Pensez-y … chaque chose que nous faisons est destiné à nous rendre plus heureux.

Et pourtant, parfois, malheureusement nous nous en détournons et faisons des choses qui nous éloignent de ce but.

Nous avons tous le potentiel d’un véritable bonheur. Il n’y a pas de marqueur génétique ou d’ADN qui détermine qui sera heureux et qui ne le sera pas.

Nous faisons des choix tout au long de notre vie, et le résultat de tous ces choix combinés, détermine notre niveau de bonheur. Alors faites les bons choix et le bonheur tapera à votre porte.

Voici un échantillon de quelques-unes de ces astuces que nous pouvons utiliser pour nous guider vers un bonheur véritable et authentique.

 

1/ Rechercher le positif dans tout

 

Il existe un vieux dicton qui dit que rien n’est intrinsèquement bon ou mauvais, ce qui fait pencher la balance d’un côté ou de l’autre, n’est que votre réaction face à un évènement.

Tenter de trouvez le positif dans tous ce que vous entreprenez ou encore tout ce qui peut vous arriver et vous apprendrez à relativiser et ainsi vous serez plus heureux.

Ceux qui généralement attirent la chance à eux, l’ont parce qu’ils regardent le positif dans chaque situation, quelque soit le risque que cela puisse paraître pour les autres.

 

2/ Accentuer le positif

 

Nous grandissons tous avec une « carence en positivisme», c’est tout à fait normal, ce n’est que le résultat des normes et des règles de notre société fondées sur des restrictions et des sanctions plus que l’acceptation et la récompense.

Dès le plus jeune âge, on nous apprend ce que nous ne devons pas faire au lieu de ce que nous pouvons faire.

Même dans la vie de tous les jours, il y a plus d’influence négative que positive.

Heureusement, vous pouvez travailler pour améliorer et renforcer cet équilibre. Célébrez le positif et travaillez pour obtenir plus de cela.

Lorsque vous réalisez quelque chose, félicitez-vous!

Cherchez des choses que vous considérez comme élevées, ce qui vous rend heureux.

Dans le même temps, réduisez votre exposition aux choses négatives,

  • ​qu’il s’agisse des nouvelles quotidiennes,
  • ou des gens avec lesquels vous ne vous sentez pas bien.

Vous connaissez vos boutons … assurez-vous que les positifs soient poussés au maximum plus que négatifs.

 

3/ Pratiquer l’égoïsme avec parcimonie

 

Quand nous étions jeunes, on nous a appris que mettre nos intérêts devant ceux des autres n’était pas une bonne chose.

A l’instar de l’âge adulte il en est de même, nous faisons passer les demandes et sollicitations des autres avant les nôtres.

Que ce soit au travail quand un collègue nous demande de l’aider sur tel ou tel dossier ou encore avec nos enfants, notre mari ou notre femme, nous nous plions souvent en 4 pour répondre à leurs satisfactions.

Mais si le bonheur résidait dans l’art d’être égoïste ? 

On en convient tous, c’est bénéfique d’aider les autres, cela fait plaisir mais nous devrions-nous pas poser des limites pour nous protéger d’être manipulés ou abusés par d’autres ? Ne faut-il pas penser à soi pour nous permettre de lâcher prise et de se détendre ?

Vous êtes important, et si vous ne vous soignez pas physiquement, émotionnellement et spirituellement, vous ne pouvez vous attendre à ce que quelqu’un d’autre le fasse à votre place.

 

4/ Écoutez vos sentiments

 

Tous les sentiments sont bons. Tout sentiment se produit pour une raison : il transmet un message.

Parfois, ce message est agréable, d’autres fois non.

Notre tendance est de nous distraire des sentiments désagréables, souvent par le tabagisme, la consommation d’alcool voire certaines drogues.

Lorsque vous vous sentez mal, évitez de trouver un substitut et tentez d’identifier la raison, il est nécessaire de ne pas être satisfait.

 

5/ Donnez de vous-même

 

A contrario de ce que je vous disais tout à l’heure, plus vous donnez, plus vous recevez. Je vous renvoie ici vers la loi de la réciprocité.

Il n’y a probablement pas d’étude scientifique qui prouve qu’il en est ainsi, mais le don inconditionnel est extrêmement enrichissant.

Il semble que plus vous donnez vous, plus c’est bénéfique pour votre psychisme.

Aidez ceux qui en ont besoin.

Donnez de votre temps si vous le pouvez même de façon anonyme.

 

6/ Yes we can

 

Vous avez la capacité de faire avancer les choses en utilisant votre esprit.

Les principales icônes du sport et hommes d’affaires l’utilisent, et vous le pouvez aussi.

Il existe plusieurs façons de faire cela; l’une des méthodes habituelles consiste à utiliser la visualisation, en prenant une image dans votre esprit de ce que vous voulez qui se produise.

Cela ne doit pas nécessairement être une image visuelle, il pourrait s’agir d’un sentiment, d’une odeur, d’un son ou d’une combinaison des sens.

Nous ne sommes pas habitués à utiliser cet outil, donc il faut de la pratique.

 

7/ Acceptez les choses que vous ne pouvez modifier

 

Nous résistons à des choses que nous n’aimons pas et nous dépensons énormément d’énergie contre cette résistance.

Mais, je suis désolé de vous le dire, c’est peine perdu.

Utilisez plutôt votre énergie sur quelque chose de plus utile et productif. Cela ne veut pas dire que vous devez tout accepter.

Si vous désirez vraiment le changement, vous devriez alors travailler sur ce changement, mais passer du temps à se soucier de quelque chose sans vouloir activement le modifier, est improductif et nuisible pour votre bien-être.

Il est nécessaire d’arrêter de ressasser le passé et de vivre l’instant présent.

 

8/ Prenez le temps de méditer

 

Nous passons presque tout notre temps à penser au passé et à planifier notre l’avenir.

Nous passons rarement du temps dans le présent, plus particulièrement dans le « moment présent« .

Pour la majorité d’entre nous, il semble impossible de mettre l’accent sur ce qui se passe actuellement, même au moment ou vous lisez cet article :).

Votre méditation pourrait être la méditation formelle ou la prière, mais il pourrait être aussi simple que de se concentrer sur chaque respiration pendant quelques minutes seulement, en rejetant les pensées passées et futures à mesure qu’elles se posent !

 

9/  Franchissez vos limites, vos croyances limitantes

 

Lorsque nous échouons, la raison en est généralement parce que nous ne croyons pas que nous en sommes capables. Même que nous ne méritons pas ce que nous ne réussissons pas.

Le plus souvent, cette croyance est en réalité fausse.

Le résultat d’une programmation négative reçue depuis l’enfance. La vérité est que la plupart d’entre nous sont capables de faire la plupart de ce que nous voulons vraiment faire … il suffit d’y croire.

La meilleure façon de démarrer est d’y aller doucement, petit à petit, en travaillant jusqu’à ce que vous remarquez les limites de dissolution.

Plus vous réussissez à assimiler les concepts et les processus décrits dans ces 9 points dans votre vie, plus vous serez sincèrement heureux et le bonheur durera!