Faire une cure de jouvence vous permet de tonifier, modeler et sculpter votre corps afin d’obtenir un physique dont vous êtes fier. La vieillesse est une étape normale du cycle de vie de tous les êtres vivants (animaux et végétaux). Chez les humains, cette phase de la vie fait généralement l’objet de crainte, voire d’angoisse. Certains n’hésitent pas à investir une fortune pour espérer se mettre à l’abri.

La vieillesse est hélas une obligation. Il n’est alors pas question de la combattre. Il s’agit plutôt de la préparer à travers la qualité de vie que nous menons. Pour ce faire, il est important de veiller précocement sur tout ce que nous consommons et pensons. Un assainissement de notre mode de vie influence significativement notre espérance de vie. Quelles sont les habitudes à adopter pour être en bonne santé et ralentir le vieillissement ? Découvrez comment faire une cure de jouvence grâce en 9 habitudes qui vont rallonger votre vie !

1- Cure de jouvence : Satisfaire le besoin en sommeil

Cure de jouvence - Bien dormir
Cure de jouvence – Bien dormir

L’importance du sommeil est unanime dans la vie de l’homme. Cependant, les obligations journalières permanentes et croissantes conduisent certaines personnes à le restreindre au strict minimum. Or, il est important de rappeler le rôle du sommeil sur la qualité de vie que nous menons.

En effet, le moral et le corps reçoivent tout au long de la journée des pressions de divers ordres. Ces dernières sont à l’origine des réactions qui se traduisent par la fatigue physique et mentale. Ils justifient également la lenteur des réflexes, le déficit d’énergie, de concentration, d’enthousiasme, de joie de vivre et autres.

Par ailleurs, la consommation des excitants (tabac, café…) constitue pour beaucoup de personnes un moyen de s’en sortir. Pourtant, les excitants font croire aux organes qu’ils ne sont pas épuisés quand bien même ils le sont. Autrement dit, ce comportement contribue à augmenter par surexploitation, le taux de tension sur les nerfs et les muscles.

La croissance du taux d’insomnie à travers le monde se justifie en partie par la consommation abusive d’excitants. Les causes de l’insomnie sont nombreuses, mais s’expliquent en général par un état de surexcitation des cellules nerveuses. Il est important d’agir en améliorant l’hygiène de vie en vue de jouir des retombées incommensurables sur la santé. Le sommeil est en effet la clef de voûte d’un état de santé robuste.

En effet, un sommeil quantitatif et qualitatif permet de régénérer complètement l’organisme ainsi que le système nerveux. Se coucher tôt n’est nullement synonyme de perte ou de gaspillage de temps, mais plutôt le contraire. Le sommeil permet de se revitaliser et d’optimiser l’espérance de vie en prévenant l’usure précoce des cellules.

2- Préférer les soins naturels pour un cure de jouvence réussie

Les approches des soins utilisées en cas de maladie déterminent fortement la portée des inconvénients sur la cinétique de vieillissement. On distingue de façon générale trois types d’approches. Certaines sont plus courantes que d’autres. Il est utile néanmoins de revenir sur chacune d’elles afin que le choix s’effectue en tout état de cause.

Approche d’hygiène alimentaire

Cette approche de traitement admet le principe selon lequel notre état de santé résulte de ce que nous consommons et de la « salubrité » de notre mentale. Elle consiste à recourir à un véritable assainissement de l’hygiène de vie en passant par un tri consciencieux de tout ce que nous ingérons.

Lorsque le régime alimentaire souffre de la surcharge ou du déficit en éléments nutritionnels, les problèmes de santé apparaîtront naturellement. Un régime alimentaire équilibré et riche en fruits, légumes, poissons et autres est vivement recommandé. Les produits alimentaires doivent être le plus biologiques possibles. Les crudités sont les bienvenues. Dans le cas contraire, il faut s’assurer que les traitements thermiques n’influencent pas significativement la valeur nutritionnelle des produits.

Le traitement doit se faire le plus simplement et naturellement possible. Les exercices physiques sont indispensables pour accompagner toutes ces mesures. Une telle prise en charge sanitaire concourt à rectifier les problèmes à la source et non à s’attarder sur un soulagement superficiel des symptômes. Il arrive qu’en considérant la portée de la pathologie à prendre en charge, l’approche d’hygiène alimentaire seule soit insuffisante. Il est alors nécessaire de déployer des techniques d’intervention directes et spécifiques sur les zones ou organes cibles.

Approche physiologique

Les méthodes physiologiques utilisent l’aromathérapie, l’homéopathie, la phytothérapie, la réflexologie, l’acupuncture, la massothérapie, l’hydrothérapie et autres. Elles emploient les applications diverses (des mains, d’aiguilles, d’arômes…) en vue du soulagement de la douleur ou de la prise en charge thérapeutique d’une pathologie.

Chaque méthode de traitement physiologique apporte des techniques spécifiques à un traitement particulier. Les méthodes physiologiques de thérapie ont l’avantage d’être naturelles et saines. Elles visent à protéger ou à soigner l’organisme contre les pathologies éventuelles relevant de domaines multiples (musculo-articulaire, digestif et autres).

Les techniques de redynamisation du fonctionnement des organes par contact manuel, les préparations à base des végétaux ou animaux sont les plus utilisées. Elles n’apportent pas de substance à effet toxique sur la santé de l’organisme humain. Quelques fois, le respect de l’hygiène alimentaire et/ou la méthode physiologique de thérapie s’avèrent inefficaces en ce qui concerne certaines pathologies. Le recours est fait dans ce cas à d’autres traitements plus puissants.

Approche de la médecine conventionnelle et de l’allopathie

Cette approche a recours à des interventions médicales puissantes. Les médicaments utilisés dans le cadre de la prise en charge par cette méthode sont des molécules chimiques de synthèse. Il s’agit des substances chimiques ayant des effets secondaires inévitables parfois très dangereux sur l’organisme.

Le caractère nocif de ces substances résulte de l’impossibilité d’élimination de leur déchet par la voie métabolique. Lesdits déchets se retrouvent ainsi accumulés dans les différents organes. Les conséquences peuvent être aigües ou chroniques avec des niveaux de gravité divers. Il convient alors de dire que ces molécules pharmaceutiques, au-delà des finalités pour lesquelles elles sont prescrites, envahissent l’organisme de substances non physiologiques. Ces traitements doivent être d’ultime recours notamment en cas de maladies graves caractérisées par de douleurs extrêmes, de septicémie, de baisse drastique des fonctions immunitaires…

On peut dire à la suite des informations susmentionnées qu’il est nécessaire de traiter un mal à partir de l’origine. La méthode recommandée serait d’essayer le traitement à partir d’une amélioration de la qualité de vie en agissant sur le paramètre de l’hygiène alimentaire. Ce que nous consommons représente notre premier médicament. En cas de l’échec de cette approche thérapeutique, celle physiologique peut être déployée. La résolution du problème par la voie physiologique peut connaître des limites. C’est uniquement dans ce cas qu’on peut faire recours à l’approche de la thérapie conventionnelle ou à l’allopathie.

3- Apprendre à bien respirer

Cure de jouvence - Bien respirer
Cure de jouvence – Bien respirer

La respiration consiste à la fixation du dioxygène par les cellules sanguines à travers l’inspiration. Le but étant d’assurer la distribution entre les cellules des organes de notre corps. Les déchets générés par le métabolisme (parmi lesquels on a le dioxyde de carbone) sont en retour captés puis expulsés dans le milieu extérieur par l’expiration. Une bonne respiration favorise une oxygénation optimale des cellules internes et une élimination maximale de dioxyde de carbone.

Les bienfaits se rapportant à une bonne respiration sont considérables. Elle participe à l’amélioration de la qualité des échanges gazeux respiratoires, de la circulation sanguine et de la nutrition cellulaire. Elle est également indispensable à la régénérescence du corps et à son équilibre avec l’esprit. Cet équilibre est indispensable à la sérénité et à la lucidité.

Pour profiter pleinement de la respiration, toutes les postures sont favorables. Cependant, l’idéal consiste à vous mettre debout (droit et les épaules bien dégagées). Joignez ensuite vos deux mains et soulevez-les en tournant les paumes vers le ciel dans un mouvement d’étirement général. Pendant l’étirement, inspirez progressivement en faisant rentrer le maximum d’air. Lâchez soudainement les mains en vous décontractant au maximum. Expirez en expulsant complètement l’air vers l’extérieur.

La particularité à cette étape réside en l’expulsion instantanée de l’air à travers la bouche et non par les narines. Cet exercice repose sur le principe de la respiration ventrale. Vous pouvez en plus facilement le réaliser partout où le besoin se fait sentir. Répétez-le trois fois de suite et plusieurs fois dans la journée pour apprécier son efficacité. Il permet d’évacuer les tensions musculaires, les mauvaises énergies et autres. Ce qui vous procure un effet de relaxation extraordinaire. Il revitalise tout l’organisme et stabilise l’esprit.

4- Pratiquer le sport d’entretien

Cure de jouvence - Faire du sport
Cure de jouvence – Faire du sport

Les activités sportives contribuent pour beaucoup en ce qui concerne notre bien-être. Le simple fait de marcher suffit amplement. Vous pouvez plutôt pratiquer la course. En effet, une pratique régulière à raison de 15 minutes au moins par jour produit de bons résultats.

Les exercices physiques favorisent une grande et profonde oxygénation de l’organisme par la respiration. Ils agissent sur le cœur en le stimulant, ce qui participe à la bonne circulation sanguine. La circulation sanguine assure par ailleurs les échanges de gaz respiratoires et des nutriments avec les cellules de nos divers organes. Il ressort alors que les activités sportives contribuent à aérer et à booster le fonctionnement de nos organes.

Certaines récentes études révèlent que 4 séances de course d’une heure chacune par semaine est susceptible de rallonger votre longévité de 7 heures. D’autres mettent en évidence un prolongement de l’espérance de vie de 4 à 7 ans si vous pratiquez 25 minutes de marche de façon journalière. En effet, au cours de ces exercices, l’organisme utilise l’excès du sucre dans le sang comme source d’énergie :

  • La respiration est plus rapide et profonde. Ce qui contribue à améliorer la circulation sanguine
  • Les organes sont bien oxygénés et nourris et les tensions musculaires éliminées.
  • L’énergie vitale est régénérée et le métabolisme général stimulé.

L’effet cumulé de tous ces atouts justifie la réduction de 25 à 40% des risques de mort subite.

5- Rire fréquemment pour rajeunir

Le rire est aussi vertueux qu’une activité sportive. En effet, il est l’origine des mouvements d’un nombre impressionnants de muscles. Les muscles impliqués dans un éclat de rire sont : les muscles de la face, les muscles respiratoires les muscles du transit digestif et autres. De plus, l’accélération et la profondeur du rythme respiratoire est d’un bienfait immense à l’organisme.

Par ailleurs, le rire influence positivement la circulation sanguine. Ce qui améliore les échanges de nutriments et de gaz respiratoires au niveau cellulaire. Le fonctionnement de l’organisme se retrouve ainsi redynamisé. Une stimulation de la sécrétion des sucs digestifs et la détoxification des organes font également partie des nombreux avantages du rire.

Par ailleurs, le rire stimulate de nombreux systèmes hormonales qui contribuent au bien-être de l’homme. L’endorphine est une puissante hormone qui intervient dans la régulation des sensations douloureuses comme un antidouleur. Le rire a en outre un effet régulateur de l’adrénaline. Cette dernière intervient aussi dans le soulagement des douleurs et facilite le lâcher-prise face aux blocages professionnels, sociaux et autres. Cela permet de se recentrer sur l’essentiel et d’abandonner les vaines luttes dans une dynamique d’utilisation efficace et efficiente de son temps et de son énergie.

En plus, l’évacuation des mauvaises énergies libère l’esprit et améliore la qualité du sommeil. Le rôle inhibiteur exercé par le rire sur la sécrétion du cortisol fortifie le système immunitaire. Certaines recherches récentes concluent un gain de sept années sur l’espérance de vie de ceux qui gardent au quotidien le sourire aux lèvres.

6- Contempler les merveilles de la nature

Une balade loin de la ville est une occasion de contemplation et d’émerveillement face aux trésors de la nature. La verdure qui témoigne du bien-être végétal, l’épanouissement des extraordinaires fleurs multiformes et multicolores ne vous laisseront pas indifférent. La senteur des fleurs, le défilé des oiseaux dans les arbres et le ciel, les chants des oiseaux et insectes divers sont autant d’éléments susceptibles de vous détourner des contraintes quotidiennes. La beauté de la nature vous forcera à l’admiration. Elle permettra de vous ressourcer et de reconnecter la dimension physique du corps à celle spirituelle en vue de rétablir l’équilibre. Ce dernier se traduira par la restauration de la sérénité et de la confiance en soi. La respiration de l’air pur, la réduction du stress, le renforcement immunitaire… amélioreront votre qualité de vie.

7- Prendre du calcium

Le vieillissement prépare l’organisme de manière chronique à l’ostéoporose qui justifie un déficit de la minéralisation osseuse. Une vulnérabilité des os à la fracture est alors établit. Le moindre choc peut occasionner des cassures avec pour corollaires, les blessures et les infections. Pour prévenir ce mal, il est essentiel de commencer à revoir son hygiène alimentaire.

Vous pouvez commencer par enrichir votre alimentation de produits riches en calcium. Le calcium se retrouve généralement dans les aliments comme : le poisson avec les arrêtes, du lait et des produits laitiers, des légumes, du brocoli, du haricot blanc, du choux frisé et autres. Si malgré les dispositions alimentaires, la probabilité du risque d’ostéoporose est toujours élevée, vous pouvez donc recourir aux suppléments alimentaires en calcium.

8- Prolonger sa longévité avec la relaxation bio-dynamique

La relaxation bio-dynamique prend en compte plusieurs espaces : votre plexus solaire, région du haut de l’abdomen qui abrite le diaphragme, soit les muscles de vos poumons (respiration thoracique) qui agit en même temps sur tout le bassin viscéral et la région des reins. La zone thoracique qui traduit également les émotions a tendance à se raidir sous l’influence des toxines affectives ou des traumatismes et chagrins restés en souffrance.

La respiration profonde et fluide est la clé essentielle pour libérer ces contraintes qui contrarient le schéma respiratoire. En décontractant votre corps par votre respiration, vous ressentirez un soulagement qui s’étend dans votre ventre, votre dos et dans tout votre corps. Aussi, par un mouvement souple et fluide de la tête, vous pourrez relaxer votre nuque, vos épaules et votre dos et trouverez une meilleure régulation entre la tête et le corps.

En remobilisant la cage thoracique par une respiration profonde, vous libérerez les tensions exercées au niveau de la poitrine, vous réduirez la pression exercée dans les vaisseaux sanguins irriguant les muscles cardiaques et les poumons. Ainsi par une pratique régulière, vous favoriserez votre longévité.

Pour en savoir davantage, je vous propose de suivre cette vidéo : Comment rester en bonne santé et en longue vie (gymnastique).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :