La méditation connaît un regain d’intérêt ces dernières années en France. De nombreux auteurs de développement personnel publient des livres à ce sujet en voyant dans la méditation une pratique miracle qui sauverait l’humanité. La méditation intéresse également les scientifiques en neuroscience souhaitant trouver un remède à l’un des problèmes important de nos vies : le stress. Qu’en est-il de cette pratique à l’origine orientale ? Est-ce que la méditation aurait bien toutes les vertus qu’on lui prête ?

 

La méditation crée un rapport à la souffrance libérateur

 

Le reflexe de chacun d’entre nous est souvent de nier la souffrance. L’idéologie du bonheur véhiculée dans les grands médias participe à ce jeu visant à nier ce phénomène humain inévitable et tragique.

Or la première des 4 nobles vérités observées par le Bouddha est : la vie est souffrance (dukkha). Nos vies sont constituées de souffrance. Cette souffrance peut parfois être très vive. Par exemple, un proche peut avoir des graves problèmes de santé. Une personne peut perdre ses parents, ou vivre des violences physiques ou psychiques au quotidien. Cependant, la souffrance provient bien souvent des tracas du quotidien.

Ces petits soucis peuvent se manifester par du stress, produisant une augmentation du taux de cortisol et d’adrénaline dans l’organisme. Les risques pour la santé sont important : fragilisation du système immunitaire, carences  nutritionnels, accélération du vieillissement, et augmentation des risques  d’ulcère d’estomac.

La méditation en faisant ce constat sur la réalité de l’existence humaine nous donne l’occasion de changer notre rapport à la souffrance. En pratiquant la méditation nous apprenons à vivre notre vie sans artifice. La méditation nous montre comment sortir du cercle de la culpabilité afin de vivre des vies plus dignes, et plus authentiques. La souffrance n’est plus cette chose insupportable à cacher. Elle est un élément de la vie avec laquelle il nous faut composer. La pratique de la méditation change notre rapport à la souffrance, produisant un effet libérateur dans nos vies.

Nous allons voire en quoi la méditation soulage le stress et aide à cultiver une bonne santé.

 

La pratique de la méditation réduit les effets du stress

 

La pratique de la méditation pleine conscience nous fais faire l’expérience du calme et de la vision pénétrante, de l’attention et de la vigilance discriminante appelée shamatha et Vipashyana dans le bouddhisme. Le son du bol chantant au début de la pratique produit un apaisement immédiat. Au fil de la pratique, l’organisme connait plusieurs effets positifs :

  • La réduction du rythme cardiaque
  • La diminution de la production d’hormones liées au stress
  • La fortification de l’immunité

 

La méditation stimule la production des hormones du bonheur

 

La pratique de la méditation nous fait faire l’expérience d’une forme de tranquillité profonde, d’un sentiment de bien-être authentique. Voici les quelques neurotransmetteurs que la pratique de la méditation contribue à produire et leurs bienfaits:

  • La dopamine tient un rôle essentiel dans la capacité du cerveau à ressentir du plaisir, de la gratification, et le maintien de l’attention. La dopamine contribue aussi également à réguler l’humeur et le sommeil.
  • La sérotonine. Ce neurotransmetteur tient une place importante dans la régulation de différents systèmes impliqués dans la gestion des émotions, l’appétit, le sommeil et l’agressivité.

 

La pratique de la méditation contribue à l’amélioration du sommeil

 

Nous faisons tous parfois des nuits difficiles. Nous pouvons avoir des insomnies, provoquant des lendemains difficiles ou nous sommes stressés et irritables. Des études scientifiques ont mis en évidence que la méditation obtenait de bons résultats dans la guérison de l’insomnie. La méditation aide à retrouver un sommeil de qualité, essentiel à notre santé psycho-émotionnelle.

La pratique de la méditation contribue à la production par notre cerveau d’ondes cérébrales beta et thêta propices à  la relaxation. Après une séance de méditation nous découvrons un sentiment de quiétude et de sérénité, ce qui nous permet de mener des vies plus ancrées.

Arrivée l’heure de dormir, nous ne ruminons plus nos pensées négatives, ce qui nous aide à trouver le sommeil rapidement.

 

La pratique de la méditation permet d’élargir l’attention

 

Nous sommes souvent victimes du stress lorsque nous essayons de multiplier les tâches simultanément. Cependant, les neuroscientifiques on fait la découverte que la partie consciente du cerveau n’était capable que de réaliser qu’une tâche à la fois. Cela signifie que parler tout en regardant mes emails fait chuter ma concentration. De même lorsque nous conduisons tout en ayant une conversation téléphonique, ceci diminue notre attention et augmente notre stress. La pratique de la méditation entraîne notre esprit à se focaliser sur les tâches en cours sans succomber aux distractions. Le fait d’effectuer une tâche à la fois, en étant pleinement présent, permet de diminuer notre stress.