau des articulations ainsi que les organes de soutien (tissus conjonctifs, ligaments, synovie, etc.).

Les douleurs articulaires sont souvent localisées dans le genou, le poignet, le coude, la hanche, la cheville et autres. Il est donc indispensable de poser un diagnostic précis et de bien apprécier les symptômes. Les réponses à une série de questions permettent d’identifier le type de douleur dont il s’agit. Le but étant de rechercher la cause probable, l’intensité, la durée, la présence ou non de la fièvre ou d’enflures. A l’issue de vos réponses, la douleur articulaire sera classée dans la catégorie du rhumatisme correspondante : inflammatoire ou non inflammatoire.

1°) L’arthrite

L’arthrite est la forme de rhumatisme inflammatoire la plus répandue. Elle est une manifestation clinique symptomatique de plusieurs pathologies. En fait, elle correspond à une inflammation des articulations et de ses composants (ligaments, tendons, muscles) due à une infection microbienne. On parle d’une arthrite « aigue » lorsqu’elle s’associe à la fièvre et rend l’articulation concernée particulièrement douloureuse la nuit. Ladite articulation s’enfle et chauffe.

L’arthrite chronique s’installe progressivement et de façon continue. Elle est essentiellement due à une agression du cartilage qui recouvre l’extrémité des os par le système immunitaire du malade. Elle a donc une origine auto-immune. C’est le cas de la polyarthrite rhumatoïde.

2°) La synovie

Les affections de la synovie ou du tissu conjonctif entraînent aussi des douleurs articulaires. La formation des cristaux dans la zone articulaire provoque des maux aux articulations par inflammation. Les affections les plus connus sont : la goutte, la chondrocalcinose articulaire et autres.

3°) L’arthrose

L’arthrose quant à elle, est la forme de rhumatisme non inflammatoire la plus rencontrée. Elle correspond à l’usure des cartilages avec l’âge. Elle se reconnaît par la raideur de l’articulation au réveil ou après un moment d’immobilisation (repos). Ces sensations douloureuses ont tendance à diminuer au fur et à mesure que les activités reprennent. Les couches les plus vulnérables sont : les personnes âgées, les sportifs, les femmes ménopausées et les personnes obèses.

Quelles sont les causes des douleurs articulaires ?

Les causes de douleurs articulaires sont légion. Elles proviennent du traumatisme, des infestions, des dépôts de cristaux, des inflammations ou des facteurs mécaniques.

Dans le cas des causes traumatiques, on peut citer les étirements brusques qui ont un effet néfaste sur l’articulation ou un accident. Les causes mécaniques quant à elles sont relatives à une malformation ou un alignement anormal, l’usure du cartilage et d’autres tissus. Celles inflammatoires se généralisent à plusieurs zones articulaires. Il s’agit des tendons, la bourse et autres. Elles sont responsables d’arthrite et des rhumatismes inflammatoires à l’exemple de la polyarthrite rhumatoïde. Cette dernière est la forme la plus fréquente du rhumatisme inflammatoire chronique.

Certaines causes sont liées au dépôt de cristaux (pyrophosphate de calcium, urate de sodium, etc.) dans les articulations entraînant des réactions inflammatoires. C’est le cas de la goutte par exemple qui est due au dépôt et à l’accumulation de l’excès de l’acide urique dans le sang au niveau des articulations sous forme de cristaux. Ce dépôt de cristaux dans les articulations est lié à l’âge des patients (60 ans environ) ou dans certains cas, relève de l’hérédité. Les douleurs articulaires peuvent enfin se justifier par l’effet de microorganismes (bactéries) ou des virus dans les fentes articulaires lors des infections. Tel est l’exemple du virus de Chikungunya.

Les douleurs articulaires sont parfois extrêmement intenses. Elles sont susceptibles de provoquer la paralysie des membres et par conséquent, de limiter considérablement votre mobilité. Dans certains cas, elles peuvent conduire à la déformation de l’articulation. Quelques dispositions sont à connaître en vue de soulager efficacement les douleurs articulaires.

Accès immédiat à 1H de formation offerte

Quelques précautions à prendre en vue du soulagement des douleurs articulaires

Le rhumatisme peut présenter la forme bénigne ou celle sévère. Cette dernière constitue un véritable handicap à la vie par son caractère invalidant. Il s’agit d’un mal qui s’étend à toutes les générations et est considéré comme un fléau social majeur. Pour soulager les maux articulaires, une multitude de méthodes efficaces sont disponibles. On peut citer les remèdes naturels, l’oligothérapie et les prises en charges médicales.

1°) Remèdes naturels pour soulager les douleurs articulaires

Remèdes naturels pour soulager les douleurs articulaires
Remèdes naturels pour soulager les douleurs articulaires

L’huile essentielle de certaines plantes a de réels effets bénéfiques pour soulager les douleurs articulaires. Une huile essentielle est un extrait concentré du liquide à caractère hydrophobe des substances aromatiques volatiles d’une plante.

L’huile essentielle de l’eucalyptus citronné

Elle intervient comme un analgésique par rapport aux douleurs avec le même principe que les molécules pharmaceutiques de la catégorie des aspirines. Également appelé Eucalyptus citriodora, il exerce un effet anti-inflammatoire à travers le potentiel analgésique des aldéhydes constitutifs. Ainsi, son utilité pour les massages en vue du soulagement des douleurs de l’arthrose n’est plus à démontrer. Il suffit de masser doucement la zone en question avec ladite huile essentielle.

Cependant, pour ceux qui ont la peau sensible et sont exposés aux réactions allergiques, il serait prudent de procéder à une dilution. C’est-à-dire 10 gouttes environ dans demi-cuillerée d’une autre huile végétale ayant de la facilité à diffuser à travers les couches cutanées profondes. Lorsque la douleur est très intense, une combinaison avec l’huile essentielle de gaulthérie est possible. Il est alors recommandé de mélanger 5 gouttes de chaque huile dans de l’huile végétale et de l’appliquer comme précédemment. Ce traitement est strictement interdit aux femmes enceintes et allaitantes.

Le curcuma

L’utilisation du curcuma comme un anti-douleur est liée à la curcumine qui est une de ses composantes majeures. En effet, le curcuma est une plante herbacée dont les rhizomes ont une importance capitale en médecine. La curcumine contenue dans les rhizomes possède des effets anti-oxydants et anti-inflammatoires. Cette dernière propriété est celle qui nourrit d’intérêt en ce qui concerne le soulagement des douleurs articulaires. Seulement, la biodisponibilité de la curcumine est très faible à partir du curcuma.

Toutefois, les formes standardisées de curcuma contenant 95% de curcumine sont disponibles et améliorent considérablement le potentiel anti-inflammatoire de cette ressource végétale. En plus, en le combinant à d’autres plantes, cela renforce son potentiel. Une recherche a permis de déterminer que 350 mg d’extrait de curcuma et 150 mg d’extrait de boswellia donne des résultats impressionnants. Cela après une dizaine de semaines à raison de deux prises par jours.


L’harpagophytum

Le soulagement procuré par l’Harpagophytum (Griffe du Diable) résulte de sa capacité antalgique et anti-inflammatoire naturelle. L’efficacité de cette plante dans le traitement de la douleur provient de la présence d’harpagosides et de nombreux anti-oxydants (flavonoïdes, phytostérols, phénols, etc.). Il possède également le pouvoir d’abaisser l’acidité de l’organisme, ce qui renforce son effet analgésique.

C’est une plante de l’Afrique du Sud et d’une partie de l’Afrique centrale considérée aujourd’hui comme l’une des meilleures dans la prise en charge des cas ostéopathiques et articulaires à l’instar du rhumatisme, de l’arthrite, de l’arthrose, des tendinites et autres. Il est recommandé d’ingérer une dose d’extrait sec de gélule ou capsule allant de 1000 à 2500 mg (avec une concentration de 1,5 % d’harpagoside) par jour. Vous pouvez également le prendre sous forme de tisane ou de décoction. Une grande cuillère à soupe de tisane deux à trois fois par jour aurait des effets de soulagement.

2°) L’oligothérapie pour soulager le mal des articulations

Le soulagement des douleurs articulaires utilise également les approches nutritionnelles. En effet, la correction de certaines carences alimentaires est susceptible de remédier fiablement aux problèmes de dégénérescence du cartilage articulaire. La dégénérescence est de la même manière possible par apport des oligo-éléments et des minéraux. Les oligo-éléments sont indispensables à la vitalité du système métabolique de notre organisme. Ils sont les catalyseurs par excellence de nombreuses synthèses enzymatiques bénéfiques à la santé humaine.

Un régime alimentaire équilibré en séléniumréduit le mal articulaire

Le sélénium est un élément chimique doté de plusieurs atouts thérapeutiques. A travers son caractère anti-oxydant, il favorise le métabolisme des vitamines C et E. Il contribue ainsi à lutter contre le vieillissement tissulaire précoce et prévient le stress oxydatif de l’organisme humain. Par conséquent, il intervient dans l’entretien et la dégénérescence des cellules au niveau des articulations. Il faut alors consommer les aliments qui en sont riches à savoir : les huitres, le hareng, les crevettes, la sardine, le thon, l’espadon et autres. A défaut, la possibilité de se procurer les granions de sélénium en pharmacie existe. Dans ce cas, vous devez associer la prise à la vitamine E en vue du renforcement de l’efficacité.

Le renforcement de l’organisme en cuivre et manganèse

C’est une approche d’appoint à la lutte contre le rhumatisme inflammatoire et non inflammatoire. En effet, les inflammations rhumatismales sont à l’origine de l’épanchement synovial. Il s’en suit des sensations douloureuses d’intensité variable. Afin de lutter contre ces dernières, les oligo-éléments à effet anti-inflammatoire sont fortement recommandés. Le cuivre et le zinc renforcent la structure du collagène composant le cartilage. Ils catalysent certaines réactions conduisant à la synthèse des enzymes à effet anti-inflammatoire. En combinaison au cobalt, le manganèse participe à la synthèse du tissu conjonctif.

Par ailleurs, d’autres compléments naturels à l’instar de la reine-des-prés sont connus pour l’efficacité dans la prise en charge des cas d’arthrites et d’arthroses. En général, une reminéralisation de l’organisme produit un effet de soulagement relatif au rhumatisme.

3°) La prise en charge médicale soulage les douleurs articulaires

Les soins médicaux en vue de soulager ou de traiter les problèmes articulaires sont spécifiques des cas de pathologies en présence. Il existe cependant un minimum commun qui peut se résumer en la prise des molécules pharmaceutiques de familles diverses. Il est à préciser que seul le médecin traitant est habileté à prescrire une ordonnance convenable à votre cas après une consultation.

Traitements des douleurs par voie orale grâce au paracétamol et aux anti-inflammatoires

Ces derniers sont non stéroïdiens à l’instar de l’ibuprofène. Dans le cas des douleurs sévères, le médecin peut recourir aux antalgiques de palier II ou des opioïdes. Il peut s’agir d’un cas de traitement local par l’application du gel ou du patch à effet anti-inflammatoire. On peut citer l’exemple de diclofénac, les crèmes chauffantes et autres. Une combinaison avec une orthèse serait bénéfique. Il existe enfin des traitements injectables. La prescription et l’injection de ces derniers (généralement à base de l’acide hyaluronique) relèvent de la compétence du rhumatologue. Cette molécule favorise une bonne mobilité articulaire, amortit les chocs et réduit la douleur.

Traitement curatif à l’aide des molécules pharmaceutiques

Il s’agit du recours aux médicaments contenant la diacerhine. Ces médicaments ne donnent pas un résultat immédiat. Leur utilisation pour les traitements du genre rhumatismal est à long terme. L’effet peut se ressentir deux à trois ans plus tard. Les extraits de soja de d’avocat sont aussi connus pour leur efficacité relative à la synthèse de facteur de croissance. Ce qui bloque la dégénérescence cartilagineuse. La chondroïtine quant à elle inhibe l’élastase qui est à l’origine de la destruction du cartilage en stimulant sa régénérescence.

4°) La relaxation bio-dynamique contre les douleurs articulaires

Comment soulager les douleurs articulaires avec la relaxation bio-dynamique
Comment soulager les douleurs articulaires avec la relaxation bio-dynamique

Le corps courbé en avant, les bras complètement détendus, la nuque relâchée, ramenez les mains sur les genoux en gardant les talons au sol, fléchissez en expirant et étendez vos genoux dans l’inspiration deux ou trois fois.

Ensuite, les mains toujours sur les genoux, tournez-les trois à quatre fois en mouvements circulaires dans les deux sens. A partir de cette posture, les pieds écartés sur le sol, les mains pointées vers le ventre, le bassin fixe, étirez la nuque et votre colonne vertébrale vers le haut en relâchant les épaules. Puis, décrivez des cercles avec le haut du corps trois à quatre fois des deux côtés.

Cet exercice étire la colonne vertébrale, le bas du dos, et permet une élimination des mini-tensions accumulées dans la masse sacro-lombaire.

Les effets sur le plan corporel

En relâchant par l’expiration le dos, la nuque et les bras vers l’avant, vous allez ressentir un étirement de la colonne vertébrale, des lombaires, ainsi qu’un étirement dans l’arrière des jambes. Remobilisez ensuite les genoux sur un plan vertical, en gardant les talons au sol, expirez en fléchissant les genoux et inspirez en les remontant.

Cet exercice libère les tensions et étire les ligaments dans les genoux, ainsi que dans les tendons au niveau des chevilles. Sur un plan horizontal, toujours en gardant les talons au sol, les mains sur les genoux, remobilisez le tout sur un plan circulaire dans les deux sens. Vous pourrez ressentir de légers craquements dans les genoux.

Ensuite, réalisez cet exercice au niveau de la base de la colonne vertébrale, en gardant le bassin fixe, la colonne en extension et en tournant les épaules sur un plan circulaire. Ces deux exercices de mobilisation libèrent les tensions dans les genoux et dans le bas de la colonne vertébrale.

Les bénéfices sur le plan social

Les personnes pratiquant des sports intensifs pourront, à travers cet exercice, retrouver une sensation de détente articulaire, et aussi bien une plus claire conscience de leurs relations au monde et aux autres. Cette pratique convient particulièrement aux personnes ressentant des tensions, des contraintes dans les genoux, le bassin, le dos, la colonne vertébrale, suite à des accumulations de stress négatif.

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : Soulager les tensions de la colonne vertébrale.

Accès immédiat à 1H de formation offerte
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :