La médecine, telle que nous la connaissons aujourd’hui date de plus de cent quarante ans. En parallèle, la véritable médecine traditionnelle est celle dont les origines se perdent dans la nuit des temps. Cependant, elle laisse place à la médecine alternative qui fait aujourd’hui ses preuves. Acupuncture, naturopathe, sophrologie, kinésithérapie… Derrière ces noms se cachent des méthodes naturelles qui sont des médecines alternatives à la médecine traditionnelle. Aujourd’hui elles sont plébiscitées par de nombreux patients car elles sont un véritable accompagnement et même parfois une alternative aux médecines traditionnelles. Tour d’horizon de ces médecines alternatives actuelles.

  • Naturopathe
  • Massage
  • Kinésithérapeute
  • Acupuncture
  • ETC.

1- Le métier de Naturopathe

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classifie la naturopathie comme la 3ème médecine alternative traditionnelle mondiale. Elle se classe donc juste après les médecines traditionnelles chinoises et ayurvédiques. La naturopathie considère l’individu sur tous les plans : physique, énergétique, émotionnel, mental, spirituel, socioculturel et même planétaire.

Cette pratique repose sur 2 axes distincts mais complémentaires :

  • Elle agit sur un axe préventif en apportant des conseils en matière de santé : conseils alimentaires, gestion du stress, activités physiques et respiratoires, outils  et techniques naturels :
  • Elle permet de redynamiser les capacités d’auto-guérison propres à notre organisme.

En somme, la naturopathie à pour mission de prévenir la maladie, conserver la santé ou l’optimiser par un mode de vie sain. Elle intervient dans des domaines variés :

  • Pour perdre du poids : le naturopathe réalise un bilan du patient avant de proposer des mesures adaptées (alimentaire, physique, etc.) pour faciliter la perte de poids.
  • Renforcer le système immunitaire et lutter contre les allergies : les allergies sont dues à un dysfonctionnement du système immunitaire. Grâce à des mesures diététiques, alimentaires et l’usage des remèdes naturels, le naturopathe va renforcer le système immunitaire de l’individu.
  • Lutter contre l’arthrose : l’évolution de l’arthrose dépend étroitement du mode de vie de la personne. Une modification du régime alimentaire peut réduire l’inflammation et améliorer la qualité de vie du patient.
  • Etc.

2- La massothérapie

La massothérapie est une technique ancestrale existante depuis plusieurs millénaires. Elle regroupe une grande diversité de techniques manuelles qui partagent plusieurs points communs. Ainsi, les principaux objectifs de la massothérapie sont de favoriser : la détente (musculaire et nerveuse), la circulation sanguine et lymphatique, l’assimilation et la digestion des aliments, l’élimination des toxines, le bon fonctionnement des organes vitaux, etc. Aujourd’hui, la massothérapie a évoluée de sorte que le toucher est une approche plus structurée.

La massothérapie peut être pratiquée à tout âge. Ses bienfaits sont multiples : apaisants ou énergisants, elle diminue l’excitabilité nerveuse, soulage les affections causées par le stress (dont les maux de dos, migraine, l’épuisement et l’insomnie), accroît la circulation sanguine et lymphatique et entraîne un état de bien-être général.

Elle possède également les applications thérapeutiques suivantes :

  • La massothérapie pour se détendre : grâce à ses propriétés relaxantes, la massothérapie permet de mieux gérer les situations et les événements anxiogènes.
  • Soulager les douleurs lombaires et musculaires : cette médecine alternative est particulièrement efficace combinée à des programmes d’exercices et d’éducation. Les exercices comprennent des étirements au niveau du bassin, des jambes et de la région lombaire. Ce qui contribue à créer une sensation de bien-être et de détente musculaire.

3- Médecine alternative : La kinésithérapie

La kinésithérapie est une médecine alternative qui emploie des mouvements actifs (gymnastique médicale) ou passifs (massages, mobilisation). Il s’agit d’une médecine tant préventive que thérapeutique pratiquée par des masseurs-thérapeutes. Elle soulage les affections locomotrices, neurologiques ou respiratoires.

De plus en plus pratiquée, elle utilise différentes techniques, passives ou actives.

Kinésithérapie passive

La kinésithérapie passive comprend des massages, des étirements musculaires, de mobilisation des articulations par des tractions. Chacune de ces techniques est utilisée dans le but de redonner aux muscles leur élasticité. Elles permettent également d’améliorer la mobilité articulaire.

Dans certaines maladies neurologiques, la kinésithérapie permet également de supprimer une raideur, lutter contre une déformation, etc.

kinésithérapie active

Dans ce cas, le patient lui-même travaille à sa propre guérison. Le kinésithérapeute met à sa disposition toutes sortes d’exercices manuels ou musculaire afin de faciliter la rééducation. A cet effet, le travail physique intervient par l’utilisation des appareils de gymnastique, des appareillages ou des systèmes de suspension. La rééducation peut également viser l’amélioration de l’équilibre, de la posture ou la diminution d’une instabilité articulaire (par exemple après une entorse).

4- Médecine alternative : Acupuncture

Médecine alternative - Soigner avec l'acupuncture
Médecine alternative – Soigner avec l’acupuncture

L’acupuncture est un système thérapeutique dont les origines historiques sont liées avec la médecine traditionnelle chinoise. Elle a désormais le droit d’être cité dans les hôpitaux en France.

Comment ça marche ? Cette pratique consiste en une stimulation de zones précises de l’épiderme : les  » points d’acupuncture « . Pour cela il faut déposer des aiguilles sur ces points précis du corps pour remettre en place un déséquilibre énergétique. Elle permet aussi de libérer le flux qui circule le long des méridiens du corps humain mais aussi par d’autres moyens physiques (électriques, mécaniques, thermiques, lumineux, magnétiques) ou physico-chimiques. L’acupuncture peut aussi bien agir sur un problème physique, qu’un problème d’ordre psychologique. Ces aiguilles qui ne font généralement pas plus mal qu’une piqûre de moustique, relaxent le patient.

Pour qui ? Elle est généralement employée pour des raisons multiples telles que l’arrêt du tabac, les douleurs musculaires, les insomnies, etc. L’acupuncture est souvent utilisée comme complément d’un traitement médicamenteux. Par exemple pour diminuer les effets secondaires d’une chimiothérapie. Elle est recommandée pour les femmes enceintes. En effet, pendant leurs grossesses certaines femmes après avis du médecin font appel à cette pratique pour soulager les maux de dos, insomnies, nausées etc.

5- Médecine alternative : Sophrologie

La sophrologie est une méthode de développement personnel, parfois comparée à l’hypnose ou qualifiée de psychothérapie. Comment harmoniser corps-coeur et esprit sans que l’un prédomine sur l’autre quand les soucis et les symptômes de fatigue et d’anxiété surviennent ? Comment renforcer l’équilibre entre comportements, pensées et émotions ?

La sophrologie est la méthode qui répondra à tous ces questionnements quotidiens. Cette pratique s’est enrichie de techniques de relaxation orientale comme la méditation ou le yoga. Les sophrologues la mettent en pratique au moyen de trois techniques : la respiration, la décontraction musculaire et la visualisation positive. Cependant, pour l’expérimenter, il existe des exercices qui vous aideront à affronter les épreuves du quotidien. Voici trois exercices qui vous permettront de faire face aux situations difficiles de la vie quotidienne. A pratiquer au bureau, dans votre chambre d’hôtel ou à la maison.

Difficulté à s’endormir

La première étape est de déterminer la cause. Parfois, les difficultés à s’endormir présentes depuis des mois nécessitent de revoir ses habitudes de vie. Cependant avec la sophrologie, il est recommandé de monopoliser votre esprit avec un exercice qui évitera d’être constamment entrain de cogiter pour vaincre les endormissements difficiles. Voici par exemple une variante au comptage des moutons. Dessinez mentalement un carré. Comptez de 1 à 4, le temps de faire le traçage du premier coté, le tout en inspirant. Bloquez votre respiration les quatre temps suivants, le temps de tracer le deuxième côté. Soufflez, en comptant jusqu’à quatre, le temps de réaliser le troisième coté. Terminez enfin le carré en restant sur quatre temps en gardant la respiration bloquée. Cet exercice pratique vous apporte un double bénéfice. Répétez 2-3 fois.

Déménagement

Pour affronter le changement avec souplesse en cas de déménagement, cet exercice développe votre capacité d’adaptation. Consacrez-lui un quart d’heure en choisissant un environnement calme et propice. Installez-vous sur un fauteuil et décontractez votre visage. Relâchez votre nuque, vos épaules et vos bras. Ensuite détendez votre dos, votre thorax, votre ventre jusqu’au bout de vos pieds. A présent, le cours d’un instant, sentez votre corps détendu. Tout en laissant venir à vous l’image d’un roseau bercé par le souffle léger du vent. Inspirez profondément en vous imprégnant de cette image d’adaptabilité, de souplesse. En prenant le temps de ressentir les sensations agréables que cela vous apporte. Enfin reprenez contact avec les bruits extérieurs et remettez progressivement votre corps en mouvement.

Stress au travail

On parle de stress au travail quand une personne ressent un déséquilibre entre ce qui lui ai demandé de faire dans le cadre professionnel et les ressources dont elle dispose pour y parvenir. Les moments stressants qui s’installent dans la durée ont un coût sur la santé de ceux qui les vivent. Sans oublier, qu’elles ont aussi des répercussions négatives sur le fonctionnement des entreprises (turnover, perte de qualité de la production, démotivation, journées de travail perdues etc). A cet effet, pour évacuer la pression, lorsque la colère monte, voici un bon exutoire : debout, les bras le long du corps, inspirez en serrant les poings. Levez et descendez avec vigueur vos épaules, respiration bloquée, comme si vous pompiez avec les bras. Ensuite, soufflez en imaginant jeter vos problèmes par la fenêtre. A répéter 3 fois.

6- Médecine alternative : Acupressure

Encore appelé digitopuncture, cette technique se rapproche de l’acupuncture à la seule différence qu’il n’y a pas usage des aiguilles. Elle est issue de la médecine traditionnelle chinoise et propose de soigner de nombreux maux par application manuelle de la pression sur des points précis du corps humain. Il s’agit aussi de faire circuler les énergies par la pression des doigts exercée sur des points précis afin de relancer l’énergie là où elle est bloquée. L’acupuncture aide également à retrouver un sommeil réparateur, traiter une peur spécifique ou encore réduire le stress. Cette méthode peut être une bonne alternative aux médicaments.

Cependant, on peux aussi faire appel à cette méthode pour l’accompagnement d’un malade afin de soulager les douleurs dues à un traitement. Ainsi, si l’acupuncture vous fait peur à cause de l’utilisation des aiguilles, privilégiez l’acupressure. Comme la plupart de ces méthodes pratiques, il est possible d’apprendre quelques manipulations d’acupressure à réaliser soi-même à la maison, pour se décontracter et faciliter le sommeil par exemple.

7- Médecine alternative : Energie-Thérapie

Comment ça marche ? Le praticien se connecte au patient en apposant ses mains sur un endroit précis de son corps. Il procède alors à des massages plus ou moins appuyés. Ce principe de transmission d’énergie laisse circuler un flux énergétique, qui va apaiser les tensions, dénouer les nœuds, rétablir les dysfonctionnements à l’intérieur. Ce qui permet de rééquilibrer les flux énergétiques qui circulent dans l’organisme.

Pour qui ? Cette discipline propose aussi bien de soulager les maux de dos, de soigner une dépression, de traiter des allergies. Elle permet également d’apaiser les tensions en cas de stress et peut aussi être utilisée en complément d’un traitement thérapeutique.

8- Médecine alternative : Ostéopathie

L’ostéopathie est une pratique visant à prévenir et à remédier à des troubles fonctionnels de l’organisme. Elle intervient également dans l’exclusion des pathologies organiques qui demandent une intervention thérapeutique, médicale, ou chirurgicale. C’est le cas des affections virales, bactériennes, génétiques etc. L’ostéopathie traite le corps dans son ensemble. Son action passe par le système nerveux car ses différentes méthodes reposent sur l’émission d’informations vers les éléments afférents du système nerveux périphérique et du système nerveux végétatif (sympathique et parasymphatique). Ce qui justifie pourquoi son action n’est pas locale.

Médecine alternative : Ostéopathie
Médecine alternative : Ostéopathie

Selon certains praticiens, les techniques ostéopathiques visent à réduire les symptômes d’affections touchant les domaines suivants :

  • Le système cranien : otites, insomnie, dyslexie et problèmes liés à l’apprentissage, concentration, dépression, troubles de mémoire, maux de tête, sinusites chroniques.
  • Le Système viscéral : constipations, diarrhées, ballonnements…
  • Et le système locomoteur : rhumatismes, entorses, torticolis, douleurs survenant au niveau du dos et des cervicales.

Cependant, il faut noter que les seules manipulations musculo-squelettiques et myofasciales sont autorisées. Médecins, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers titulaires d’un diplôme universitaire délivré par une université de médecine etc. Tous ont la possibilité de faire usage professionnel du titre d’ostéopathe. Sans oublier les personnes titulaires d’un diplôme sanctionnant une formation spécifique à l’ostéopathie. Cette méthode est aussi à distinguer des thérapies manuelles pratiquées par des orthopédistes, des rhumatologues ou des masseurs-kinésithérapeutes qui participent aux traitements de rééducation sur prescription médicale.

9- Médecine alternative : Médecine chinoise

Afin d’assurer le bien-être, se maintenir en bonne santé et prévenir certaines maladies, la médecine chinoise s’appuie sur quelques outils tels que les plantes médicinales et l’acupuncture. Les plantes médicinales, sont très utilisées dans de nombreuses thérapies en Chine, et ce d’autant plus qu’elles font partie intégrante de la diététique.

La médecine chinoise : harmonie de l’énergie vitale

Choisir des aiguilles plutôt que des doigts présente plusieurs avantages sans être obligatoirement plus efficace. Dans les hôpitaux, on peux traiter plusieurs patients à la fois. De plus, l’acupuncture se prête mieux aux études cliniques que les massages, moins faciles à reproduire à l’identique. Dans le système de santé occidental, c’est l’une des clés de son succès : ses effets ont été démontrés scientifiquement pour traiter des migraines, soulager la douleur ou prévenir les nausées et les vomissements après une opération chirurgicale ou dans le cadre d’un accompagnement des patients en chimiothérapie. Ces essais sont aussi un atout en Chine car aujourd’hui, dans les hôpitaux et les cabinets de médecine, on travaille à adapter des traitements millénaires à des symptômes jusqu’alors méconnus par la population, en rapport avec la pollution, la mal bouffe, etc.

10- Introduction à la relaxation bio dynamique

Pratique fondée sur les principes des arts martiaux tels que le yoga taoïste, le qi gong, le do-in… cette technique de relaxation permet non seulement de réguler son tonus mais aussi d’éprouver immédiatement un état de bien-être.

Étirements, harmonisation et souplesse dans l’extension du corps

Assis en tailleur, transférez le bassin et les bras en avant et revenez à quatre pattes (position du chat). Ensuite, dans une phase d’inspiration, prenez appui sur les orteils, la jambe droite en extension, le front colé au sol, étirez le dos dans l’axe du corps. Refaites le même exercice pour l’autre jambe dans la phase d’inspiration, puis les bras en extension, ramenez le corps et le genou en position du chat. Cet exercice permet un passage en douceur d’une position assise en tailleur à une position d’extension du corps. La méthode pratique, réalisée sous cette forme, étiré l’axe jambes, bras, dos et permet la réactivation de l’énergie du corps tout entier.

Les effets sur le plan corporel

Cet exercice permet la réactivation complète de l’énergie de tout l’axe du corps, du talon et de la nuque, et propose aussi lors de la phase d’expiration un relâchement du bassin. L’étirement entre les vertèbres autorise le dégagement et la détente des différents nerfs spinaux. Excellent étirement aux niveaux des lombaires et des cervicales. Tête baissée, front au sol, menton sur le sternum. Le massage abdominal, par le souffle laisse agir de facon efficace contre la constipation. Cette méthode pratique demande un équilibre pendant l’inspiration lors de l’extension de la jambe en appui sur les orteils de la jambe gauche. Le pratiquant prend ainsi contact avec l’étirement de la jambe, du dos et des bras en extension vers l’avant. Sur la phase d’expiration, ramenez doucement le genou en extension et pendant l’inspiration, redéployez l’autre jambe ; puis refaites le même exercice.

Les bénéfices sur le plan social

Cette méthode pratique est parfaite pour les personnes qui maintiennent des stations assises prolongées ou qui fournissent des efforts musculaires importants et s’adresse aussi à ceux qui veulent bien ré-énergétiser l’ensemble de l’axe longitudinal. Elle permettra une redynamisation des énergies internes. L’expansion articulaire et l’étirement intervertébral diminuent considérablement les tensions accumulées dans le dos suite aux difficultés quotidiennes, comme par exemple dans les échanges difficiles ou sous stress négatif, comme dans certaines entreprises où les relations ont un rôle sur les pressions psychologiques, ou la plupart du temps dans les rapports de pouvoir interpersonnels.

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : Une méthode pour harmoniser son corps.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :