Personne n’est à l’abri du stress. Il peut survenir à tout moment et à tout âge, mais seul le degré d’intensité varie. Après la cinquantaine ; une période marquée généralement par des bouleversements hormonaux, ce phénomène peut encore prendre le dessus. Par ailleurs, bien des facteurs peuvent le déclencher et ne sont malheureusement pas sans conséquences. Causes, impacts et solutions de gestion du stress : tour d’horizon.

Stress après la cinquantaine : quelles sont les causes ?

Comprendre le stress et ses différents types

Il s’agit d’un phénomène naturel qui fait partie intégrante de la vie d’un être humain. Plus précisément, c’est une réponse physique, émotionnelle ou psychique de l’organisme, face à un changement ou un danger.

Il se présente généralement sous deux facettes :

–  Celui à courte durée dit positif survient par exemple avant l’arrivée d’un petit-fils (petite-fille)

–       Une situation de détresse ou une réaction négative est continue. Le sujet est confronté à une situation où les solutions pour combattre le stress sont minimes voire inexistantes. C’est communément appelé le stress chronique.

Les causes du stress chez les plus de 50 ans

Plus l’avancée en âge est importante, plus les cellules du corps vieillissent. Le corps s’affaiblit et la capacité de résistance est réduite. Si la peur de la vieillesse et de ses séquelles est considérée comme le premier facteur de déclenchement, bien des causes sont pointées du doigt :

  • Les changements hormonaux aussi bien chez les hommes que chez les femmes
  • L’approche de la retraite : le fait de penser aux factures et aux autres charges est un sujet de préoccupation
  •  Une mauvaise relation avec les enfants
  •  La prise en charge d’un proche malade qui nécessite davantage d’efforts
  • La déperdition de certaines capacités physiques ou intellectuelles et par conséquent la dépendance
  • La perte de son (sa) partenaire
  • Le manque de vie sociale

Quels sont les impacts du stress chronique à cet âge ?

Avant que les effets n’apparaissent et prennent de l’ampleur, des signes avant-coureurs permettent de reconnaître qu’une personne est sujette à un stress. Parmi eux, on cite :

–          Le manque d’appétit

–          L’anxiété

–          Le trou de mémoire

–          La peur

–          L’énervement

–          Les agitations

–          La fatigue

–          Les tensions musculaires, etc.

Au fil du temps, ces symptômes affectent la santé et favorisent :

  • La baisse d’efficacité du système immunitaire. L’organisme dispose de faibles capacités de résistance face aux infections.
  • Les problèmes au niveau de la concentration et la perte progressive de mémoire.
  • La prise de poids. Elle s’aperçoit directement au niveau de la taille. Le cholestérol et les modifications des hormones sont à l’origine de ce phénomène.
  • Le diabète à cause d’un taux de sucre élevé.
  • L’hypertension à long terme.
  • Les problèmes cardiaques voire le cancer.

Après la cinquantaine : comment bien gérer le stress ?

Ce phénomène ne doit aucunement être pris à la légère, car les impacts sont très néfastes pour la santé. Par ailleurs, l’affaiblissement de l’organisme et les séquelles de la détresse négative empêchent de bien réagir face à une situation de stress. Autrement dit, on éprouve une certaine difficulté à rester calme et à trouver une issue.

La seule solution pour lutter contre son emprise est d’adopter un rythme de vie plus apaisant. Toutefois, pour y arriver, le travail sur le plan psychologique nécessite beaucoup d’efforts, surtout de la part de la personne sujette. La gestion du stress pourra ainsi être facilitée après la cinquantaine.

Les techniques de méditation et de respiration sont les alliés

Il convient de contrer la réaction du corps qui est la résistance en favorisant la relaxation ou le relâchement. Pour ce faire, bien des pratiques sont principalement recommandées comme le taichi, le yoga ou encore la méditation. À noter qu’un accompagnement par un professionnel dans ce domaine peut être nécessaire au début de la pratique.

Dès que les signes se font ressentir, il est recommandé de pratiquer rapidement l’exercice de respiration. Il suffit de fermer les yeux, d’inspirer profondément en comptant jusqu’à 4 dans la tête, puis d’expirer lentement.

En même temps, il est possible de stimuler la concentration et de tenir à la main un objet anti-stress pour apaiser l’anxiété. C’est ce qu’on surnomme la malaxothérapie.

Éviter l’isolement

Éviter de contenir ses problèmes et ses inquiétudes et les partager à ses proches est la meilleure façon de lutter contre la dépression.

Il faut également entretenir sa vie sociale en privilégiant les interactions sur les réseaux sociaux, les sorties avec les proches ou les ami(e)s, les activités. À préciser que bien des études prouvent l’efficacité des réseaux sociaux sur l’amélioration de la santé et de l’humeur.

Avoir un animal de compagnie est aussi vivement recommandé pour se passer des moments d’isolement.

L’importance d’exercer son corps

Faire des exercices physiques doit compter parmi les habitudes, lorsqu’on approche la cinquantaine. En effet, solliciter son corps quotidiennement permet de prévenir les nombreux problèmes de santé et de rallonger l’espérance de vie.

Marcher dans le parc, pendant 30 minutes par jour, peut déjà amplement suffire. Ce temps de balade est aussi l’occasion d’entretenir une bonne relation avec ses amis.

Faire travailler le cerveau

Exercer son cerveau, comme son corps, permet également de prévenir les trous de mémoire. Faire de la lecture son passe-temps favori, jouer à des jeux, privilégier les casse-tête comme les rubik’s cube, etc. Autant de solutions existent pour divertir le cerveau.

Dire non à une mauvaise alimentation

Privilégier une alimentation saine est incontestablement la base pour avoir une bonne santé physique et psychique. De plus, après la cinquantaine, il faut être vigilant sur le régime alimentaire à adopter.

Voici quelques conseils à prendre en considération :

·         Éloigner les aliments transformés

·         Bien prendre son petit-déjeuner

·         Manger des fruits et des légumes, sans modération

·         Privilégier les vitamines B6 et les oméga-3

·         Privilégier les eaux minérales ou encore les oléagineux

Rechercher un sommeil de qualité

Un sommeil récupérateur est très important dans la lutte contre le stress. Pour passer une bonne nuit, il faut éloigner les sources de lumières telles que les écrans, écouter une musique relaxante ou encore maintenir une bonne température corporelle. 

%d blogueurs aiment cette page :