Comment retrouver la joie de vivre après une dépression ? La vie est incontestablement une succession d’évènements aussi différents les uns que les autres. Tantôt, ce sont des moments de joies intenses, de bonheur inouï ou encore de bien-être total. Par moment encore, il arrive de faire face à des évènements douloureux qui plongent dans un état dépressif. Des évènements qui vous abattent, vous ôtent le sourire, le bien-être et la joie de vivre. Ces évènements ou traumatismes laissent parfois des séquelles sur le long terme : on parle alors de dépression. Dans cet article, découvrez 7 astuces pour retrouver la joie de vivre après une dépression.

Joie de vivre : Comment reconnaître les signes d’une dépression ?

Joie de vivre - Comment reconnaître les signes d'une dépression
Joie de vivre – Comment reconnaître les signes d’une dépression

Il n’y a pas si longtemps, le mot dépression était peu connu du grand public ou encore, il était employé à tort et à travers. C’est l’un des troubles psychiatriques les plus fréquents. Découvrons-le plus en détail.

1. Dépression : Qu’est-ce que c’est ?

La dépression est une pathologie caractérisée par un ralentissement de l’activité intellectuelle et motrice accompagnée de tristesse et d’anxiété. C’est un état qui se décrit par un affaiblissement de l’énergie morale et physique, un manque d’engouement pour toutes activités habituellement considérées comme agréables pour l’individu.

Également appelée dépression caractérisée, dépression clinique, dépression majeure ou dépression chronique, elle n’est pas à confondre avec les baisses d’humeur passagères ou autres troubles moins significatifs. Elle affecte l’humeur, les pensées, les comportements, mais aussi le corps à travers les maux de tête, de ventre et de dos. La dépression peut subvenir à n’importe quel âge même dans l’enfance. Elle survient généralement à la fin de l’adolescence ou au début de l’âge adulte.

2. Quels sont les symptômes d’une dépression ?

Plusieurs symptômes permettent d’identifier une personne atteinte d’un trouble dépressif. Chez un individu souffrant d’une déprime passagère, les symptômes disparaissent dans le temps mais par contre, dans le cas d’une dépression chronique ou clinique, ils s’empirent dans le temps. Ces symptômes peuvent être regroupés en trois catégories : psychiques, comportementaux et physiques. Voici quelques facteurs pouvant vous permettre d’identifier un état dépressif.

Le sentiment permanent de désespoir

C’est la sensation d’être pris au piège, que les choses ne vont pas s’arranger mais qu’elles ne feront que s’empirer. La personne perd son optimisme et est pessimiste à propos de tout et de rien. Elle est toujours triste sans aucun motif clairement énoncé. On note ainsi le manque total de la joie de vivre et de la notion de bonheur.

La perte d’intérêt et de plaisir dans les activités habituelles

Il s’agit d’un manque ou d’une absence totale de plaisir dans toutes les activités même celles qui procuraient autrefois, beaucoup de plaisir à l’intéressé.

Les troubles alimentaires

On remarque chez les personnes dépressives un changement de poids sans aucune raison apparente. Ces troubles alimentaires sont caractérisés par une perte de poids significative ou au contraire par une prise de poids importante. La première s’explique par un manque d’appétit et la seconde par un excès d’appétit.

Les troubles du sommeil

Ils se traduisent par une insomnie ou une hypersomnie. Dans le cas d’une insomnie, la personne dépressive n’arrive pas à avoir un sommeil durable et apaisant car elle a tendance à ruminer ses difficultés du moment. Cependant, le sommeil peut également être considéré comme un refuge, une manière de fuir la réalité. Le temps de sommeil est donc nettement supérieur à la moyenne ; c’est le cas d’une hypersomnie.

Les troubles cognitifs

C’est un dysfonctionnement cognitif qui entraine la baisse des capacités de raisonnement. Ce qui se traduit également par une difficulté à rester concentré ou à penser, entraînant une incapacité à prendre des décisions importantes.

La récurrence d’idées morbides

C’est un ensemble d’idées dévalorisantes et/ou suicidaires. La personne atteinte de dépression a l’impression de n’avoir aucune valeur en tant qu’être humain. Elle peut également avoir des idées suicidaires et penser à des scénarios concrets de suicide.

Ces symptômes cités sont loin de faire un compte rendu exhaustif des symptômes de la dépression. On remarque aussi une fatigue chronique, une lenteur dans les gestes et la parole, un sentiment de culpabilité excessive, la baisse de la libido, l’isolement et bien d’autres symptômes. Certains facteurs qui suscitent cet état seront abordés afin de mieux les cerner, de les éviter et de retrouver une joie de vivre.

Causes et facteurs à risques de la dépression

Jusqu’ici, les causes de cette maladie restent encore un sujet à polémique. Mais l’on s’accorde à dire qu’il n’existe pas une cause unique de la dépression chez un individu. Il s’agit plutôt d’un ensemble de facteurs liés les uns aux autres. Les causes de la dépression peuvent être rangées en trois catégories : biologiques, psychologiques et sociologiques.

1. Les causes biologiques

Malgré la complexité du cerveau humain, les personnes atteintes de dépression présentent un déficit ou un dérèglement de certains neurotransmetteurs. Ce déséquilibre perturbe la communication entre les neurones. Notons que le déséquilibre hormonal engendré par la prise de certains médicaments peut contribuer à la dépression. Aussi, les antécédents de dépression dans la famille peuvent être considérés comme un facteur à risque.

2. Les causes psychologiques 

Elles englobent l’ensemble des évènements traumatisants et stressants vécus par l’individu. Il s’agit notamment des évènements tels que : la perte d’un proche, la perte d’un emploi, le divorce, la maladie, le viol et autres. Outre ces évènements, les traumatismes vécus dans l’enfance rendent plus sensible à la dépression à l’âge adulte.

3. Les causes sociologiques

Elles sont quant à elles liées au cadre de vie et aux habitudes. Il s’agit par exemple de la précarité des conditions de vie, du manque d’activités physiques, de l’abus de la télévision ou de jeux vidéo, du tabagisme, de l’alcoolisme, de l’accumulation du stress sur le plan professionnel, de l’isolement social… Voilà autant de facteurs pouvant conduire à la dépression.

Cependant, la dépression n’est pas une fatalité. La combattre est d’ailleurs l’un des enjeux de santé les plus important de ce 21è siècle.

Voici détaillé en 7 astuces ce que vous pouvez faire pour retrouver votre moral, votre sourire, votre confiance en vous ou tout simplement votre joie de vivre.

Sept astuces pour retrouver la joie de vivre

Comment retrouver la joie de vivre
Comment retrouver la joie de vivre

De petites astuces peuvent vous aider à mieux vous porter et avoir la Joie de vivre. Parfois, il suffit d’un petit coup de pousse pour entrevoir le bout du tunnel. Les sept astuces qui seront détaillées vous permettront inévitablement de retrouver la joie de vivre et confiance en soi puis tout ce qui vous semble inaccessible actuellement. Elles vous permettront d’améliorer votre moral, votre humeur et votre santé psychique. L’enthousiasme, l’optimisme, le bonheur et joie de vivre, la joie de se réveiller chaque matin, la Joie de vivre et de jouir d’une bonne santé et la confiance en soi meubleront à nouveau votre vie. Voici donc ces astuces qui vont certainement vous impressionner par leur fiabilité.

Astuce 1 : Faites beaucoup d’activités physiques

Faire du sport est un moyen naturel pour combattre la dépression. C’est une véritable joie de vivre synonyme. Au cours des activités physiques, l’organisme produit l’endorphine et la dopamine qui agissent contre la dépression. Il existe plusieurs manières de faire du sport et chacune d’elles peut vous être bénéfique. Vous pouvez aussi essayer la danse joie de vivre fortnite. Cependant, il faut opter pour des exercices simples au début et les faire à un rythme régulier. Vous pouvez par exemple faire 30 minutes de sport tous les jours. Pour avoir un résultat plus concret, faites vos exercices à l’air libre.

Astuces 2 : Dormez beaucoup et bien

Bien dormir pour retrouver sa joie de vivre
Bien dormir pour retrouver sa joie de vivre

Le sommeil est réparateur car dormir pendant sept heures consécutives par jour est important pour surmonter une dépression et pallier le manque de joie de vivre. Le repos améliore l’état d’esprit et aide à réfléchir sereinement. Cependant, les personnes dépressives ont du mal à s’endormir ou à rester endormies un long moment. De petits conseils pourraient vous aider à bien dormir :

  • Détendez votre corps au maximum ;
  • Éteignez tous les écrans dans votre chambre y compris le smartphone ;
  • Éteignez toutes les lumières vives ;
  • Optez pour des draps et coussins propres, frais, doux et sentant bon ;
  • Abusez des couleurs douces dans votre chambre.

Si malgré ces précautions, vous vous réveillez en pleine nuit, surtout pas de panique. Détendez-vous, levez-vous et marchez. Ensuite, respirez profondément, écoutez de la musique douce et positive. Ne vous laissez pas submerger par l’angoisse et le stress.

Astuce 3 : Soignez votre régime alimentaire

L’alimentation joue un rôle important sur la santé. Plus elle est équilibrée, plus elle est meilleure pour vous. Pour lutter contre la dépression, il faut alléger vos plats. Insérez beaucoup de légumes dans votre alimentation. Il est important d’ajouter à votre alimentation, des omégas 3 présents dans certains poissons comme le thon, la sardine et le saumon. Consommez des aliments riches en calcium comme le lait, le yaourt, le haricot rouge, les épinards, les choux, les graines de sésames et autres. Optez également pour des aliments à forte concentration en magnésium tels que les amandes et les noisettes.

Buvez beaucoup d’eau car un corps hydraté est apaisé. Il est conseillé de manger suffisamment de fruits tous les jours. Cependant, il faut éviter les sucres, les graisses et l’alcool.

Astuce 4 : Entourez-vous de bonnes personnes

Joie de vivre - S'entourer des bonnes personnes
Joie de vivre – S’entourer des bonnes personnes

Il est préférable de vous éloigner des personnes qui vous dépriment, vous rabaissent ou vous maltraitent. Fuyez les personnes négatives, pessimistes ou colériques même si c’est un parent proche. Prenez vos distances car leur présence vous fera plus de mal que de bien. Par contre, évitez d’être toujours seul (e). Entourez-vous de personnes heureuses, souriantes, positives, patientes et débordantes de la joie de vivre. La compagnie est bonne pour vous. Confiez-vous puis racontez vos difficultés. Ce n’est pas toujours évident d’admettre qu’on est dans un état dépressif, mais le soutien et les conseils d’un ami peuvent vous aider à traverser cette période.

Astuce 5 : Sortez prendre l’air et du soleil

Être en contact avec l’air et le soleil quand vous souffrez de dépression peut s’avérer être une excellente thérapie pour retrouver et respirer le bien être. Il est conseillé de marcher ou de faire du vélo dans un parc naturel, près d’une rivière ou sur une plage. Notre corps a besoin de lumière notamment pour synthétiser l’indispensable vitamine D. A priori vous pouvez aussi faire recours aux lampes de la luminothérapie. Cette technique a toutefois un coût contrairement au soleil. L’idéal donc c’est de sortir prendre un coup de soleil dès que ce dernier se pointe. Au lieu de vaquer à d’autres occupations à la pause déjeuner par exemple, sortez pour profiter du soleil.

Astuce 6 : Pratiquez des exercices de relaxation

La relaxation est un ensemble d’exercices conçu pour évacuer le stress et l’angoisse. Les exercices de relaxation les plus connus sont le yoga, la méditation, le massage, la respiration profonde et bien d’autres encore découvrez la relaxation bio-dynamique). Faire recours aux techniques de la relaxation, vous permet de vous libérez du stress, de l’angoisse et de l’anxiété que vous ressentez.

Il n’est pas important de faire tous les exercices de relaxation. Optez pour une technique, celle qui vous semble plus accessible et plus simple. Pratiquez cet exercice fréquemment et faites le bien. Nous vous proposons la technique de  »respiration profonde », faites des pauses de 5 à 10 minutes plusieurs fois dans la journée pour faire ce simple exercice.

Astuce 7 : Faites des activités manuelles et soyez créative

Avoir les mains occupées est aussi une excellente manière de lutter contre la dépression. L’idéal c’est d’utiliser vos mains et d’y ajouter votre créativité pour faire des activités qui vous plaisent. Peindre, dessiner ou prendre des photos par exemple vous permettra de retrouver votre joie interne.

En outre, le simple fait de bouger physiquement va naturellement augmenter le taux de dopamine mais aussi de sérotine dans votre corps. Ainsi, faire la cuisine, le ménage, passer l’aspirateur, faire de la lessive, faire du bricolage, faire les magasins, faire du jardinage ou autres activités peut également vous être utile dans une période dépressive. Vous pouvez aussi penser à tenir un journal intime et à écrire. Cela est nécessaire pour votre bien-être et constitue également un moyen de soulagement.

En définitive, retrouver la joie de vivre, respirer le bonheur et être à nouveau épanoui après une période dépressive, c’est bien possible. Ne vous bousculez surtout pas, faites un pas après l’autre.

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : Aïkido, la voie de l’harmonie.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet article :comment surmonter une dépression, PERTE DYNAMISME ET JOIE DE VIVRE

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :