Dans toute situation ressentie comme une agression, l’organisme devant s’y adapter, secrète de l’adrénaline. Ce qui est normal. Il s’agit du bon stress. Mais lorsque le stress devient fréquent, l’adaptation devient pénible et les conséquences peuvent être dramatiques. Dans le milieu professionnel, il est monnaie courante de faire face à des situations stressantes engendrant des conflits. Comment peut-on gérer au mieux les situations de stress et de conflit en milieu professionnel ? C’est à cela que nous vous répondons dans cet article.

Qu’est-ce que le stress ?

Santé au travail - Quelles sont les causes du stress
Santé au travail – Quelles sont les causes du stress

Le mot stress vient de l’anglais distress qui signifie ‘détresse’. Il s’agit d’un mécanisme de réponse de l’organisme face aux pressions venant de son environnement. Lesquelles pressions peuvent générer de l’anxiété ou de la tristesse. Étant un véritable problème de santé au travail, le stress au travail est défini par l’Organisation Mondiale de la Santé, comme une agrégation de réactions que pourraient avoir les salariés d’une entreprise ou d’autre structure professionnelle, lorsqu’ils se retrouvent confrontés à des impératifs et à des pressions professionnelles qui ne s’harmonisent pas avec les capacités ni connaissances, engendrant une remise en question de leur qualification à pouvoir faire face à ces situations. Une situation de stress au travail, peut avoir sur l’employé de graves conséquences et même générer des conflits entre collègues au sein de l’entreprise.

Bien entendu, il existe deux formes de stress : le stress positif et le stress négatif. Toutefois, cette catégorisation du stress est ce qu’il y de plus subjectif en matière de santé au travail. En effet, nous réagissons différemment face au même type de stress. Le stress perçu comme négatif par une personne peut l’être comme positif par une autre. Un salarié peut avoir comme source de motivation le stress alors qu’un autre en sera terrassé. Le mauvais stress peut avoir des conséquences dramatiques (blackout, évanouissement, …) sur le sujet qui en souffre et devient alors un problème de santé au travail. Mais d’abord, il nous faut connaitre les différentes causes fréquentes du stress au travail.

1. Les causes du stress au travail

Les causes du stress sont nombreuses. Nous établissons ici une liste non exhaustive de ces causes :

  • la surcharge de travail ;
  • les mauvaises conditions de travail en l’occurrence le déficit d’autonomie ;
  • le harcèlement sous toutes ses formes ;
  • les difficultés à assumer ses responsabilités ;
  • les agressions physiques ou verbales ;
  • le sentiment de mal-être ;
  • doute à propos de la vocation pour le métier ;
  • la routine professionnelle ;
  • révolution technologique au sein de l’entreprise ;
  • isolement ;
  • le déficit communicationnel au sein de l’entreprise ;
  • les environnements open-space.

On remarque dans cette liste des causes, qu’elles sont subjectives mais peuvent s’avérer très graves. Dans un contexte de chômage accru dans le monde, les salariés dans le dessein de préserver leur emplois, passent sous silence les facteurs de stress dont ils font l’objet. Mais cet état de chose n’est pas sans conséquence.

2. Les conséquences du stress en milieu de travail

Comme pour tout problème de santé au travail, le stress présente également des symptômes. La tristesse, l’anxiété, la démotivation, la baisse d’estime de soi, l’absentéisme, la baisse de productivité sont les premiers symptômes d’un stress au travail. Par ailleurs, ces conséquences peuvent s’empirer et conduire à d’autres telles que l’épuisement professionnel dû à la surcharge de travail (burn-out) ou même à l’épuisement par ennui (bore-out). Les personnes victimes de burn-out sont souvent dédiées à leur travail. Malheureusement, les récompenses qu’elles en obtiennent sont souvent inférieures à celles qu’elles escomptent ou qui ne sont pas à la hauteur de l’engagement.

Dans le cas inverse, les personnes souffrant du bore-out trouvent souvent leur travail inintéressant et les tâches répétitives. Dans ce cas bien que la productivité de l’entreprise soit au rendez-vous, elle n’est pas synonyme de bien-être des employés. Certains employés bien qu’actifs dans l’entreprise peuvent se sentir isolés. Le stress engendré peut être aussi bien professionnel que moral.

Le manque d’estime de soi, le doute à propos de sa vocation dans le métier, la peur de perdre son emploi, sont autant de causes de stress au travail. Le salarié ne se sent plus concerné par les activités au sein de l’entreprise. Il devient moins engagé et moins loyal. Malheureusement se désengagement n’est pas toujours perceptible. En effet, puisque la plupart des employés sont dépendants de leur salaire et non du travail, bien que désintéressés par le succès de l’entreprise, ils paraissent à tout moment hyper actifs.

Lorsqu’une situation de stress perdure, il s’ensuit des moments de doute, de perte d’attention, de fatigue morale, de dépression grave, d’irritation et d’agressivité. Les dommages collatéraux deviennent légions dans l’entreprise car il s’y installe une mauvaise ambiance de travail, la faiblesse de l’esprit d’équipe, l’absentéisme.

Conflit au travail : une grande cause de stress au travail

Dans tous les milieux du monde, les conflits ont en commun une chose : l’unicité de chaque être humain. Nous sommes soumis dans une société humaine, à des exigences correspondant autant que possible à un idéal. Dès lors, l’homme devrait être autonome, raisonnable et logique. En d’autres termes, l’individu doit être ‘normal’, ‘prévisible’ pour qu’on puisse compter sur lui. Malheureusement l’être humain est imprévisible. Les autres ne font pas toujours en sorte que nos propres projets soient réalisés. Cela engendre alors des conflits. Chez un salarié, une situation de conflits dans son quotidien au travail peut être pour lui, une source de stress au travail.

1. Comportement paradoxaux engendrant des conflits en entreprise

Dans le monde de l’entreprise, on peut remarquer des comportements paradoxaux ou comportements à risques en milieu professionnel. Ces comportements peuvent engendrer des conflits nuisibles pour l’entreprise. Ils peuvent venir aussi bien des collaborateurs que des managers. Dans le premier cas, alors même que les collaborateurs avaient intérêt à accepter les changements dans l’entreprise, ils s’opposent systématiquement aux solutions sans cesse exposées. Ces contradictions entre employés d’une entreprise sont susceptibles de devenir des sources de conflits et de problèmes. Dans le cas des managers, les conflits naissent souvent de la rétention d’information, la critique de l’attentisme mais également et paradoxalement des prises d’initiatives de la part des collaborateurs.

2. Autres causes de conflits au travail

La susceptibilité de certaines personnes peut être une source de conflit. Deux collègues peuvent cesser de s’adresser la parole au motif que l’un a mal parlé à l’autre. Ceci, alors même que ce dernier était de mauvaise humeur. Cela peut engendrer de graves conflits, causes de stress. Une autre source de conflit peut-être le manque de synergie d’action entre collègues ou entre patron et collaborateurs. On peut également noter qu’il existe d’autres formes de causes de conflits liées à la personnalité des gens, aux rivalités professionnelles, etc.

3. La gestion du stress et des conflits au moyen des psychotropes

Face au stress au travail ou en situation de conflit au travail, plusieurs personnes font le choix de consommer des produits psychoactifs afin d’être plus performantes. Prendre un verre avec les collègues dans le but de se faire accepter et éviter les conflits, fumer une cigarette quelques minutes avant une réunion professionnelle tendue ou prendre un somnifère avant une présentation en conseil de direction, etc. Autant d’actes que posent aujourd’hui un bon nombre de personnes notamment françaises dans le milieu professionnel.

Toutes ces déviances sont le fait des récentes transformations du travail, son individualisation et son intensification. Certes l’alcoolisme en milieu professionnel est en baisse. Malheureusement cette baisse est due au fait que d’autres produits psychotropes sont en train de remplacer l’alcool.  Il s’agit entre autres, du cannabis. Entre 2000 et 2005, le cannabis, la cocaïne et l’ecstasy se sont diffusés dans toutes les catégories socio-professionnelles en France (Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies). Jadis la consommation de ces produits se faisait en groupe. Mais de nos jours, les gens les consomment seuls et en cachette.

Faire appel à un professionnel

Les personnes en situation de stress ou de conflit font parfois le choix de consulter des professionnels de santé notamment des psychologues. Ils peuvent alors se voir prescrire des médicaments. Ces produits ont pour effet immédiat de procurer des sensations de détente, d’évasion de l’esprit, de tranquillité ou même de concentration. En réalité, la sensation obtenue dépend de la nature du produit. Bien que les produits psychoactifs permettent d’avoir de meilleures performances au travail, ils n’en demeurent pas moins dangereux.

L’usage de psychotrope

Le tabagisme en milieu professionnel, l’alcoolisme en milieu professionnel, l’usage de médicaments pour être plus performant dans son travail, ne sont pas sans danger. Dans l’immédiat, l’employé commence à développer une addiction aux médicaments, au tabac, à l’alcool et les autres formes de drogues qu’il consomme. Cela devient alors un problème de santé au travail. La conséquence d’une addiction aux produits psychoactifs peuvent aussi bien se ressentir au niveau de l’état de santé de l’employé que dans ses rendements. Dès lors, cela devient un phénomène inquiétant pour les autorités et les chefs d’entreprise.

L’addiction au jeux en ligne

L’autre phénomène inquiétant en matière de santé au travail est l’addiction aux jeux en ligne. Rappelez-vous qu’un peu plus haut, nous avons dit que le stress peut conduire à l’épuisement par ennui, au désintéressement total de l’employé pour son travail. Aussi passera-t-il la majorité de son temps de travail à jouer des jeux en ligne. Progressivement, il devient sujet à une addiction aux jeux en ligne. Toutes ces solutions pour gérer le stress et les conflits en milieu professionnel sont considérées comme plus rapides et plus faciles également. Malheureusement elles sont aussi éphémères que dangereuses. Dès lors, face à une situation de stress la première fois d’utilisation de produit psychoactif fait partie des comportements à risques en milieu professionnel qu’il faut éviter d’avoir.

Comment gérer le stress au travail ?

Santé au travail - Comment gérer le stress au travail
Santé au travail – Comment gérer le stress au travail

Il existe plusieurs façons de gérer efficacement le stress.

1. Diagnostiquer la cause du stress

Comme pour tout phénomène de santé, afin d’arriver au bout de son état de stress au travail, il faut d’abord poser un diagnostic et rechercher les causes. Plutôt que de chercher des techniques de résistance face au stress, il faut en premier lieu découvrir ses causes afin de l’éradiquer à la racine.

2. Positiver

Le stress est comme nous l’avons démontré un peu plus haut, un mécanisme psychologique de défense. Il existe toujours un bon côté des choses. Ce côté doit être pour vous le plus important à chercher en toute situation.

3. Relativiser

Dans la même veine que la positivité, le relativisme de ses erreurs, est très important. Ne surestimez pas l’importance de vos erreurs. Mais faites toujours de sortes à en connaître les conséquences réelles et ceux qu’elles impactent.

4. Planifier

Le manque de visibilité peut constituer un facteur d’incertitude et donc de stress. Alors devenez plus visible ! Planifiez vos activités surtout celles principales, dès la veille. Cela vous permettra de gagner en temps le lendemain et de mieux vous détendre.

Faites une seule tâche à la fois et ne vous surchargez pas. Dans la mesure du possible, déléguez vos charges aux collaborateurs ayant du temps et les compétences nécessaires. Pour ne pas se retrouvez plus tard en situation d’urgence, éteignez si possible votre téléphone, déconnectez-vous de votre boite e-mail ou de messagerie instantanée.

Entre les différentes tâches, faites des pauses afin de vous changer les idées. Vous n’êtes pas une machine. Il vous faut donc des pauses de temps en temps pour vous ressourcer et repartir de plus belle. Une pause toutes les 45 min est très bénéfique pour la concentration.

5. Stop au perfectionnisme

Ne soyez pas perfectionniste. D’ailleurs la perfection ne fait pas partie de ce monde. Inutile alors d’en faire votre plus grande préoccupation. Restez plutôt centré sur l’essentiel et donner le meilleur possible de vous-même.

Pour prévenir les situations de stress, les chefs d’entreprise doivent veiller au quotidien à l’amélioration des conditions de travail au sein de l’entreprise. Mais également faire recours si nécessaire à une sociologue-consultante.

Comment gérer les conflits au travail ?

Afin d’éviter le stress et autres dommages que peuvent engendrer les conflits, ils sont souvent évités des employés. Mais lorsque les conflits sont bien gérés, ils peuvent avoir des retombées positives pour des améliorations de l’ambiance au sein de l’entreprise. Pour cela :

  • Prenez le taureau par les cornes car les conflits latents n’avantagent personnes. Ils pourrissent l’ambiance au travail, font chuter les rendements. Au cours d’une rencontre que vous organiserez entre les collaborateurs concernés, veillez à ce que les mésententes soient mises à plat.
  • Adopter une position neutre. En tant que médiateur, vous devez vous mettre au-dessus de la mêlée. En effet, chaque partie en conflit, animée par des émotions, voudra avoir gain de cause. Ne prenez pas partie. Mais surtout accordez à chaque partie le droit total d’avancer ses arguments. Ainsi, les émotions feront place à la raison.
  • Communiquez chaque fois et clairement vos avis lorsque vous vous retrouvez en tant que médiateur dans une situation de conflit. Votre ton doit être exempt d’agressivité même quand la tension monte au niveau des parties en conflit. N’attaquez jamais personnellement quelqu’un.
  • Mieux vaut prévenir que guérir, dit-on souvent. Cela est aussi vrai pour les conflits dans le milieu professionnel. Ayez un bon œil pour détecter les éventuelles frictions entres collaborateurs et soyez prompt à les apaiser.
  • Pour mieux gérer les conflits au sein de votre entreprise, vous pouvez faire recours à un sociologue indépendant.

Le stress et les conflits au travail sont des phénomènes très liés. En effet, l’un peut engendrer l’autre. Les résoudre, est une condition sine qua non pour un meilleur rendement au sein de l’entreprise.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :