Le savez-vous : le stress peut avoir des conséquences très négatives dans la vie en générale, autant sur la santé physique que sur la santé mentale. Mais comme vous l’aurez certainement remarqué, les personnes stressées auront également tendance à gérer un autre problème de taille : la calvitie. En effet, des études prouvent que la chute de cheveux et le stress sont étroitement liés. D’ailleurs, plus de deux tiers des personnes qui consultent à cause d’une perte de cheveux « anormale » citent le stress comme étant la première cause de cette perte.

Le stress, mais de quoi parle-t-on ?

Le stress est omniprésent dans le quotidien, certainement dans le vôtre aussi. Mais savez-vous réellement ce que c’est ? Le stress est, en fait, une réponse de l’organisme face à des stimuli physiques ou psychologiques qu’il juge menaçant. Un petit tracas du quotidien suffit amplement pour déclencher une réaction de la part de votre organisme. Mais au-delà des signes externes provoqués par le stress, l’on notera aussi des réactions internes. En effet, lorsque vous êtes stressé, le cortisol et d’autres hormones se libèrent en quantité supérieure dans votre organisme. Ces derniers ont pour but d’offrir la quantité d’adrénaline suffisante pour faire face au stress. Bien évidemment, cette situation ne reste pas sans effets secondaires.

La relation entre stress et perte de cheveux

Il y a plusieurs causes qui peuvent expliquer la perte de cheveux. Mais le stress et les traumatismes sont en deuxième et en troisième place, après la génétique. Comment le stress provoque-t-il la perte de cheveux ? Lorsque vous faites vivre, à votre organisme, une situation stressante, le corps modifiera automatiquement le cycle de vie naturel de vos cheveux. En effet, les cheveux en bonne santé restent à 90 % de leur période de vie dans la phase de croissance anagène. Par contre, les cheveux malades entrent prématurément dans la phase de repos télogène. C’est pour cela que vous remarquerez que vos cheveux tombent anormalement. Le stress peut être responsable du déclenchement de la maladie auto-immune alopécie areata. Or, c’est une des causes qui mènent à la chute des cheveux.

Les différentes sortes de stress et leur incidence sur les cheveux

Contrairement à ce que l’on peut penser, le stress, quel que soit son niveau, a une incidence immédiate sur les cheveux.

Le stress du quotidien

Le stress que vous subissez au quotidien, qui est certainement le type de stress le plus courant, mène immanquablement à des effets négatifs sur les cheveux. Qu’il s’agisse d’un stress ponctuel ou d’un stress chronique, ce premier type de stress renforce l’influence négative des androgènes sur les cuirs chevelus réceptifs à leur action.

Le stress majeur

À la suite d’un choc psychologique majeur, comme la perte d’un proche ou encore un divorce difficile, une personne est, automatiquement, plus stressée qu’en temps normal. Il s’agit ici du stress majeur. Et pourtant, cette forme de stress est également connue pour provoquer une perte de cheveux importante. Et cela se passe, généralement, quelques mois après la survenue de l’évènement. Si vous avez une chevelure en bonne santé, cette perte de cheveux, bien qu’elle puisse être importante, est réversible, avec les bons soins. Par contre, si vous avez une chevelure en mauvaise santé, les repousses se feront rares et les cheveux plus fins. Il serait alors primordial d’avoir recours à un traitement spécial.

Le stress lié à la perte de cheveux

Croyez-le ou non, mais même la perte de cheveux liée au stress peut aussi provoquer plus de stress. C’est ce stress que l’on qualifie de stress de la perte de cheveux. Une personne qui souffre de calvitie ou d’une simple perte de cheveux tombe, en effet, plus facilement dans une sorte de cercle vicieux : plus elle est stressée plus la chute augmente or lorsqu’elle constate une chute de cheveux, elle sera encore plus stressée et le niveau de perte de cheveux s’en suivra, etc. Les femmes sont plus sujettes à ce type de stress que les hommes.

Que faire alors ?

Vous souffrez de perte de cheveux, importante ou pas, causée par le stress ? Sachez qu’il n’existe pas de remède spécifique pour cette situation. En effet, chaque cas sera pris en considération pour trouver le traitement le plus adapté.

Sachez par ailleurs qu’une personne qui souffre d’un stress minime n’aura pas les mêmes traitements qu’une personne qui souffre d’un  stress majeur. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de passer par une phase de diagnostic des cheveux. Lors de ce processus, le professionnel analysera les cheveux de leurs racines. Ce qui permettra alors de trouver une solution efficace et adaptée.

La personne concernée par cette perte de cheveux devra, également, apprendre à mieux gérer son stress : prise de compléments alimentaires, amélioration de l’hygiène de vie, diminution du rythme quotidien, relaxation, etc. Et dans certains cas, une greffe capillaire pourrait être envisagée.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pin It on Pinterest

Share This