Il est possible de vivre longtemps aujourd’hui et d’être en bonne santé et en pleine forme. Avec le développement de la technologie, notamment dans le domaine médical, l’espérance de vie à nettement augmenté ces dernières années. De plus en plus de personnes dépassent le seuil des 90 ans tout en conservant une bonne santé. Comment réussir à vivre longtemps et en la pleine forme ? Découvrez dans cet article comment vivre en bonne santé quand on est sénior.

1/ Vivre longtemps en bonne santé : Pratiquez régulièrement une activité sportive

Garder une bonne santé en pratiquant une activité sportive
Garder une bonne santé en pratiquant une activité sportive

Il devient de plus en plus difficile de pratiquer une activité sportive avec le rythme de vie actuel. Aussi, on assiste ces dernières années à une croissance exponentielle des personnes qui souffrent des maladies chroniques : obésité, hypertension artérielle, diabète, etc. En effet, des millions de personnes sont atteintes par ces maladies dans le monde. Ce qui à la longue nuit considérablement à leur bonne santé.

Intégrer une activité sportive dans votre quotidien est le meilleur moyen d’équilibrer votre vie. Vous pourrez alors éviter ces problèmes de santé et profiter de votre vieillesse. Le sport vous permet également de garder la forme et une belle silhouette peu importe votre âge.

Par ailleurs, en prenant de l’âge, les cellules nerveuses commencent à se dégénérer. Le repli sur-soi survient également ainsi qu’une rupture avec le monde extérieur. Peu importe l’activité sportive que vous souhaitez pratiquer, le sport est indispensable pour le bien-être psychique. Aussi, quelques minutes de marche, de fitness ou de cyclisme chaque jour vous permettent de conserver votre intelligence. Vous améliorez également votre indépendance personnelle et votre réintégration dans la société.

Passé un certain âge, il est toutefois nécessaire de prendre des précautions avant de commencer une activité sportive. Voici quelques règles de base :

Consulter son médecin

Commencer une activité sportive ne s’improvise pas. En effet, certaines activités physiques sont contre-indiquées selon votre état de santé. Aussi, il est obligatoire de consulter un médecin afin d’obtenir une recommandation. Une consultation cardiologique vous préviendra de fâcheux incidents.

S’échauffer avant chaque activité

Afin de limiter le risque de crampes, de tendinites ou des malaises, vous devez consacrer minimum 5 minutes à l’échauffement. Cet échauffement permettra de préparer votre corps pour la suite. Enlacez vos mains et étirez vos bras au-dessus de votre tête, faites des demi-cercles avec la tête. Ensuite, étirez vos jambes sur un banc.

Cet exercice prépare vos muscles, votre cœur et vos articulations avant le début du sport. Il permet d’accroître votre température musculaire. Toutefois, ayez soin de ne pas épuiser vos réserves d’énergie trop vite. Pour terminer votre séance de sport, clôturez votre séance avec ces mêmes exercices d’échauffement. Cela vous évitera de souffrir des courbatures après.

Adopter son propre rythme 

Pour faire du sport au-delà de 50 ans, vous devez adapter votre activité avec vos capacités. En effet, avec l’âge, vos capacités sont certainement moins importantes qu’avant. Travaillez également à votre rythme sans vous presser pour ne pas trop pousser votre corps. Vous éviterez ainsi de vous blesser. Durant toute la pratique de l’activité sportive, restez à l’écoute de votre corps. Lorsque cela s’avère nécessaire, ralentissez le rythme ou arrêtez complètement l’activité en cas de douleurs.

Pratiquer au bon moment de la journée 

Un autre élément à considérer est celui de l’heure du sport. En effet, selon le temps de la journée, l’activité physique n’a pas le même impact. Ainsi, il est conseillé aux personnes souffrant d’un surpoids ou qui dorment mal de pratiquer le sport en matinée. Par contre, la pratique du sport dans l’après-midi convient davantage aux séniors souffrant de problèmes musculaires. Cependant, évitez de pratiquer le sport très tard le soir. Un effort prolongé compliquera la phase d’endormissement.

Utiliser un équipement adéquat 

L’utilisation d’un mauvais équipement peut causer chez les séniors des accidents et des douleurs musculaires. Il peut s’agit soit de chaussures inadéquates ou de revêtement. Aussi, procurez-vous un matériel adapté au sport que vous souhaitez pratiquer.

2/ Un régime alimentaire équilibré et adapté pour garder la bonne santé

Une alimentation équlibrée pour se maintenir en bonne santé
Une alimentation équilibrée pour se maintenir en bonne santé

Longévité, bonne santé, et alimentation sont interdépendants. Pour vivre longtemps, vous devez veiller à votre alimentation. Or, la vie moderne est marquée par une mauvaise alimentation. Fini le temps d’une alimentation saine et biologique.

Plusieurs produits alimentaires disponibles sur le marché sont des aliments industriels. Ces derniers sont généralement pleins de sucre, de sels, de conservateurs, de colorants, etc. Or, tous ces produits chimiques sont dangereux pour la santé et augmentent le risque de mortalité chez l’adulte et chez les séniors : problèmes cardio-vasculaires, biologiques, maux du système endocrinien, etc. C’est pourquoi il est d’autant plus important de bien manger.

Pour vivre longtemps et en bonne santé, vous devez changer votre façon de manger. Aussi, commencez par vous débarrasser de tous les produits d’origine industrielle contenant beaucoup de conservateurs. En effet, les industries ajoutent des conservateur pour des raisons économiques, sans tenir compte de la santé des consommateurs. Il est donc de votre responsabilité d’y veiller. Pensez également à supprimer les aliments trop sucrés ou trop gras.

Il n’existe pas un régime standard adapté à tout le monde. En revanche, veillez à adapter votre alimentation à votre âge. Par exemple, préférez des fruits et des légumes bio. Composez vos repas de salades, qui sont une source de vitamines et de minéraux. Ces derniers empêchent l’oxydation rapide des cellules. Évitez également de manger dans des fastfood. Préférez cuisiner vous même ce que vous manger

Un apport suffisant de protéines

Les séniors perdent souvent de l’intérêt pour les viandes. Pourtant, les protéines sont essentielles au bon fonctionnement de l’organisme. En revanche, elles peuvent être remplacées par d’autres aliments contenant des protéines de même qualité : œufs, poissons, crustacés, abats, lait et produits laitiers.

Il existe également des aliments d’origine végétale source de protéines. C’est le cas des céréales et de leurs dérivés (blé, riz, maïs, etc.) et des légumineuses (lentilles, haricots secs, petits pois, pois chiches, soja, etc.). Cependant, pour être aussi efficace que les protéines d’origine animale, les protéines végétales doivent être combinées entre elles (ou avec un produit laitier qui apporte en plus du calcium).

Manque d’appétit

Pour stimuler votre appétit, vous pouvez faire de l’exercice, bricoler, faire des courses ou monter les escaliers. En outre, évitez la monotonie principal ennemi de l’appétit. Variez aussi souvent que possible vos menus. C’est l’occasion d’essayer de nouvelles recettes et saveurs. Notez que parfois de simples épices suffisent à rendre un plat plus savoureux. En revanche, si votre problème est que vous êtes rapidement rassasié, la solution est d’enrichir vos plats. Ainsi, vous pouvez prendre des collations dans la matinée et l’après-midi.

3/ Arrêter de fumer et de consommer des drogues pour garder la bonne santé

L’addiction ou dépendance est caractérisée par une envie répétée et incontrôlable. Ce processus s’accompagne généralement de l’impossibilité à arrêter malgré la connaissance des conséquences négatives. Il se manifeste également par un sentiment de manque comme lorsqu’on est privé d’un besoin vital comme l’eau ou le sommeil.

Ainsi, beaucoup de personnes ont des difficultés à s’arrêter de fumer ou de se droguer bien qu’elles connaissent les effets nocifs sur la santé. En effet, le tabagisme et la consommation des drogues sont les premières causes de mortalité dans le monde. De récentes statistiques révèlent que plus de 8 millions de personnes (tout âge et toute classe confondus) décèdent de suite à leur addiction.

Pour vivre longtemps et conserver une bonne santé, vous devez impérativement vous débarrasser de ces poissons. Sachez qu’il existe d’autres moyens de gérer les soucis et la pression du quotidien. Vous pouvez vous faire aider par un psychologue afin d’arrêter avec votre addiction.

4/ Vivre longtemps en bonne santé : Préférer les soins non médicamenteux 

Les soins non-médicaux sont l’ensemble des techniques thérapeutiques permettant de soulager un mal ou une maladie sans médicaments. Plusieurs études démontrent que bien qu’efficaces, les médicaments favorisent la dépendance. De plus, certains des effets secondaires sont irréversibles.

Pourtant, les soins non-médicamenteux comme l’ostéopathie, l’aromathérapie et la phytothérapie sont efficaces contre divers maux : stress, dépression, troubles de digestions, maux articulaires, etc. Ils sont donc efficaces pour contourner les effets secondaires des médicaments. Toutefois, prenez l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien pour trouver une alternative.

En effet, certains soins non-médicamenteux sont issus de plantes ou écorces et donc ne contiennent pas de produits chimiques. Ils peuvent donc être pris en compléments de certains médicaments.

5/ Boire sans attendre d’avoir soif

Boire de l'eau pour rester en bonne santé
Boire de l’eau pour rester en bonne santé

Veillez à boire régulièrement de l’eau même si le besoin ne s’en fait pas sentir. Cela est très important car la sensation de soif diminue avec les années. L’organisme a alors tendance à se déshydrater. Vous devez donc vous arranger à boire plus que ce que votre organisme réclame. En revanche, il n’est pas forcé que ce soit uniquement de l’eau. Une soupe, un bouillon, une tisane, un thé ou un café léger vous permettront également de vous hydrater.

Attention toutefois car cela pourrait vous amener à vous lever plusieurs fois au milieu de la nuit. Aussi, il vaut mieux boire davantage la première partie de la journée. Consommez également les boissons alcoolisées avec modération. Pour vous inciter à boire régulièrement, prenez une bouteille de 1,5 litre et mettez la en évidence sur la table.

6/ Vivre longtemps en bonne santé : Accorder de l’importance à son état psychique

Pour avoir une vie pétillante et développer son énergie vitale, rien de tel qu’une bonne santé psychique. Certaines pratiques comme la méditation et l’hypnose ont prouvé leur efficacité. Cela non seulement pour le bien-être physique, mais également sur le plan psychique. Ces pratiques ont l’avantage de vous apaiser, de vous rendre heureux, plus aimant, moins réactif et donc à mesure de vivre plus longtemps (et en bonne santé).

Retenez que seule la volonté et les bonnes habitudes vous évitent les maladies. C’est ainsi que vous pourrez vous assurer votre bien-être physique et psychique.

7/ Quelques exercices de relaxation bio-dynamique adaptés aux séniors

Comment conserver la bonne santé avec l’âge ? La réponse se trouve dans votre corps, par la respiration ventrale et thoracique. La pratique de la relaxation bio-dynamique vous apprendra à relâcher votre corps, et votre esprit se détendra par lui-même. Assis sur le sol ou sur une chaise, le dos droit, percevez votre centre comme un vase alchimique.

A chaque expiration ressentez l’énergie redescendre à l’intérieur de vous et vers le centre de la terre. Se détendre ne veut pas dire s’affaler sur le sol, mais décontracter chaque nerf, chaque muscle et chaque tendon. Vous pouvez aussi à chaque expiration, fixer votre attention sur votre organisme et votre esprit.

Pour cela, vous devrez considérer plusieurs espaces de votre corps :

  • Votre plexus solaire, région du haut de l’abdomen qui abrite le diaphragme, soit les muscles de vos poumons (respiration thoracique). Il agit en même temps sur tout le bassin viscéral et la région des reins.
  • La zone thoracique qui traduit également les émotions. Elle a tendance à se raidir sous l’influence des toxines affectives ou des traumatismes et chagrins restés en souffrance.

La respiration profonde et fluide est la clé essentielle pour libérer ces contraintes qui contrarient le schéma respiratoire.

Exercice 1

Debout, ramenez les doigts au niveau du sternum, montez les coudes, l’un après l’autre, en mouvements circulaires dans une rotation verticale de l’avant vers l’arrière. A chaque étirement des coudes percevez l’extension des muscles du dos, et des articulations des épaules. Cette pratique a pour effet principal de libérer les tensions dorsales. Dans un âge avancé, cet exercice prévient les rhumatismes localisés dans les épaules.

Exercice 2

Les paumes des mains à plat sur le sol, le long du corps, en appui sur les pieds. Dans une grande inspiration, déroulez tout votre dos et montez votre bassin vers le haut, puis bloquez la respiration. Ensuite, dans une longue expiration, relâchez, segment par segment chaque vertèbre cervicale, dorsale et lombaire. Faites-le jusqu’à ressentir le poids du bassin se reposer sur le sol.

Après une longue expiration après relâchement du dos, renouvelez l’exercice en respectant les phases d’inspiration et d’expiration. Cet exercice permet une libération des tensions dorsales accumulées par l’âge et augmente une fluidité dans l’assouplissement et le relâchement de la colonne vertébrale. La technique est un régulateur de stress efficace, elle redonne plus de vitalité au corps.

Exercice 3

Dans une position debout, les pieds fixes, jambe gauche en avant, pied ouvert, fléchissez un peu les genoux. Puis, transférez l’axe du corps de l’arrière vers l’avant. Accompagnez l’inspiration dans une extension des bras, des poignets et du corps vers l’avant, talon arrière au sol. Dans une longue expiration, ramenez en déplaçant l’axe du corps ainsi que les mains vers l’arrière, comme une vague qui s’étant derrière vous. Dans ce retour, relâchez mentalement toutes tensions oubliées. Renouvelez cet exercice cinq à six fois de chaque côté.

La force de cette pratique harmonise d’une manière parfaite la relation entre mouvement et respiration. Elle est la méthode la plus utilisée en Chine vers l’âge de 50 ans (souvent pratiquée dans les parcs) pour l’élimination des tensions corporelles et pour sa qualité régénératrice de l’énergie interne

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : Comment rester en bonne santé et en longue vie (gymnastique).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :