Un trouble émotionnel peut prendre diverses formes : crise de dépression, trouble du comportement alimentaire, excès d’alcool ou de produits psychotropes illicites, automutilations, pensées suicidaires, etc. Quelque soit la forme, il s’agit d’une urgence psychologique qui peut-être fatale. D’où l’importance de savoir reconnaître les premiers symptômes chez les personnes qui nous entourent. Découvrez dans cet article comment soulager un trouble émotionnel.

Trouble émotionnel : Qu’est-ce que c’est ?

Qu'est-ce qu'un trouble émotionnel
Qu’est-ce qu’un trouble émotionnel

Un trouble émotionnel est une conséquence physiologique de la SEP (sclérose en plaque) et la manifestation d’un processus psychologique d’adaptation. En effet, lorsque votre système nerveux central est atteint, cela peut dérégler vos émotions. Vous pouvez passer d’un état à l’autre sans aucune raison particulière. Sans oublier le contexte de tension et de bouleversement relatif à la maladie dans votre vie. Contexte pendant lequel surviennent des émotions variées qui traduisent les étapes psychologiques normales, naturelles et humaines.

La personne souffrant d’un trouble émotionnel oscille d’un état à un autre, d’un regain de confiance au doute et finit par s’isoler. Ce qui perturbe généralement votre entourage qui ne sait pas comment réagir face à cela.

1. Quels sont les signes d’un trouble émotionnel ?

Les symptômes d’un trouble émotionnel ne doivent pas être confondus avec ceux d’une dépression. C’est au psychiatre qu’il revient de faire la part des choses. Cependant, un changement brutal dans le comportement de la personne est le premier signe visible d’une détresse émotionnelle. Ces changements d’émotions peuvent prendre différentes formes :

  • négligence de l’hygiène personnelle,
  • modifications radicales et dégradation des habitudes de sommeil,
  • prise (ou perte) de poids brutale,
  • changements inexpliqués dans l’humeur,
  • plus grande irritabilité, vis-à-vis de ses proches ou de ses collègues. C’est un moyen de projeter son angoisse sur l’autre,
  • crises de colère, d’angoisse ou de tristesse,
  • déni,  forme de rejet de la maladie qui se manifeste par des réactions de fuite,
  • sentiment d’injustice, on se demande «pourquoi moi?», se sentant parfois comme persécuté,
  • sentiment d’échec, on se sent coupable d’être tombé malade, comme si c’était la conséquence d’une vie dans laquelle on n’est pas capable de réussir,
  • repli sur soi,
  • retenue, on s’empêche de craquer pour rester digne et ne pas inquiéter les proches,
  • etc.

Un trouble émotionnel peut également se traduire par une baisse des performances physiques ou intellectuelles. Sous différents angles, c’est installation d’une souffrance plus ou moins marquée associée au désir d’isolement. L’installation des symptômes se fait progressivement dans le temps.

2. Trouble émotionnel : Quelle prise en charge ?

Peu importe que l’installation des symptômes soit rapide ou non, il est impératif d’agir au plus tôt. A cet effet, différents types d’interventions sont possibles. Ainsi, vous devez :

  • observer l’évolution de ces changements,
  • aller vers la personne en souffrance,
  • parler d’une manière positive et éviter de porter des jugements,
  • conserver son calme et faire preuve d’empathie (écouter plus qu’on ne parle),
  • apporter au mieux un soutien (toujours sans porter de jugements),
  • s’en tenir autant que possible aux faits (et d’essayer de ne pas blâmer ou critiquer).

Cependant, les signes d’alertes de suicide demeurent difficiles à détecter pour les proches. En outre, les membres de la famille ainsi que les amis de la personne souffrante se retrouvent souvent eux-même submergés par les émotions. Ainsi, au moindre doute, il est préférable de trouver rapidement les moyens d’obtenir l’aide d’un professionnel. Dans les cas graves, la contrainte peut s’imposer comme l’unique solution.

6 conseils pour soulager un trouble émotionnel afin d’être davantage heureux

Comment soulager un trouble émotionnel
Comment soulager un trouble émotionnel

Un trouble émotionnel peut survenir à la suite d’un drame comme le décès d’un être cher. Ce sentiment est normal, mais ensuite, il faut savoir tourner la page. Si les douleurs physiques peuvent s’apaiser à l’aide d’analgésiques, il n’en est pas de même pour un trouble émotionnel. En effet, lorsque cette souffrance provient d’une émotion pénible à supporter, elle est plus difficile à traiter.

Cependant, chaque individu dispose de ses propres armes pour surmonter cette douleur. Tout dépend de la circonstance et du soutien reçu de la part de ses proches. Certaines personnes considèrent les situations difficiles comme des expériences enrichissantes pour avancer. D’autres par contre, entrevoient dans les difficultés un obstacle à leur avancée vers l’avenir.

Dans le dernier cas, il est important d’y accorder de l’attention. En effet, cette réaction peut devenir chronique et causer des troubles physiologiques. Sachez que notre attitude et nos décisions sont déterminantes pour retrouver la voie du bonheur.

Voici 6 conseils pour vous aider à sortir d’un état de trouble émotionnel :

1. Prendre le temps nécessaire pour guérir

Il n’est pas facile de soulager un trouble émotionnel et retrouver sa lucidité. En effet, cela demande du temps. Ainsi, même s’il est nécessaire de retrouver la joie de vivre, prenez le temps nécessaire pour guérir votre souffrance sans rien refouler.

Prenez un temps de repos si nécessaire afin de guérir de vos blessures. Assurez-vous de récupérer complètement afin d’être en mesure de recevoir à nouveau toutes les opportunités de la vie. Rappelez-vous d’être indulgent envers vous, faites-vous confiance et allez de l’avant.

2. Prendre conscience de sa souffrance

Chacun d’entre-nous à la capacité d’évaluer les sentiments qui l’animent : douleurs émotionnelles, angoisses, frustrations et tout autre sentiment qui change notre perception du monde. C’est cette capacité qui vous permet de prendre conscience de votre souffrance. Dites-vous bien que ce ressenti ne doit pas perdurer. Votre vie n’est pas la somme de vos mauvaises expériences. N’alimentez plus votre quotidien de tout ce qui est négatif dans votre vie. Ne laissez pas ce qui va mal s’approprier votre vie.

3. Se consacrer du temps

Parfois après une rupture, il peut arriver qu’on éprouve un vide immense. La vie peut alors sembler difficile à porter. Vous devez à tout prix prendre du temps pour vous, afin d’améliorer votre estime personnelle. Pour cela, prenez le temps de faire ressortir la meilleure version de vous-même.

La solitude vous permettra d’identifier, aimer et apprécier ce qu’il y a de bien pour vous. Reposez-vous et faites des activités qui vous remplissent de plaisir et de bien-être.

4. Ne pas prendre des décisions irréfléchies

La douleur psychologique pousse beaucoup de personnes à agir de manière irréfléchie. Sans penser aux possibles conséquences de leurs actions. Or, une telle réaction peut contribuer à aggraver la situation ou vous conduire vers des choix qui ne vous correspondent pas.

En effet, plus la douleur émotionnelle est forte, plus les chances de prendre une décision inappropriée sont fortes. Prenez le temps de vous calmer. Pleurez si besoin est et réfléchissez à la question quelques jours. Seulement après vous pouvez choisir quelle est l’action à poser.

5. Chercher le soutien de ses proches

Pour surmonter un trouble émotionnel, entourez-vous des personnes qui vous font du bien. Des personnes qui vous font rire, qui savent vous distraire avec des activités que vous aimez. Ce soutien émotionnel est fondamental pour faire face à la douleur causée par un trouble émotionnel. Un conseil, un mot attentionné ou un simple sourire a la capacité d’affecter votre façon de penser face aux difficultés.

6. Ne pas s’accrocher à ses problèmes

Vous pouvez aimer tout ce qui vous entoure, en revanche, ne vous y accrochez pas afin de ne pas trop souffrir en retour. Ensuite, acceptez l’idée que rien n’est éternel dans la vie et que rien n’est véritablement à vous de façon définitive. Profitez de chaque instant et saisissez toute opportunité qui se présente à vous.

En apprenant ainsi à prendre la vie du bon côté, vous serez davantage heureux. Par conséquent, vous aurez plus de facilité à assumer les difficultés émotionnelles. En effet, la majorité de nos problèmes provient du désir que nous avons de constamment nous attacher à des raisonnements de façon erronée. Il ne s’agit pas de dire adieu à ses problèmes en permanence, mais d’entretenir une attitude positive.

Efficacité de la relaxation bio-dynamique contre un trouble émotionnel

Soulager un trouble émotionnel par la relaxation bio-dynamique
Soulager un trouble émotionnel par la relaxation bio-dynamique

La relaxation peut prendre différentes formes. Cependant deux règles restent essentielles : la respiration et la posture (tenir le dos droit). En effet, maintenir le dos bien droit, sans pour autant le raidir (que ce soit dans les positions assise, debout ou allongée), assure la bonne et juste circulation de l’énergie, le Qi, dans tout le corps. Celle-ci pénètre tous les tissus vivants et tous les systèmes d’organes. Cette énergie dont nous sommes intégralement constitués, depuis la plus compacte et la plus dense (os, muscles, organes, nerfs), jusqu’à la plus subtile matière de nos émotions et de nos pensées.

Avec la pratique, le souffle se régularise, le corps s’ouvre, le mental trouve le calme. Toute modification de l’état mental est immédiatement apparente dans la respiration. En modifiant notre rythme respiratoire, nous influons sur nos émotions. Pour cela, vous devez veiller à maintenir pendant la pratique, cette sensation de bien-être autour de votre centre vital, par une progression attentive et joyeuse.

1. Libération des tensions cervicales et bienfaits sur le plan corporel

La nuque se durcit sous l’accumulation des tensions journalières et la fatigue entraîne les contractures. Dans ce cas, la relaxation devient nécessaire. L’exercice vise à éliminer les contractures et tensions, afin de rétablir le libre mouvement des vertèbres. Cela est possible grâce à une circulation fluide de l’énergie dans la colonne cervicale et le cerveau. Par cette disparition des tensions au niveau de la nuque, chacun(e) peut retrouver :

  • une sensation de liberté dans la mobilité souple des mouvements du cou,
  • un meilleur relâchement des épaules,
  • une sensation plus fine de la colonne vertébrale,
  • une plus grande conscience de son attitude physique.

L’articulation de la nuque joue un rôle dans l’ouverture aux autres et au monde social. La relaxation bio-dynamique, facilite l’expression de notre ressenti (nous apprenons à dire oui ou non). Ce qui facilite un regard sur la vie, une plus grande attention à nos besoins propres ainsi qu’une ouverture aux autres plus adaptée.

Le cou représente le pont entre l’esprit et le cœur. C’est le lieu de passage de l’idée vers sa mise en action. L’espace entre le cou et la nuque influence l’aptitude à faire, en lien, en relation, en accord, à dire oui ou non. En correspondance avec la gorge, centre de la communication, d’expression libre et claire des émotions et des sentiments, de créativité, de volonté et de vérité.

Dans les milieux des arts énergétiques, le cou est considéré comme le miroir de la santé du corps. Par ailleurs, l’archétype fonctionnel, correspondant au chakra du cou et de la gorge, est le Communicateur.

2. Libération des tensions trapézoïdales (Haut du dos)

Tout comme le cou, les épaules sont le siège de l’accumulation de tensions émotionnelles. Ces tensions sont évocatrices de la difficulté à l’action. La raideur des épaules indique souvent des troubles divers : du foie (douleur à droite), de l’estomac (douleur à gauche) ou encore des intestins. Le corps qui est fort dans le bas, pour supporter tout l’ensemble, tel le socle, la base de la pyramide, se veut souple et flexible dans le haut : épaules et cou.

La relaxation bio-dynamique développe automatiquement un relâchement interne, dans les trapèzes, les muscles du dos, ainsi que dans la ceinture scaphoïde-claviculaire. Ce relâchement total des épaules dans une phase de respiration provoque une sensation de détente et de bien-être.

Les épaules sont l’espace de notre charge, de notre «responsabilité»,
laquelle peut être vécue, comme un fardeau (pesant, accablant). Dans ce cas, comme une contrainte de plus, soit, comme un choix pleinement assumé, avec joie, et pourquoi pas, avec plaisir.

Les épaules représentent les portes de l’action. Elles symbolisent la volonté de faire, la maîtrise, et la capacité à agir. Les épaules représentent également le foyer, l’espace privé, le lieu d’appartenance proche, notre sphère d’intervention, ce qui est sous notre dépendance directe. Les tensions qui en résultent nous renseignent sur notre relation à cette dimension particulière.

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : Que faire face à l’angoisse et à l’anxiété ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :