Environ 10 % de la population française serait victime du trouble anxieux. Femme, homme et enfant, toutes les couches sont concernées. Le cœur qui bat à vive allure, une légère oppression dans la poitrine et autres, vous faites probablement une crise d’anxiété. Les raisons sont nombreuses, la préparation d’un examen difficile, la peur de devoir affronter une personne, troubles familiaux, etc. Dès lors que ces symptômes vous empêchent d’avoir une vie épanouie, vous souffrez peut-être de trouble anxieux. La bonne nouvelle c’est qu’il existe des traitements contre l’anxiété. De même, certaines pratiques peuvent vous permettre de réduire les symptômes et de reprendre le contrôle de votre vie. Découvrez dans cet article comment sortir d’un trouble anxieux.

Trouble anxieux : Qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce qu’un trouble anxieux

Il est normal de ressentir une inquiétude lorsqu’on est sous pression ou face à une situation stressante. L’anxiété est une réaction réflexe face à un danger imminent. Bien qu’il s’agisse d’une émotion désagréable, l’anxiété n’est pas toujours négative. Elle vous permet de rester alerte, très concentré et vous pousse à l’action. Par contre, lorsqu’elle s’installe de façon permanente, elle trouble votre quotidien et vous empêche d’accomplir certaines activités. A ce moment, vous rentrez dans la phase pathologique, on parle de trouble d’anxieux.

1 – Quels sont les signes d’un trouble anxieux ?

Les origines d’un trouble anxieux sont diverses. Ils peuvent prendre autant de forme qu’il y a d’individu qui en souffrent. Une personne peut souffrir d’une crise d’angoisse qui survient tout à coup. Pour une autre personne, la panique survient à l’idée de se rendre à une fête, à l’idée de devoir conduire un véhicule, etc. D’autres encore vivent en constante tension et se préoccupent de tout et de n’importe quoi.

Peu importe le type de trouble anxieux il se traduit généralement par une persistance de l’anxiété ou de la peur ou encore des inquiétudes dans les situations. Tandis que la plupart des gens ne se sentent pas menacés dans ces mêmes situations.

Symptômes émotionnels de l’anxiété

En plus de la peur irrationnelle et excessive, d’autres symptômes émotionnel peuvent apparaître :

  • Anticipation de la peur ou des inquiétudes
  • Troubles de la concentration
  • Tension nerveuse
  • Appréhender les pires situations
  • Irritabilité
  • Agitation
  • Être constamment en état d’alerte

Symptômes physiques de l’anxiété

Au-delà de l’émotion, un trouble d’anxieux peut également affecter l’organisme. En effet, un trouble anxieux entraîne également un certain nombre de symptômes physiques. Du reste, en raison de ces nombreux symptômes physiques, l’anxiété est souvent à tort confondu à une maladie physique. Les personnes qui en souffrent ont déjà fait beaucoup de séjour à l’hôpital avant de se faire diagnostiquer un trouble d’anxiété.

Les symptômes physiques de l’anxiété sont :

  • Tremblements
  • Tension musculaire
  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Difficultés de sommeil
  • Palpitations cardiaques
  • Transpiration
  • Maux d’estomac
  • Étourdissements
  • Envie fréquente d’uriner ou Diarrhée
  • Essoufflement et impression d’étouffer.

2 – Différents types de troubles anxieux

Les différents types de troubles anxieux
Les différents types de troubles anxieux

On distingue 6 principaux troubles anxieux, chacun ayant ses propres symptômes : anxiété généralisée, trouble obsessionnel-compulsif, trouble panique, phobie (spécifique), stress post-traumatique et phobie sociale.

Trouble anxieux : Trouble d’anxiété généralisée

Dan ce cas, les soucis et les craintes vous perturbent tout au long de la journée et durant vos activités quotidiennes. Il peut également se manifester par un sentiment persistant qu’une catastrophe va se produire sous peu. Dans les deux cas, on parle de trouble d’anxiété généralisée (TAG). Les personnes souffrant de TAG sont des anxieux chroniques. Ils sont constamment anxieux même sans cause particulière. En effet, l’anxiété relative au TAG se manifeste souvent sous la forme de symptômes physiques comme : insomnie, maux d’estomac, agitation et fatigue.

Trouble obsessionnel compulsif

Un trouble obsessionnel-compulsif (TOC) est caractérisé par des pensées non désirées et/ou des comportements qui semblent impossible à contrôler ou à arrêter. Si vous souffrez d’un TOC, vous êtes probablement troublé par des obsessions, tels que : la crainte répétitive d’oublier d’éteindre le four, de fermer la porte à clé avant de sortir ou de faire du mal à quelqu’un. Vous souffrez probablement aussi d’obligations incontrôlables comme le fait de vous laver les mains à plusieurs reprises.

Trouble panique

Le trouble panique est marqué par des attaques récurrentes de paniques inattendues ainsi que par la peur de vivre la prochaine crise. Ce trouble s’accompagne souvent ou non d’une agoraphobie. L’agoraphobie se manifeste par la crainte de se retrouver dans des lieux où il serait difficile d’obtenir une aide ou de s’échapper si le besoin s’en faisait sentir. Une personne souffrant d’agoraphobie doit éviter autant que possible les lieux publics comme des centres commerciaux ou des espaces confinés ( avion, ascenseur, etc).

Troubles anxieux : Phobie

Une phobie est une peur irréfléchie ou exagérée d’un objet spécifique, d’une activité, ou d’une situation qui ne présente en réalité aucun (ou peu) danger. Les cas de phobie les plus communs comprennent généralement la peur des animaux comme les serpents et les araignées, la peur des avions, de la hauteur, etc. Certaines personnes peuvent également avoir peur des requins, des papillons et des clowns. Si la phobie est importante, cela peut vous pousser à adopter des comportements extrêmes (voire violents) pour éviter la cause de votre peur. Malheureusement, la prévention ou l’évitement ne fait que renforcer la phobie.

Trouble de stress post-traumatique

Le trouble de stress post-traumatique (Post Traumatic stress disorder – PTSD) est un trouble anxieux qui peut survenir à la suite d’un traumatisme dans lequel votre vie (ou celle de quelqu’un d’autre) a été mise en danger. Les victimes du PTSD présentent les symptômes suivants : flashbacks ou cauchemars sur l’événement passé, l’hypervigilance, les sursauts brusques, le retrait social, l’évitement des situations qui vous rappellent l’événement.

La phobie sociale

Ce trouble anxieux se manifeste par une peur irrépressible d’être vu négativement par les autres et d’être humilié en public. La phobie sociale s’apparente à une timidité extrême. Dans les cas graves, les situations sociales sont à éviter. L’anxiété de performance (plus connu sous le nom de trac) est la forme la plus répandu de la phobie sociale.

Comment sortir d’un trouble anxieux ?

Les troubles anxieux répondent efficacement au traitement et généralement dans un laps de temps plutôt court. Le traitement dépend du type de trouble anxieux dont le sujet souffre et de sa gravité. Toutefois, de façon générale les troubles anxieux sont traités par la thérapie comportementale et les médicaments (ou une association des deux).

Par ailleurs, des recherches récentes révèlent un certain nombre de traitements complémentaires tout aussi bénéfiques pour un trouble anxieux modéré. Quoiqu’il en soit, il est tout à fait possible de se débarrasser de ce trouble de façon définitive. Les différentes thérapies existantes agissent de différentes manières pour guérir l’individu.

Voici quelques solutions contre les troubles anxieux :

1 – La thérapie médicamenteuse contre l’anxiété généralisée

Lorsque l’anxiété est sévère, la thérapie médicamenteuse est le premier recours. Bien souvent, les personnes même sans se rendre chez un médecin spécialiste vont à la pharmacie pour une prescription. Cela dans le but de contrôler les symptômes physiques du trouble. Toutefois, les médicaments généralement recommandés par les médecins eux-mêmes sont des anxiolytiques, les antidépresseurs et parfois des neuroleptiques.

Cependant, la prise de ses médicaments n’est pas sans conséquences sur la santé du malade. En effet, s’ils calment les symptômes du trouble anxieux, ils créent en plus certains effets secondaires. Les effets négatifs les plus connus sont la dépendance (lorsqu’ils sont pris sur une longue durée), la somnolence en journée, le gain de poids, etc.

Par ailleurs, ils peuvent avoir un effet nocif pour les personnes âgées, les femmes enceintes et ceux qui souffrent déjà d’addiction à un autre psychotrope. Avant de débuter cette thérapie, consultez un médecin pour avoir un diagnostic complet. Le médecin se chargera ensuite de vous faire une prescription selon l’état d’avancement de votre anxiété. Évitez l’automédication car cela peut vous coûter la vie.

2 – La psychothérapie

Trouble anxieux - Psychothérapie
Trouble anxieux – Psychothérapie

C’est la méthode la plus connue et la plus recommandée par les médecins en complément de la thérapie médicamenteuse. La thérapie médicamenteuse vous aide à contrôler les symptômes de votre trouble anxieux. Quant à la psychothérapie, elle vous permet d’aller un peu plus loin dans la guérison du mal. La psychothérapie s’effectue de la manière suivante : Le psychothérapeute procèdera à une série de question dans le but d’identifier de manière consciente les causes possibles de votre anxiété. Cette méthode nécessite donc que vous puissiez librement ouvrir votre cœur au psychothérapeute.

Le principal inconvénient de cette méthode de guérison est que la majorité des malades anxieux se refusent à parler de leur situation avec un inconnu. En effet, l’anxiété vous fait développer des comportements qui vous rendent insociable ou agressif par rapport à vos proches. Pourtant, la base même de la thérapie repose sur le fait de pouvoir parler et se libérer pour accéder à la guérison.

3 – L’hypnose pour sortir du trouble anxieux

L’hypnose est également utilisée pour lutter contre l’anxiété généralisée. Vous devez pour cela vous rendre chez un thérapeute afin qu’il vous habitue à la méthode de l’hypnose pour contrôler votre trouble anxieux. Au fur et à mesure que vous avancerez dans la thérapie, vous découvrirez la raison de votre mal et les solutions possibles. L’hypnose vous permet également de conditionner votre subconscient de manière à ce qu’il puisse faire face aux différents facteurs d’anxiété. Grâce à cette thérapie, vous vous reprenez le contrôle sur vos émotions et vous décidez seul de ce que vous voulez.

Tandis que la psychothérapie consiste à identifier de manière consciente les origines possibles de votre anxiété. L’hypnose contre l’anxiété va fouiller dans votre subconscient pour trouver de manière précises ses causes. En effet, le conscient ne sait pas toujours tout ce qui se passe dans votre vie. Le subconscient en revanche enregistre les détails les plus infimes de ce qui se passe dans votre vie. Ce qui fait de l’hypnose une thérapie beaucoup plus efficace que la psychothérapie. Elle vous permet de déterminer avec précision la cause de l’anxiété et de la supprimer définitivement. De plus, avec l’hypnose vous n’avez plus besoin de plusieurs mois de séances d’hypnose contre l’anxiété pour aboutir aux résultats.

4 – Le thermalisme

Le thermalisme est également une option pour traiter le trouble d’anxiété généralisé. Cependant, cette méthode n’est pas encore très connue car certains spécialistes doutent encore de l’efficacité de cette méthode contre certains troubles. La thérapie consiste à prodiguer au sujet des soins par hydrothérapie externe et interne. Les séances se déroulent à proximité d’une source thermale pour une durée de 3 semaines environ. Le malade est ainsi séparé de son environnement et apprend de nouvelles habitudes.

5 – Ma méthode pour traiter l’anxiété

Cette méthode consiste en une série d’exercices de relaxation. Dans une position assise, les jambes croisées en tailleur, ramenez les avant-bras sur les genoux. Faites cela tout en portant votre attention dans votre dos. Ensuite, tout en inspirant, les épaules basses, les yeux fermés, étirez la colonne vertébrale vers le haut. Puis dans une expiration et une relaxation profonde du dos sur le plan vertical, relâchez l’une après l’autre chacune des vertèbres lombaires, dorsale et cervicales. L’exercice se réalise du bas vers le haut. Ensuite, dans une phase d’inspiration, étirez vos vertèbres cervicales, dorsales et lombaires jusqu’à l’extension du dos.

Lorsque cet exercice est correctement exécuté, il vous redonne une grande souplesse dans le tenue du dos. Il permet également le relâchement des lombaires et contribue à faire face efficacement au stress. Ces exercices préparent également le corps et le mental à la méditation.

Cet exercice permet une rediffusion de l’énergie interne dans le corps. Cette énergie va se répandre dans le système articulaire et musculaire et renforcer la présence à soi. Pratiqué dans un âge avancé, elle redonne au corps le mouvement nécessaire pour aller de l’avant. En pratiquant cet exercice régulièrement, il ouvre la conscience articulaire de toute la colonne vertébrale. Cette pratique vous prépare aux techniques de yoga et de méditation. Elle vous permet également de relâcher toute l’agitation cérébrale.

  • Sur le plan corporel : Cette méthode de relaxation (relaxation bio-dynamique) redonne une perception d’un corps posé et calme.
  • Sur le plan social : Elle développe l’attention individuelle et collective. La relaxation bio-dynamique vous redonne la conscience de l’énergie vitale.

La passivité est destructrice, mais en mesure que vous portez votre attention sur vous-même dans vos responsabilités, vous êtes libérés. Ainsi, la réponse à notre sentiment d’exister passe par la conscience de ce qui est important pour nous, pour les autres et par la recherche des moyens à le satisfaire.

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : Que faire face à l’angoisse et à l’anxiété ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :