Près de 80 % de la population mondiale a été au moins une fois victime des maux de dos. Plus de 90 % des français se sont déjà plaints pour un mal de dos, souvent localisé au niveau des lombaires. Moins de 50 % ont déjà consulté un spécialiste par rapport à cette pathologie. Si vous aussi êtes régulièrement sujet à un mal de dos, il est important que vous puissiez consulter un professionnel. Ce dernier pourra ainsi vous apporter toute son aide afin de soulager le mal de dos au plus tôt. Découvrez dans cet article les différentes causes des douleurs lombaires et comment soulager le mal de dos rapidement.

Quelles sont les principales causes du mal de dos ?

Quelles sont les causes du mal de dos
Quelles sont les causes du mal de dos

Les douleurs au dos sont le signe d’un dysfonctionnement au sein de l’organisme. Selon le cas, elles seront subtiles, passagères, intenses ou alors violentes et insupportables. L’intensité ainsi que la fréquence de la douleur sont en relation avec les problèmes de dos dont vous souffrez et son origine. Très souvent, il s’agit de traumatismes (chocs, entorses, fractures, etc.), de gestes répétitifs (comme le fait de porter une charge trop lourde), d’arthrose ou encore de maladies (cancers, infections, inflammations).

Il n’est pas facile d’aborder les différentes causes possibles, en revanche, sachez que :

  • dans 90 à 95 % des cas, l’origine de la douleur bas du dos n’est pas identifiée. On parle alors de rachialgie commune ou non spécifique. Ces maux de dos s’expliquent par des lésions au niveau des disques intervertébraux ou sont le fait d’une arthrose vertébrale. Dans ce dernier cas, il s’agit de l’usure du cartilage des articulations. L’arthrose est généralement liée à une cervicalgie (douleur dans le cou).
  • dans 5 à 10% des cas restants, les douleurs dorsales sont causées par une maladie sous-jacente potentiellement grave. Dans ce cas, vous devez rapidement faire un diagnostic pour un cancer, une infection, une spondylarthrite ankylosante, un problème cardiovasculaire ou pulmonaire, etc.

Une dorsalgie ou le fait d’avoir mal au dos est un douleur fréquente qui peut se localiser à différentes hauteurs de la colonne vertébrale. Lorsque les douleurs interviennent au niveau cervical (haut du dos), on parle de cervicalgie. On parle de lombalgie commune lorsque la douleur est localisée au niveau des vertèbres lombaires (bas du dos). Peu importe leur localisation les différentes causes sont les suivantes :

1/ L’usure des articulations

Au cours de nos mouvements quotidiens, les articulations sont soumises à différentes contraintes. Ce sont notamment les vertèbres lombaires situées au bas de la colonne et au carrefour de nombreuses forces (pression, poids, cisaillement, etc.) qui sont affectées. En effet, les articulations postérieures sont les plus sensibles aux mauvaises positions, au port d’une charge trop lourde, etc. Quant aux vertèbres cervicales, elles sont soumises à des pressions moindres et sont extrêmement mobiles. A ce niveau de la colonne vertébrale, effectuer des mouvements inadaptés et répétitifs peut endommager les articulations à la longue.

Ces usures répétitives peuvent conduire à la destruction progressive des cartilages situés entre chaque articulation. Ce qui aboutira à une arthrose responsable des douleurs au dos. Au-delà de 40 ans, l’arthrose devient la cause la plus fréquente du mal de dos. Ces douleurs musculaires sont sourdes et chroniques. Elles s’accentuent généralement la nuit et lorsque vous restez immobile pendant longtemps. De plus, elles provoquent des raideurs dans les articulations, surtout le matin au réveil.

L’arthrose favorise la formation de petites excroissances osseuses. Ce qui peut occasionner des pincements nerveux. La douleur générée est alors aiguë et se manifeste dans le corps comme une décharge. Quand l’arthrose parvient à un stade avancé, elle peut également causer un rétrécissement du canal rachidien. On parle de sténose lombaire. En plus de la douleur, des troubles de la marche et un engourdissement des membres suivront. La douleur qui apparaît est une douleur sciatique (arrière de la cuisse) ou cruralgie (avant de la cuisse)

2/ Les maladies qui affectent les articulations

Il arrive que certaines maladies rhumatismales affectent la colonne vertébrale. C’est notamment le cas de la spondylarthrite ankylosante. Elle se manifeste par des poussées d’arthrite et par une inflammation des tendons et des ligaments. Cette maladie se localise préférentiellement dans le bas de la colonne vertébrale et l’articulation sacro-iliaque. Elle affecte autant les adolescents que les jeunes adultes. Cette maladie est reconnaissable par une douleur chronique au bas du dos et une raideur matinale du rachis.

L’ostéoporose est une maladie pouvant provoquer des douleurs au niveau du rachis lombaire. Cette affection cause une dégénérescence de la densité osseuse et peut atteindre le squelette. L’atteinte vertébrale concerne davantage les femmes que les hommes, surtout après la ménopause et la chute du taux d’œstrogènes. L’ostéoporose peut également être secondaire à la prise prolongée de corticoïdes et des phases de malnutrition. La pratique d’exercice physique intense peut également causer ce mal. Cette maladie est asymptomatique au niveau de la colonne vertébrale. Les douleurs étant davantage le résultat des fractures au stade avancé de la maladie.

3/ Les déformations de la colonne

Les atteintes pouvant causer des déformations de la colonne vertébrale et provoquer des douleurs sont nombreuses. C’est le cas du spondylolisthésis. Cette déformation correspond à un glissement de la 4ème vertèbre lombaire sur la 5ème. La cause étant un accident ou des traumatismes répétés. Cette déformation intervertébrale est asymptomatique mais provoque souvent des douleurs au bas du dos qui peut irradier vers les cuisses. Elles apparaissent de jour comme la nuit et la mobilité les accentue.

Les autres déformations affectant la colonne et également douloureuses sont la scoliose et la cyphose. La scoliose est la plus fréquente et survient pendant la croissance sans cause identifiable. La colonne vertébrale présente alors une courbure naturelle et peut se déformer dans plusieurs sens. Le sens le plus courant est la déformation latérale. Les douleurs qui surviennent par la suite sont de type rhumatismal.

La cyphose quant à elle, correspond à une exagération de la courbure naturelle de la colonne au niveau des vertèbres dorsales. Ce qui provoque une impression de dos voûté. Pour compenser cette courbure, les parties cervicales et lombaires adaptent leur propre courbure pour compenser cette déformation. De multiples douleurs apparaîtront à différents niveaux du rachis.

4/ Le mal de dos d’origine névralgique

Les douleurs d’origine névralgique correspondent à des pincements ou des contractures des muscles du dos. Ces douleurs témoignent d’un conflit au niveau d’une racine nerveuse ou d’un ligament fourni en éléments nerveux. Un conflit provoqué par une hernie discale ou une excroissance arthrosique. Une hernie discale est une saillie d’une partie du noyau discal intervertébral. Elle survient suite à une usure du disque ou suite à un choc important ou un faux mouvement brusque. La douleur persiste de part et d’autre de la hernie sous forme de barre horizontale.

Lorsqu’elle est postérieure, elle se localise au contact du nerf rachidien. La douleur se manifeste sous forme d’une décharge électrique qui irradie tout au long du nerf. Selon la localisation de la racine nerveuse, il peut s’agir d’une sciatique (nerf sciatique logé dans la partie postérieure de la cuisse et de la jambe) ou d’une cruralgie (nerf crural qui innerve la partie antérieure de la cuisse).

5/ Le mal de dos d’origine musculaire

Le lumbago (ou tour de rein) survient brutalement au niveau des lombaires après un faux mouvement. Il s’accompagne d’une sensation de rupture, de déchirement ou de claquage. La douleur est subite, intense et paralysante. Parfois, elle atteint particulièrement les articulaires ou des disques. Dans ce cas, on observe une inflammation très importante des muscles dorsaux et des ligaments tout autour de la colonne vertébrale. Une quinte de toux, des éternuements ou la défécation accentuent ces douleurs. S’allonger permet de soulager ces douleurs. Ainsi, les personnes souffrant de lumbago restent généralement immobiles. Pourtant, la solution est de bouger le plus possible. Le mouvement étant la meilleure façon de traiter le lumbago.

Avoir mal de dos devient aigu ou lombalgie chronique, au-delà de 3 mois. Dans ce cas, des examens poussés permettront d’en connaître la véritable cause. Le médecin procédera à des examens poussés et à un questionnement poussé avant de faire une prescription.

Quand il s’agit d’une dorsalgie souvent associée à une mauvaise posture, la recommandation est de corriger vos habitudes quotidiennes : adopter de bonnes positions au quotidien, pratiquer quelques exercices adaptés pour muscler le dos et les abdominaux, etc. Bien souvent, ces mesures de nature préventive suffisent à soulager le mal de dos passager et éviter qu’il réapparaisse.

Étant donné que le mal de dos est non spécifique dans la majorité des cas, des examens d’imagerie tels que : radiographies, scanners ou IRM ne sont pas toujours nécessaires.

Que faire contre le mal de dos musculaire ?

Comment soulager le mal de dos
Comment soulager le mal de dos

Quand vous souffrez d’un mal de dos, posez-vous les questions suivantes : devez-vous poursuivre vos activités quotidiennes sportives ou physiques ? ou alors garder la position allongée ? Généralement, il est conseillé de ne rien changer à ses habitudes lorsque la douleur est vive puis atténuée au cours de la journée avec des douleurs dans le dos de moindre intensité. Poursuivre avec vos activités quotidiennes et physiques est primordiale car la position allongée est loin de soulager les douleurs lombaires. A l’inverse, il y a un risque que la douleur augmente et que les symptômes s’aggravent. Si le mal de dos est dû au stress provoquant des contractures musculaires, essayez de vous détendre et de vous relaxer grâce à des méthodes de relaxation. Ce qui permettra de soulager le mal de dos.

Vous avez également le choix entre l’une des méthodes suivantes :

1/ Principes de l’ostéopathie

L’ostéopathie est un méthode qui a vu le jour en 1874 grâce au médecin américain Andrew Taylor Still. Ses concepts proviennent de la médecine antique grecque et égyptienne ainsi que de la médecine de la Renaissance. Ce médecin formule le postulat d’après lequel « la structure gouverne la fonction ». D’après lui, le maintien de la santé est un équilibre entre la charpente osseuse, le système nerveux, musculaire et circulatoire.

L’ostéopathie part ainsi de la structure corporelle dont la mécanique peut être altérée afin de corriger le désordre en cause. Cela, pour mener à l’auto-guérison de l’organisme. Elle est à la fois curative et préventive et vise le rééquilibre entre structures ostéo-articulaires et viscérales ayant perdu leur mobilité. Cette méthode considère que toutes les parties du corps sont connectées entre elles. Le traitement repose sur des techniques de pressions, d’étirements ainsi que des manipulations vertébrales et parfois crâniennes.

Les pathologies traitées concernent des affections de la colonne vertébrale comme la sciatique, le lumbago, le torticolis, les douleurs au dos et douleurs d’omoplate, etc. Des problèmes comme les maux de têtes ou vertiges, l’anxiété, le troubles du sommeil, asthme, etc.

2/ Mal de dos : La chiropratique

La chiropratique traite les symptômes relatifs aux troubles de la colonne vertébrale. Elle se concentre sur les articulation en perte de mobilité et restaure leur mouvement. Ce qui permet d’ôter les blocages mécaniques du système neuro-musculo squelettique du dos. La chiropractie s’appui sur l’intelligence innée du corps. Pour ce faire, le thérapeute exerce un mouvement, cette pression crée une vibration dans le corps afin de le pousser à réagir.

Ensuite, avec les mains ou des petits instruments, le chiropracteur ajuste. Ces ajustements pratiqués en petites poussées énergiques et rapides, sous une force contrôlée dans un direction particulière. Pour forcer l’articulation à reprendre une position normale, la poussée induit parfois un craquement. Toutefois, elle demeure toujours dans les limites physiologiques de l’articulation. La durée d’une séance varie entre 15 et 45 minutes.

3/ Mon approche pour soulager le mal de dos grâce à la Relaxation Bio-dynamique

Comment soulager le mal de dos grâce à la Relaxation Bio-dynamique
Comment soulager le mal de dos grâce à la Relaxation Bio-dynamique

La relaxation bio-dynamique a vu le jour en 1990 et intervient pour soulager les maux de dos dus au stress et aux tensions. Elle s’inspire des arts martiaux orientaux et soulage les tensions musculaires et articulaires. Certaines activités pratiquées au quotidien causent des problèmes C’est le cas de la position assise devant l’écran du PC au bureau ou dans votre voiture trop longtemps, porter une charge trop lourde ou le travail sur un chantier. En effet, dans un contexte de situations de stress chronique ou de difficultés d’adaptation au travail, l’hypertension a augmenté de 30 %.

A cet effet, La relaxation Bio-dynamique vous propose quelques exercices simples et efficaces. Leur but étant de vous permettre un relâchement de toutes les raideurs internes dans votre corps et qui affectent vos mouvements. Il s’agit d’une méthode qui vous permet de resynchroniser l’équilibre entre votre respiration, le mouvement et le corps. Ce qui vous permet au passage de libérer toutes les tensions inconscientes présentes au niveau des tissus internes, musculaire, articulaire, etc.

A ce jour, la relaxation bio-dynamique vous propose un enchaînement de 33 exercices pratiques qui travaillent à :

  • développer l’attention à soi
  • coordonner votre corps, votre mouvement et votre respiration,
  • détendre par la libération des tensions du corps
  • un réapprentissage des systèmes fonctionnels
  • une redynamisation physique
  • un relâchement global qui stimule l’énergie interne de votre corps par la ré-oxygénation du sang
  • etc.

Cette technique peut se pratiquer en groupe. Dans ce cas, chacune des personnes apprend par elle-même l’ensemble des exercices pratiques. Elle peut aussi se pratiquer en individuel sur table. Le but étant de permettre un réalignement complet de l’ensemble des parties fonctionnelles internes. Dans ce cas, le soulagement est immédiat et vous ressentez un bien être dans votre corps.

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : Comment soulager votre mal de dos ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet article :comment soulager un mal de dos rapidement, abwo tres rapidement fort en protegeant le dos, comment soigner rapidement le mal de dos, Comment soulager le mal de dos rapidement, comment soulager mal de dos rapidement, retrecissement canal lombaire ostéopathie

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :