Les dents jouent un rôle déterminant dans la digestion des aliments à travers la mastication. Au-delà de cette importance, elles contribuent à l’éclat de notre sourire et renforcent les liens affectueux. Du point de vue structure, la partie centrale des dents est occupée par la pulpe richement vascularisée et composée de nombreuses fibres nerveuses. Les terminaisons de ces fibres nerveuses provenant des nerfs maxillaires et mandibulaires sont rassemblées dans la dentine située sous l’émail. Ces nerfs parcourent quasiment toute la face de l’homme.

Ainsi, toute lésion relative à la pulpe dentaire ou à la dentine est susceptible de générer des douleurs extrêmement violentes qui peuvent se généraliser à toute la surface du visage. Découvrez dans cet article comment soulager naturellement le mal de dent ?

Quelles sont les principales causes du mal de dent ?

Mal de dent - Quelles sont les causes
Mal de dent – Quelles sont les causes

Le mal de dent a plusieurs origines :

1°) La parodontite ou la gingivite

Elle est due à l’infection de la gencive. Cette infection bactérienne est causée par la rupture de la solidarité de la dent et de la gencive par le dépôt et l’accumulation du tartre (calcium). Il en résulte un « déchaussement » de la dent lié à la rétraction de celle-ci, laissant donc le libre accès des bactéries aux tissus profonds. La gencive, à cette étape, devient très vulnérable et saigne facilement. Elle est rougeâtre et s’enfle. La prolifération de ces micro-organismes justifie l’inflammation généralisée à toutes les structures de soutien de la dent. Une sensation relative de la douleur dentaire apparaît et s’intensifie selon l’évolution de la parodontite. La mobilité dentaire causée par le déchaussement justifie également la sensation douloureuse.

2°) l’Abcès dentaire

Toujours dans le cadre des infections bactériennes, il peut apparaître un cas d’abcès dentaire. Ce dernier se traduit par l’invasion de certaines structures de la dent à l’instar de la pulpe, l’os alvéolaire et autres. L’abcès dentaire s’accompagne généralement d’épanchement de pus et d’œdème. Il est très douloureux et est à la base de fièvre et d’inflammation de ganglion environnants de la dent. On observe dans certains cas une apparition et l’évolution d’un abcès de la gencive. Il est le résultat de l’infection de la gencive due aux débris alimentaires.

3°) la Carie dentaire

C’est la cause la plus courante des maux de dent. Elle est caractérisée par la dégénérescence de l’émail et de la dentine. Une sensation de douleur légère au contact d’aliment chaud ou froid est un symptôme de la carie. Moins douloureuse au début, elle peut générer des douleurs extrêmes surtout lorsqu’elle progresse vers le centre (pulpe dentaire). La phase ultime de l’évolution de la carie est marquée par la manifestation des douleurs sévères qui s’opposent à tout sommeil.

4°) La pulpite

L’inflammation du nerf dentaire encore désignée pulpite est occasionnée par une carie en phase terminale de son évolution. La pulpite est également la conséquence d’une obturation. Elle peut provoquer de violentes douleurs. Il en existe différentes sortes (pulpite réversible et pulpite irréversible). L’intervention d’un spécialiste est nécessaire.

5°) L’apparition des dents de sagesse

L’homme adulte possède généralement quatre dents de sagesse. En effet, ce sont les dernières dents en arrière après les molaires (troisième molaire). Leur apparition peut être une source de douleur chez certaines personnes. Elles apparaissent entre 18 à 25 ans et peuvent être mal positionnées.

6°) L’infection des sinus

L’infection des sinus qui sont en contact avec les dents des mâchoires supérieures entraîne celle des sinus maxillaires. En effet, c’est une inflammation des tissus mous qui entourent les sinus. Les molaires et prémolaires de la mâchoire supérieure deviennent par conséquent sensibles et douloureux.

Les différentes causes ci-dessus citées justifient les douleurs d’intensités variables ressenties dans les dents. Il est important d’apprécier avec justesse la sensation douloureuse ainsi que les autres symptômes corollaires afin de poser un bon diagnostic. Ce dernier vous aide dans le choix des méthodes à utiliser en vue de soulager efficacement les douleurs dans la dent.

Quelles analyses faire des douleurs de la dent ?

Comment comprendre le mal de dent
Comment comprendre le mal de dent

Bénignes ou sévères, aigues ou chroniques, locales ou généralisées à la face de la tête, les douleurs aux dents peuvent constituer un handicap majeur à votre quotidien. En effet, le mal de dent provoque à certaines étapes de son évolution, de violents maux de tête, sources d’insomnie. Pour identifier le type de mal de dent, il est nécessaire de bien analyser les caractéristiques de la douleur qui en résulte ainsi que les autres symptômes connexes. Ainsi, on distingue :

  • La douleur aiguë : qualifiée de sévère et constante, elle peut s’étendre de la zone de la dent affectée vers les autres organes de la tête (oreilles). Elle a également des répercutions sur le sinus axillaire et provient généralement d’une infection ou inflammation.
  • La douleur à la pression : inconstante, elle se produit lors du contact de la dent affectée. Elle résulte du déséquilibre entre les dents, d’une inflammation ou d’une infection chronique dentaire et des affections de la gencive.
  • La sensibilité de la dent : Lorsqu’une douleur survient au contact des aliments chauds ou froids, acidulés ou sucrés. Cette douleur circonstancielle apparaît également lors du brossage ou au passage de l’air. Elle peut devenir permanente et gênante. Le mal de dent cariée, des problèmes relatifs à la gencive et la dévitalisation sont souvent à l’origine de pareilles douleurs.

Les sensations douloureuses sévères peuvent s’avérer insupportables à une étape donnée de l’évolution du mal dentaire. En attendant le rendez-vous avec le spécialiste, quelques conseils relatifs aux pratiques simples et naturelles vous seront utiles.

Comment soulager le mal de dent avec des méthodes simples et naturelles ?

Quelles méthodes naturelles pour soulager le mal de dent
Quelles méthodes naturelles pour soulager le mal de dent

Les méthodes naturelles de soulagement permettent de réduire considérablement la douleur provoquée par les maux dentaires. Elles permettent de supporter la situation en attendant une prochaine consultation avec un professionnel. Il est possible par ces méthodes, d’éviter le recours aux médicaments dans le but de lutter contre les douleurs. Voici quelques méthodes décrites en vue de vous permettre de prendre en charge de façon autonome vos douleurs de dent.

1°) Le clou de girofle

L’utilisation du clou de girofle (syzygium aromaticum) dans la prise en charge des douleurs, plus particulièrement celles des dents, relève d’une vieille pratique bien populaire et reconnue par la Commission Européenne. L’eugénol est le principe actif du clou de girofle qui a une activité bactéricide, anti-inflammatoire et antalgique. Il est très utilisé dans le domaine dentaire. A cet effet, il rentre dans la composition de plusieurs molécules pharmaceutiques visant à soigner les maux de dent. Le clou de girofle peut être utilisé en entier. Il suffit de mettre quelques-uns dans la bouche en les laissant se ramollir par la salive. Écrasez-les par la suite lentement et délicatement de manière à en libérer l’huile essentielle.

Cette dernière au contact de la dent douloureuse durant une demi-heure environ, produira un effet de soulagement. Une application directe de l’huile essentielle est également utilisée en vue de bénéficier des propriétés anesthésiantes immédiates. Dans ce cas, l’intensité du picotement ressenti au contact avec la dent vous permettra de savoir s’il faut procéder à une dilution. Cette dernière s’effectue dans l’huile végétale. Il est important de noter cependant qu’il ne faut pas avaler l’huile essentielle du clou de girofle. Celle-ci peut se révéler irritante ou toxique à une dose donnée.

2°) L’argile

Les propriétés cicatrisantes, antiseptiques et anti-inflammatoires de l’argile sont bénéfiques et très recherchées pour la lutte contre les douleurs dentaires. Pour plus d’efficacité, un cataplasme suffit pour soulager les sensations douloureuses. Pour ce faire, imbibez d’eau de source, une quantité de poudre ou de morceaux d’argile (peu importe la couleur) donnée dans un récipient. Ce dernier ne doit pas être en fer ou en plastique. Ensuite, homogénéisez le mélange avec un bâtonnet ou une cuillère en bois afin d’obtenir une pâte lisse et fine. Le cataplasme ainsi obtenu pourra être passé sur la joue, à l’endroit où la douleur se fait ressentir durant environ une heure de temps. Toutefois, le cataplasme ne doit pas être utilisé à plusieurs endroits simultanément. Lorsqu’il devient sec, il ne servira plus à rien de le garder sur la joue. Veillez à bien espacer dans le temps les applications.

3°) Le gingembre

Le gingembre (Zingiber officinale) est d’origine indienne. Il comporte des rhizomes qui constituent une épice très appréciée en cuisine tout comme en médecine traditionnelle. Le rhizome du gingembre possède des propriétés très favorables à l’atténuation des douleurs des dents. Il s’agit alors d’un antalgique puissant. En vue de profiter pleinement de cette aptitude du gingembre, il faut mélanger sa poudre avec de l’eau et obtenir une pâte fluide. Mettre un tampon de cette solution grâce à un coton sur la dent concernée et non sur la gencive. L’irritation cutanée induite par le gingembre, retient le sang dans la zone douloureuse. L’inflammation est alors diminuée pour produire un effet de soulagement. Le mélange de la poudre de gingembre et du piment rouge donne un résultat plus impressionnant.

4°) Le piment rouge

Le piment rouge (Caesium) est connu pour ses effets anti-cancer et antioxydants. Il est également utilisé comme antalgique naturel grâce à la capsaïcine qui possède également des propriétés anti-inflammatoires. Le traitement consiste à mélanger la poudre de piment rouge avec de l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte. Un tampon à l’aide de coton sera posé sur la dent douloureuse en évitant le contact avec la gencive. L’irritation occasionnée provoque une rétention sanguine qui dissipe la douleur du mal à la dent. L’effet antidouleur est renforcé lorsque la poudre du piment rouge est combinée avec celle de gingembre.

5°) Les graines de sésame

Les graines de sésame (Sesamum indicum) sont riches en substances à effet antioxydant, analgésique et anti-inflammatoire. Elles sont utilisées pour le traitement de différents maux tels que : les douleurs articulaires et rhumatismales, les névralgies, certaines cardiopathies et autres. Elles sont réputées surtout en Chine pour leur efficacité en ce qui concerne le soulagement des douleurs dentaires. Pour activer la propriété antalgique des graines de sésame, il faut les porter à ébullition, dans de l’eau propre. Les proportions sont de l’ordre de 1 verre de graines de sésame pour 2 verres d’eau chaude. Il faut attendre que la moitié environ de l’eau s’évapore après que les graines y soient renversées. Appliquez directement un tampon trempé dans l’eau ainsi obtenue sur la partie concernée.

6°) L’infusion de la myrrhe

L’infusion consiste à extraire les arômes et le principe actif d’un végétal grâce à un liquide préalablement porté à l’ébullition que l’on laisse par la suite tiédir. La myrrhe est un produit végétal reconnu par la Commission Européenne pour le traitement des inflammations des muqueuses buccales et du pharynx ainsi-que la prise en charge médicale des irritations cutanées. L’infusion de myrrhe est une solution qui lutte contre la dent douloureuse. La préparation consiste à faire mijoter une cuillérée à café de poudre de myrrhe dans deux tasses d’eau pendant environ trente minutes. Après refroidissement, mettez une cuillerée à café dans une demi-tasse d’eau. Rincez la bouche avec la solution diluée six fois par jour. En effet, cette plante à effet anti-inflammatoire est également bactéricide.

7°) Relaxation bio-dynamique : Le massage du bout de l’index pour apaiser le mal de dent

Certaines techniques de massage simples à la limite banales se révèlent très efficaces dans la gestion de la douleur des dents. En vue de réduire considérablement les sensations douloureuses relatives aux maux dentaires, une technique basée sur la respiration et le massage du bout de l’index fait d’excellentes preuves. Elle consiste à soulager la zone concernée par le mal de dent par un massage de l’index (les environs de l’ongle) situé du côté opposé à cette zone. La répétition d’un tel massage au cours d’une respiration profonde contribue à atténuer la sensation de la douleur de dent. Vous avez alors le temps d’attendre jusqu’à votre rendez-vous chez le spécialiste.

On peut retenir en synthèse que le mal de dent naît, évolue et se complique. A certaines étapes de son évolution, il peut se révéler insupportable en raison des sensations de douleurs sévères qui en résultent. En vue de contourner les voies pharmaceutiques, de prise en charge de la douleur, une multitude de méthodes est élaborée et disponible. A la lueur de toutes les méthodes sus-citées, il ressort que lesdites méthodes sont naturelles, simples, pratiques et surtout efficaces. Il est cependant capital de vous empresser de consulter un spécialiste afin de suivre un traitement adéquat.

Pour découvrir davantage la méthode du massage de l’index pour un soulagement du mal de dent, je vous invite à regarder cette vidéo : Soulager le mal de dents

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :