Les pressions laissées par la compétitivité des entreprises sur les salariés ont créé plusieurs problèmes, dont le burn out ou syndrome d’épuisement professionnel.  Le syndrome d’épuisement professionnel fait donc partie des nouvelles maladies liées au monde professionnel. Quelles sont les causes de ce syndrome ? Quels sont ses symptômes ? Comment réorganiser sa vie après un épuisement professionnel ? Le présent article s’évertuera à apporter des éléments de réponse à ses différentes interrogations.  

Qu’est-ce que le burn out ?

Burn out - qu'est-ce que c'est ?
Burn out – qu’est-ce que c’est ?

Encore connu sous le nom du syndrome d’épuisement professionnel, le burn out est un état de mal-être général dans le milieu professionnel. Il se caractérise par la fatigue physique, psychologique et émotionnelle. Contrairement à la pensée commune, le syndrome d’épuisement professionnel n’exprime pas un état de surmenage ou de dépression. Il dépend de l’environnement du travail et de plusieurs autres facteurs liés au monde professionnel.

Le burn out a été observé pour la toute première fois chez le personnel soignant. En effet, avec l’accumulation des gardes et le stress des urgences, on a remarqué que le personnel soignant a commencé par exprimer un état de mal-être général dans le milieu professionnel.

Avec le temps, le concept du burn out commence par quitter le monde professionnel pour se spécialiser dans d’autres contextes. Des parents peuvent être atteints du burn out parental par exemple. Dans ce cas, il s’agit d’un syndrome d’épuisement général lié à son rôle de parent. De même, on peut retrouver des situations de burn out familial. Ainsi, le concept se développe et s’adapte à plusieurs situations.

Quelles sont les causes du burn out ?

Les causes du syndrome d’épuisement professionnel sont nombreuses et de divers ordres.

Les causes du burn out liées aux caractéristiques du travail et à l’environnement du travail

Burn out - les causes
Burn out – les causes

Le travail de façon générale et l’environnement dans lequel il s’exerce peuvent être à l’origine du burn out. Toutefois, on peut citer des aspects spécifiques tels que :

Les exigences du travail

Afin de se montrer compétitives sur le marché, les entreprises se fixent des objectifs parfois très importants. Ces objectifs sont répartis selon les domaines de compétence des différentes directions. Ainsi, chaque direction exploite au maximum ses collaborateurs pour atteindre les objectifs fixés. Pour y arriver, elle répartit les tâches en fonction des domaines d’intervention et fixe des horaires de travail aux salariés. Ces horaires peuvent dépasser le cadre réglementaire avec un maximum de pression pour la livraison. L’employé y met alors toute son énergie jusqu’à épuisement complet.

Aussi, l’employé peut se retrouver sans aucun soutien moral ou aide pour booster sa motivation. Il n’y a en réalité aucune initiative pour penser à sa personne et l’aider à être moralement, émotionnellement et physiquement au top.

Enfin, le salarié peut être atteint du syndrome d’épuisement professionnel lorsqu’il est désigné pour assurer quotidiennement de grandes responsabilités. Les pressions liées à la charge et une peur constante de commettre des erreurs peuvent avoir raison de lui.

Cliquez ici pour découvrir les secrets du bien-être corporel et les meilleurs outils d'accompagnements
Cliquez ici pour découvrir les secrets du bien-être corporel et les meilleurs outils d’accompagnements

Un environnement de travail stressant

En dehors des exigences du travail, l’environnement dans lequel il se déroule peut être responsable du syndrome d’épuisement professionnel. Un environnement de travail hostile à la tranquillité et à la paix intérieure peut créer le burn out chez les travailleurs. En effet, le travailleur fait déjà face à d’énormes pressions liées à ses objectifs. Si en plus de cela, il se retrouve dans un environnement conflictuel et délétère, il peut être sujet à un syndrome d’épuisement professionnel.

Les causes du burn out : Les prédispositions naturelles et individuelles

Dans certaines circonstances, le profil individuel d’un employé peut faire qu’il soit sujet à un burn out. En outre, certains salariés ont à la base un sens de devoir et de responsabilité très élevé. Ils se mettent constamment des pressions dans leur travail. D’autres préfèrent mettre le travail au cœur de leur vie. Autrement dit, toute leur vie tourne autour de leur travail. Ces types de salariés se prédisposent à l’épuisement professionnel. De même, les perfectionnistes sont souvent sujets à cette maladie. Ils subissent d’énormes pressions pour idéaliser ce qu’ils font.

En dehors des types de salariés ci-dessus cités, les personnes avec une forte conscience professionnelle et un sens élevé d’auto critique se retrouvent atteintes du burn out. Il en est de même pour les salariés les plus soumis ou qui ont un faible estime pour leur propre personne. Tous ces types de salariés présentent des profils naturels pour souffrir du syndrome d’épuisement professionnel.

Les causes du burn out : L’environnement familial et amical

L’environnement familial et amical est supposé être un cadre de protection et de détente du salarié. Pourtant, c’est totalement le contraire qu’on retrouve chez certains. De ce fait, ils sont dans un environnement familial et amical hostile qui ajoute des pressions supplémentaires à celui déjà subi au service. Ce type d’environnement contribue à déclencher un burn out chez le salarié.

Quels sont les symptômes du burn out ?

Burn out - les addictions
Burn out – les addictions

Il existe plusieurs signes sur lesquels on peut se baser pour identifier le syndrome d’épuisement professionnel. On peut énumérer entre autres :

Le défaut de sommeil

Le défaut de sommeil fait partie des premiers signes pour identifier le syndrome d’épuisement professionnel chez un salarié. En effet, un salarié atteint du burn out commencera par avoir des difficultés pour trouver le sommeil. Il s’oriente progressivement vers les somnifères pour trouver le sommeil.  

Les problèmes de concentration

Un salarié atteint du burn out présentera des troubles de concentration. C’est la conséquence directe du défaut de sommeil et des pressions permanentes subies.

Des troubles psychomoteurs

Le burn out est en premier une affection psychologique et émotionnelle. Il résulte des différentes pressions qui peuvent provenir du milieu professionnel ou familial. Au-delà des aspects psychologiques et émotionnels, les personnes atteintes du syndrome d’épuisement professionnel présentent également des troubles physiques. On peut noter des problèmes digestifs et des douleurs musculaires. De même, des douleurs peuvent subsister au niveau des vertèbres cervicales et de certains os de l’organisme.

Des problèmes de peau

La peau également peut être affectée par le burn out. En effet, le burn out est une maladie qui agit sur le système nerveux de façon générale et les nerfs en particulier. Au vu de l’étroite relation entre le derme et le système nerveux, il se retrouve aussi affecté. On peut noter des eczémas, des mycoses et d’autres infections cutanées

Variation du poids

Les personnes atteintes du burn out se comportent différemment. Les uns trouvent refuge dans la nourriture. Par contre, les autres sont en manque d’appétit. Ils n’arrivent plus vraiment à manger. Ajouté au déficit de sommeil, cela leur cause énormément de tort. La conséquence directe est qu’ils maigrissent. En revanche, les personnes qui mangent exagérément remarquent une augmentation de leur poids. De ce fait, lors d’un burn out, le poids des individus varie selon leur comportement face à la maladie.

Les troubles cardiaques

L’état de pression permanente associé à l’indigestion induit des problèmes cardiaques chez la personne atteinte du burn out. La première affection la plus probable est l’hypertension artérielle. Cela crée des risques d’Accident Vasculaire Cérébrale (AVC) et d’autres maladies du cœur.

Détérioration des rapports avec ses collègues

Une personne atteinte du burn out ou du syndrome d’épuisement professionnel est tout le temps nerveux. Ainsi, il n’arrive pas toujours à être cordial avec ses collègues. Il leur répond mal et est toujours agressif avec ses derniers. Ce faisant, il dégrade ses rapports avec ses collègues.

Développement des addictions

Les addictions se développent très rapidement chez les personnes atteintes de burn out. Cela s’explique par le fait qu’ils cherchent à aller mieux en utilisant des substances comme les drogues, les cigarettes et autres substances toxiques.

Quel test pour dépister le burn out ?

Bien que le burn out devient de plus en plus une réelle préoccupation dans les entreprises, il n’existe pas de diagnostic clair pour le détecter. Les recherches se poursuivent pour identifier un diagnostic adapté. Néanmoins, le questionnaire CBI apparaît aujourd’hui comme le test diagnostique le plus crédible. Le CBI ou Copenhagen Burn out Inventory est un questionnaire qui permet d’identifier le syndrome d’épuisement professionnel chez un patient. Ce questionnaire compte 19 questions classées en trois axes à savoir : l’épuisement professionnel, l’épuisement personnel et l’épuisement relationnel.

La deuxième méthode pour diagnostiquer le burn out est le test de Maslach. Cette méthode est encore connue sous le nom de Maslach Burnout Inventory. Elle est basée sur un questionnaire de 22 questions classées également en trois axes. Il s’agit de : l’épuisement, la dépersonnalisation et l’accomplissement personnel. A travers ces différentes questions, on arrive à confirmer la maladie de burn out chez une personne.

Comment se réorganiser après un burn out ?

Le burn out n’est pas une maladie incurable. Vous pouvez donc récupérer totalement de cette maladie et repartir sur de nouvelles bases pour une vie épanouie. Voici quelques astuces pour se reconstruire après un burn out.

Cliquez ici pour découvrir les secrets du bien-être corporel et les meilleurs outils d'accompagnements
Cliquez ici pour découvrir les secrets du bien-être corporel et les meilleurs outils d’accompagnements

Faire le deuil du passé

Faire le deuil du passé est la première étape pour démarrer une nouvelle vie après le burn out. Vous devez prendre conscience de votre état d’esprit et prendre de nouvelles résolutions. Autrement dit, vous devez accepter que vous n’êtes plus en mesure de reprendre avec les mêmes ambitions, motivations et pressions. En effet, ce sont ces facteurs qui vous avaient conduit à l’épuisement professionnel. Prendre cet aspect en considération vous évite les risques de rechute. Dans ce processus de deuil, vous devez identifier vos propres limites et rompre avec les effets du passé. Cela consiste à créer un nouvel environnement post burn out. Enfin, lors du deuil, vous devez essayer de comprendre ce qui est arrivé.

Faire réorganiser votre poste

Retourner à votre poste de travail dans les mêmes conditions qui vous ont conduit au burn out serait prendre un énorme risque de replonger. Alors, on vous conseille de prendre le temps de discuter avec votre hiérarchie sur une réorganisation. Vous pouvez donc négocier avec le service des ressources humaines des allègements de vos conditions de travail. Vous pouvez également demander de réduire votre domaine d’intervention ou de vous trouver des collaborateurs. Cela vous facilitera la tâche et vous donnera moins de pression.

Se donner des limites

Se donner ses propres limites est l’une des choses les plus importantes à faire pour se reconstruire après un syndrome d’épuisement professionnel. En dépit de votre environnement extérieur et des pressions de la hiérarchie, vous devez vous donner des bornes à ne jamais excéder. C’est l’une des conditions pour retourner à une vie normale sans risque de rechute.  Alors, vous saurez quant est-ce qu’il faut dire oui ou non à une proposition ou requête. Votre bien-être en dépend.

Faire connaître et respecter vos limites par les autres

Se donner des limites n’aurait aucun impact si vous n’êtes pas en mesure de les respecter. Et dans toute société, vos principes doivent toujours interagir avec les personnes de votre environnement. Alors, vous devez faire connaître vos nouvelles limites à vos collègues et faire en sorte qu’ils les respectent. Cela vous aidera à ne plus replonger dans le syndrome d’épuisement professionnel.

Séquencer ses objectifs

Séquencer vos objectifs vous permet de mieux vous organiser selon votre rythme pour atteindre les objectifs fixés. Alors, il vous suffira de décomposer un grand objectif en plusieurs petits objectifs à réaliser régulièrement. Ce faisant vous réduisez les pressions inutiles et vous vous concentrez sur vos objectifs.

Faire des exercices

Pour aller mieux dans votre corps et dans votre esprit, vous devez faire des exercices de maintien de forme. Certaines personnes optent pour des sports de maintien. Par contre, d’autres optent pour des activités de méditation et de massage. Si vous en faites partie, alors vous pouvez suivre notre formation sur la relaxation biodynamique. Cette dernière se déroule en 9 étapes et vous dote des meilleurs outils pratiques pour vos accompagnements. Ainsi, vous trouverez un équilibre parfait entre votre bien-être physique, psychologique et émotionnel.

De tout ce qui précède, il convient de retenir que le burn out est une maladie liée au monde professionnel. Il se manifeste par un état d’épuisement professionnel. Le burn out se matérialise par des affections psychologiques, émotionnelles et physiques. Pour vous relever de cette maladie, vous pouvez exploiter les astuces présentées ci-dessus pour reconstruire votre vie.

Découvrez cet ouvrage Gratuit avec ce Manuel Pratique,
plus de 33 exercices à réaliser de chez-vous !

%d blogueurs aiment cette page :